Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)
Lundi à 11h45, Grande Passerelle 1

(À suivre) et le roman en bandes dessinées

Par Benoît Mouchart et Benoît Peeters
image
(À suivre) n°12

Lundi à 11h45, Grande Passerelle 1

Dans le monde anglo-saxon, on fait naître le graphic novel avec A contract with God de Will Eisner (1978) et Maus d’Art Spiegelman (1986 et 1991). Mais si l’on parle de roman en bande dessinée, c’est La Ballade de la mer salée d’Hugo Pratt qui s’impose, dès 1967 en Italie et en 1975 dans le monde francophone.
(À suivre), revue créée par Casterman en 1978, marque « l’irruption sauvage de la bande dessinée dans la littérature ». Pendant près de vingt ans, le magazine va privilégier l’ampleur narrative, publiant de longs récits de Tardi, Forest, Comès, Rochette, Boucq, Schuiten, Ferrandez, de Crécy et beaucoup d’autres. Images et documents rares à l’appui, Benoît Mouchart et Benoît Peeters évoqueront l’histoire d’un mensuel qui a transformé en profondeur le paysage de la bande dessinée francophone.

Autrefois directeur artistique du Festival d’Angoulême, Benoît Mouchart dirige aujourd’hui la bande dessinée de Casterman. Scénariste des Cités obscures, biographe d’Hergé, Benoît Peeters a vécu de près l’aventure du magazine (À suivre).

Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)