DELMAIRE Julien

France

Les aventures inter-sidérantes de L’ourson Biloute avec Reno Delmaire (Grasset Jeunesse)

© Francesco Gattoni

Interpeller, questionner, bousculer, émouvoir, tels sont les objectifs que ce poète-slameur s’est donnés. Volontiers surréalistes sans jamais perdre de vue le quotidien, les poèmes de Julien Delmaire font voyager l’auditoire dans un univers captivant que vient éclairer une langue riche qui se nourrit autant d’argot que de classicisme. Son inspiration est aussi romantique, empreinte parfois d’érotisme et laissant la part belle au rêve. Alchimie verbale entre incantation, discours et chant, le spectacle solo de Julien Delmaire est une véritable performance poétique a cappella dans la grande tradition du "spoken word".

Auteur de deux recueils de poésie Nègre(s) paru chez Périplans en 2005 et Le Mur s’efface paru chez L’agitée en 2007, Julien Delmaire a également écrit plusieurs pièces de théâtre. D’une résidence à la Maison des Ailleurs de Charleville-Mézières, il a tiré en octobre 2007 un texte futuriste et expérimental titré Ade(n), oscillant entre poésie et manipulation génétique, paru chez L’agitée. En mars 2009, la même maison édite sous forme d’un livre/CD Xylographies, une succession de poèmes courts, mis en musique par DJ Boulaouane.
Depuis plus de douze ans, il encadre de nombreux ateliers d’écriture dans les établissements scolaire, en hôpital psychiatrique, en milieu carcéral, ainsi que dans les bibliothèques et les médiathèques. Il multiplie les lectures sur scène, un peu partout dans le monde. Il est chroniqueur pour la revue Cultures Sud et l’émission "Tropismes" de Laure Adler sur France Ô et anime le blog littéraire "Nous, Laminaires".

En 2013 il signe son premier roman, Georgia, une touchante féerie contemporaine portée par la chanson éponyme de Ray Charles et la musique de Joy Division. C’est l’histoire de la rencontre de deux âmes perdues dans l’atmosphère vaporeuse de la ville : Venance, un jeune sénégalais, et Georgia, une jeune artiste en quête de son destin. Elle parle, il écoute. Un roman d’amour plein de poésie écrit dans un style oral pour dépeindre la dure réalité que vivent les protagonistes.
En février 2012, Julien Delmaire participe à la résidence Les Passagers des Vents à Port-Salut, montée par le jeune poète haïtien James Noël, et nous rejoint à Port-au-Prince pour le festival. Touché par la magie du spectacle L’Or noir donné par Arthur H et Nicolas Repac son musicien, il écrit un superbe texte, à découvrir de toute urgence : (Soirée "L’Or noir" sous les mots brûlants de Julien Delmaire.

2015 et 2016 sont deux années riches pour l’auteur puisqu’elles voient publiés deux recueils de poèmes et un roman : Bogolan, Rose-pirogue et Frère des astres, respectivement chez Le Temps des Cerises, Mémoire d’Encrier et Grasset. Bogolan est constitué de quarante poèmes, quarante fragments qui peignent le faubourg sénégalais de Thiaroye, symbolisant le passé d’un homme, un passé qui blesse et qu’il porte en lui.
Frère des astres, son second roman, nous conte le destin de Benoît, un vagabond du 18e siècle, véritable pèlerin mystique que l’on suit, de rencontres improbables et paysages grandioses, pour chanter la joie d’être au monde.

En 2017 paraissent les deux premiers épisodes des aventures inter-sidérantes de L’ourson Biloute : La baraque à frite de l’espace et Les mutants de la mine noire qu’il signe avec Reno Delmaire. Décalé, et franchement réjouissant !


Bibliographie :

  • Les aventures inter-sidérantes de L’ourson Biloute - épisode 2 :Les mutants de la mine noire (Grasset Jeunesse, 2017)
  • Les aventures inter-sidérantes de L’ourson Biloute - épisode 1 : La baraque à frites de l’espace (Grasset Jeunesse, 2017)
  • Frère des astres (Grasset, 2016)
  • Rose-pirogue (Mémoire d’Encrier, 2016)
  • Bogolan (Le Temps des Cerises, 2015)
  • Georgia (Grasset, 2013)
  • Xylographies (L’agitée, 2009)
  • Ad(e)n (L’agitée, 2007)
  • Le Mur s’efface (L’agitée, 2007)
  • Nègre(s) (Périplans, 2005)

Anthologies et recueils collectifs :

  • Slam entre les Mots : Anthologie, Editions La Table Ronde, 2007.
  • Frontière(s), Editions L’Agitée, 2007.
  • Poésie d’Ailleurs, textes écrits par des collégiens lors d’ateliers d’écriture animés par Julien Delmaire, Editions l’Agitée, 2007.

