Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

Les festivals à l’étranger

image

Parce que cette exigence d’une littérature qui dise le monde est partout partagée, qu’émerge aujourd’hui avec force et nous interpelle une littérature-monde nomade, diverse, colorée, inventive, brassant les identités et les cultures, Étonnants Voyageurs a essaimé de par le monde. Nées de connivences entre écrivains et des histoires d’amitiés, ces éditions à l’étranger nourrissent en retour le festival de Saint-Malo.

Nous travaillons actuellement à la mise en ligne de toutes nos archives des différents festivals : rendez-vous à l’automne 2018 pour les consulter sur notre site. Merci de votre patience.

Missoula

Au départ, il ne s’agit que d’une vague idée folle suggérée par Alvaro Mutis, et reprise par Jim Harrisson et James Crumley : pour que se poursuive l’élan d’ouverture vers le monde, pourquoi ne pas créer un festival à l’étranger ? Les paris sont lancés. C’est à Missoula, petite ville coincée entre les Rocheuses - le quartier général général des écrivains du Montana et dernier bastion des grands mythes de l’Ouest américain - que les Étonnants Voyageurs viennent poser leurs valises, le temps de célébrer leurs dix ans. « Il faut imaginer Saint-Germain des Près à Carhaix. Une ville où il y a soixante dix auteurs environnés de camionneurs et de gardiens de vaches. Cela fait des mélanges assez étonnants dans la ville », raconte Michel Le Bris.

Dublin et Sarajevo

Cette première édition à Missoula est suivie par une escale à Dublin, puis à Sarajevo en 2000, à l’occasion d’un partenariat avec le centre André Malraux. « C’était un pays extraordinaire avec des marques encore de la guerre terrible partout. C’est la première fois où il y a eu des rencontres entre des écrivains serbes et des écrivains bosniaques C’était émouvant à un point… ça a été un choc pour nous tous ce Sarajevo…  » (Maëtte Chantrel)

Bamako

Puis c’est l’aventure de Bamako, en 2001, qui découle d’une amitié nouée avec un écrivain et éditeur malien, Moussa Konaté. De nouveau, le festival se délocalise et s’installe au Mali, pour faire entendre la voix des nouvelles générations d’écrivains africains et soutenir l’effervescence culturelle et intellectuelle du continent, tout en encourageant les dialogues et la confrontation des expériences. Parce que l’événement se doit avant tout d’être mené par ces écrivains eux même, le festival est co-organisé par l’équipe d’Étonnants Voyageurs et une équipe malienne sous la direction de Moussa Konaté, avec l’appui du Centre Culturel Français de Bamako.

« Les débats étaient d’une incroyable vivacité entre la génération d’avant, héritière des luttes anticoloniales et qui fonctionnait dans des thématiques, des cadres de pensée nés des époques des luttes anticoloniales, et une générations d’auteurs qui refusaient d’être les porte parole d’une communauté, qui se revendiquaient comme écrivains, pleinement, et donc en droit d’écrire ce qui leur plaisait. On peut vraiment dire qu’il y a une génération d’écrivains qui s’est affirmée à travers Bamako » (Michel Le Bris)
En 2002, les écrivains africains investissent Saint-Malo pour une édition spéciale "Nouvelles voix d’Afriques".

D’abord annuelle, la manifestation de Bamako se transforme en biennale à partir de 2006. L’événement s’est imposé comme le premier festival du livre francophone subsaharien et a contribué à une plus grande reconnaissance de la littérature africaine dans le monde, pour en faire découvrir toute la richesse et ses évolutions actuelles. La dernière édition programmée en 2010 fut un succès retentissant, mais nous le sentions déjà sur place, une édition qui a clôturée l’aventure malienne.

Haïti

Les « Étonnants Voyageurs » ne cessent d’essaimer aux quatre coins du monde. À partir de 2007, le cap est mis sur Haïti, une île qui témoigne d’une effervescence littéraire saisissante. Les liens d’amitié et de confiance qui avaient été noués avec les écrivains de l’île ont permis l’organisation conjointe de la manifestation par l’association-mère Étonnants Voyageurs (France) et l’association « Étonnants Voyageurs-Haïti. », présidée par Lyonel Trouillot et Dany Laferrière. Une manifestation pour rendre hommage à la vitalité des littératures des Caraïbes, l’espace même de déploiement de toutes les richesses de la littérature-monde.
« Le monde au miroir d’Haïti, Haïti au miroir du monde » : était le titre de la deuxième édition du festival Étonnants Voyageurs qui devait se dérouler à Port-au-Prince du 14 au 18 janvier 2010. Dès le lendemain du séisme, l’équipe du festival, qui était sur place, a décidé que le festival qui devait avoir lieu à Port-au-Prince se tiendrait à Saint-Malo en mai 2010.
En 2012, nous avons pu retourner à Port-au-Prince, pour une formidable édition, très émouvante, à revoir et réécouter.
Dernier en date, le festival de Port-au-Prince en 2016, fut à nouveau un grand moment de partage et de fête de la littérature aux quatre coins de Port-au-Prince.

Haïfa

En 2008, l’équipe d’Étonnants Voyageurs se rend au Proche-Orient, avec la volonté de créer une passerelle littéraire entre la France et Israël. Un projet qui commence à prendre forme dès 2007 lors du Salon du Livre de Jérusalem. Sur les hauteurs d’Haïfa, un ensemble d’écrivains israéliens, français, africains, caribéens, américains, asiatiques se réunissent pour échanger en toute amitié leurs quatre horizons avec le public israélien. L’occasion également de rendre hommage au poète Mahmoud Darwich, figure de proue de la littérature palestinienne, disparu quelques mois auparavant.

Brazzaville

En février 2013, c’est en Afrique que le festival s’installe pour une édition à Brazzaville placée sous le signe d’un continent en ébullition, loin des discours victimaires. Parrainé par Alain Mabanckou, cette édition a accueilli une centaine d’auteurs, de cinéastes et de musiciens d’Afrique et des quatre coins du globe qui ont su dire « non seulement ce continent qui bouge, mais aussi celui qui naît sous nos yeux. » (Alain Mabanckou)

Rabat-Salé

En mars 2014, la première édition du festival en Afrique du Nord, se tient à Rabat et Salé, avec pour titre "Un monde en marche" : quelque 90 invités, écrivains, cinéastes, artistes ; venus du Maroc, du Maghreb, de la Méditerranée et de plus loin encore, pour mettre au grand jour l’effervescence créatrice, la parole libérée d’un monde arabe qui s’est définitivement mis en marche. « Effervescence culturelle » n’est pas ici un vain mot : elle nous aura épaté, énorme, multiforme, audacieuse, qui témoigne d’un immense appétit de vivre, de s’ouvrir au monde, de s’emparer de son destin. Et le programme proposé aura essayé d’en rendre compte. Imparfaitement, sans doute, comme tous les premiers pas – raison de plus pour continuer ! Les services de l’ambassade auront compté 14 000 entrées, en cumulant les rencontres dans les différents lieux, y compris les écoles et les universités, et les spectacles : de ce point de vue là, aussi, une belle réussite. Et une promesse, pour le futur.

Et l’aventure des festivals à l’étranger se poursuit, avec, nous l’espérons, des nouvelles éditions à venir !

Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)