Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

LAGRANGE Pierre

France

L’invention des soucoupes volantes (La découverte, 2007)

Pierre LAGRANGE

Sociologue des sciences, Pierre Lagrange est chercheur associé au Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (LAHIC). il est également membre du comité d’experts du GEIPAN (Groupe d’Etudes et d’Informations sur les Phénomènes aérospatiaux non identifiés) du Centre national d’études spatiales et consultant auprès du Musée de Zoologie de Lausanne.
Il a signé de nombreux articles dans dans des ouvrages collectifs, des magazines scientifiques et des revues universitaires. Il a notemment dirigé un numéro de la revue Ethnologie française sur les parasciences. Il a publié plusieurs livres sur le sujet des OVNI et des extraterrestres, en particulier sur "la rumeur de Roswell" (La Découverte, 1996), ou sur la rumeur de panique qui a suivi l’émission d’Orson Welles mettant en ondes le roman de HG Wells, la Guerre des mondes, en 1938 (la guerre des mondes a-t-elle eu lieu ? Robert Laffont, 2005).


Filmographie :

  • Enquêtes sur les ovnis

Résumé de Enquêtes sur les ovnis :

En 1989-1990, une vague d’apparitions d’ovnis sans précédent à déferlé sur la Belgique. De nombreux témoins ont alors signalé avoir vu des objets souvent à courte distante, qu’ils ont souvent décrit comme des triangles noirs munis de lumières à chaque angle et d’une lumière clignotante au centre. Les autorités se sont penchées sur le dossier et l’armée de l’air à participé à une enquête sur cette énigme. En Belgique comme ailleurs, existent des groupes d’amateurs passionnés par l’étude des ovnis. Mais la Belgique est sans doute le seul pays au monde où ces amateurs, réunis au sein de la Sobeps, Société belge d’Etude des Phénomènes spatiaux, ont atteint un niveau de professionnalisme qui en a fait d’emblée des interlocuteurs valables auprès des autorités. La Sobeps dispose de locaux dans le quartier chic de Bruxelles qui lui ont permis d’organiser l’enquête sur les "triangles" non identifiés qui survolaient alors la Belgique. Dans le cadre du département Science Actualités de la Cité des Sciences et de l’Industrie de La Villette à Paris, le journaliste scientifique Jean-Christophe Monferran et le sociologue des sciences Pierre Lagrange ont réalisé un documentaire sur le travail de la Sobeps et de ses enquêteurs. Il ne s’agit donc pas de proposer un documentaire de plus discutant l’existence des ovnis, mais de décrire ce que font les ufologues, comment ils réalisent leurs enquêtes, comment ils discutent entre eux de ces phénomènes, comment ils parviennent, ou le plus souvent ne parviennent pas, à se faire entendre des scientifiques et des porte parole du savoir. Ce documentaire est au sens vrai du terme une ethnographie de l’ufologie.


Bibliographie :

  • L’invention des soucoupes volantes (La découverte, à paraître en 2007)
  • La guerre des mondes a-t-elle eu lieu ? (Laffont, 2005)
  • Noirs complots (Belles lettres, 2003)
  • Sur Mars : Le Guide du touriste spatial (EDP Sciences, 2003)
  • Sont-ils parmi nous ? La Nuit extraterrestre (Gallimard, 1997)
  • La rumeur de Roswell (La découverte, 1996)

Argumentaire de La guerre des mondes a-t-elle eu lieu ? :

30 octobre 1938. Le jeune prodige Orson Welles adapte à la radio La Guerre des mondes, le chef-d’œuvre du romancier anglais H. G. Wells.
Transposée sous forme de bulletins d’informations (" Les Martiens attaquent ! "), l’histoire est prise au premier degré par les auditeurs et provoque la panique : embouteillages, pillages, accidents, fausses couches, crises cardiaques, suicides... L’Amérique, à en croire les commentaires, est saisie de terreur, incapable de distinguer une pièce radiophonique de la réalité. Depuis 1938, cet événement constitue une référence pour tous ceux qui s’interrogent sur les comportements irrationnels du public. Pourtant la rumeur créée par la pièce d’Orson Welles en cache une autre : la rumeur selon laquelle il y aurait eu une panique ce soir-là. Impossible, en effet, de trouver la moindre trace concrète de cette fameuse vague d’hystérie. Il ne s’agit pas, pour Pierre Lagrange, de prétendre que rien n’a eu lieu, mais de montrer que l’image, véhiculée à foison, du public naïf, crédule, apeuré est fausse. Pourquoi les commentateurs ont-ils glosé des décennies durant sur un événement inexistant ? L’émission d’Orson Welles (intégralement reproduite à la fin de ce livre) n’est ni le premier, ni le seul exemple de ce genre de phénomène. D’autres histoires comparables, aussi méconnues qu’étonnantes, seront autant d’occasions de renouveler la réflexion sur les peurs collectives.

Enquêtes sur les ovnis

Enquêtes sur les ovnis

(Pierre Lagrange, 26’) -

Dans le cadre de l’après-midi Espace

En 1989-1990, une vague d’apparitions d’ovnis sans précédent à déferlé sur la Belgique. De nombreux témoins ont alors signalé avoir vu des objets souvent à courte distante, qu’ils ont souvent décrit comme des triangles noirs munis de lumières à chaque angle et d’une lumière clignotante au centre. Les autorités se sont penchées sur le dossier et l’armée de l’air à participé à une enquête sur cette énigme. En Belgique comme ailleurs, existent des groupes d’amateurs passionnés par l’étude des ovnis. Mais la Belgique est sans doute le seul pays au monde où ces amateurs, réunis au sein de la Sobeps, Société belge d’Etude des Phénomènes spatiaux, ont atteint un niveau de professionnalisme qui en a fait d’emblée des interlocuteurs valables auprès des autorités. La Sobeps dispose de locaux dans le quartier chic de Bruxelles qui lui ont permis d’organiser l’enquête sur les "triangles" non identifiés qui survolaient alors la Belgique. Dans le cadre du département Science Actualités de la Cité des Sciences et de l’Industrie de La Villette à Paris, le journaliste scientifique Jean-Christophe Monferran et le sociologue des sciences Pierre Lagrange ont réalisé un documentaire sur le travail de la Sobeps et de ses enquêteurs. Il ne s’agit donc pas de proposer un documentaire de plus discutant l’existence des ovnis, mais de décrire ce que font les ufologues, comment ils réalisent leurs enquêtes, comment ils discutent entre eux de ces phénomènes, comment ils parviennent, ou le plus souvent ne parviennent pas, à se faire entendre des scientifiques et des porte parole du savoir. Ce documentaire est au sens vrai du terme une ethnographie de l’ufologie.

Projection précédée d’un débat avec le réalisateur Pierre Lagrange (14h10)