Documentaire

  • Slam ce qui nous brûle, Temps Noir Production, 2008.

Une rencontre avec Julien Delmaire, un documentaire de A. Meudic et G. Delière - atelier Maison de l’Image ©2009

Les aventures inter-sidérantes de L'ourson Biloute

Les aventures inter-sidérantes de L’ourson Biloute

Grasset Jeunesse - 2017

L’Ourson Biloute et la Baraque à Frites de l’Espace
Dans un petit village du Nord de la France, jusqu’ici tout va bien. Il pleut. Les frites sont chaudes, les grenouilles croassent tranquillement. Mais une redoutable menace plane sur ce paisible tableau… Le terrible Blast Ador, commandant en chef de la Galaxie Fantôme, a décidé d’envahir la planète Terre et d’empoisonner les frites avec l’ignoble sauce Z !
L’Ourson Biloute, un ours en peluche pas ordinaire, doté d’un fichu caractère, se dresse courageusement face aux envahisseurs. Grâce à l’aide de Lemmy, le rockeur au grand cœur, Biloute combat sans relâche les hordes d’extra-terrestres. 

Rose-pirogue

Rose-pirogue

Mémoire d’Encrier - 2016

« Ces quelques poèmes ne pèsent pas lourd sur le boisseau de l’être et du néant. Ils sont pourtant ce que j’ai écrit de plus honnête. Je ne parle pas de la probité de l’épicier qui rend la monnaie, plutôt de celle du pirate qui partage le butin. Il ne faut pas être trop sérieux avec le rose. En faire un étendard, une condition, une essence. C’est une couleur qui danse. J’autorise n’importe qui à me psychanalyser en verlan. La poésie m’a appris que j’étais une lesbienne transversale, un punk métaphysique, un bluesman aveugle, un partouzeur timide et un ascète à hélices. Et que sans doute, nous nous ressemblions. »


Frère des astres

Frère des astres

Grasset - 2016

Frère des astres est une variation libre autour de la vie de Saint Benoît-Joseph Labre, le vagabond mystique, né au milieu du XVIIIe siècle en Picardie. Benoît Labre, surnommé « le pouilleux de Dieu » ou « l’hirondelle de grand chemin », a inspiré de nombreux poètes : Paul Verlaine, Germain Nouveau, André Breton ou encore Jean Cocteau.
Nous suivons les aventures de Benoît, un héros atypique, un drôle de randonneur qui contemple les étoiles et adresse ses louanges à la Création. Du Bassin Minier jusqu’aux rivages de la Méditerranée, Benoît traverse une France en crise avec pour seuls bagages un sac à dos et un émerveillement de chaque instant. Figure de clochard céleste, digne d’un roman de Kerouac, Benoît va à la rencontre de son destin avec une douceur et une naïveté confondantes.


Bogolan

Bogolan

Le Temps des cerises - 2015

Bogolan : n. m. du bambara bogo, la terre et lan, issu de.
Le bogolan est un tissu traditionnel teint suivant une technique ancestrale utilisée en
Afrique de l’Ouest. Le bogolan est le réceptacle d’une énergie vitale, il est notamment
utilisé pour protéger les jeunes circoncis.
Un homme revient dans le quartier de sa jeunesse. Il a traversé des océans de mépris,
il s’est fourvoyé aux mirages de l’Europe. Il reconnaît les rues de son enfance, les parfums,
les couleurs immuables. Quelque chose a changé en lui, une plaie s’est infectée,
il colporte trop d’amertume et de rêves déchus, l’alcool n’arrange rien, et le voilà perdu
au milieu des vestiges de son passé. Les voisins le fuient comme une lèpre et l’homme
dérive, étranger dans sa propre ville. Seule demeure, fidèle comme une ombre, la tendre
figure de sa mère, qui le réchauffe dans la solitude des nuits sans fond.
En quarante poèmes, se dessine un quartier, Thiaroye, faubourg populaire de Dakar
au Sénégal. Quarante fragments comme des tableaux psychédéliques, quarante chorus
pour reconstituer la mémoire d’un homme blessé, d’une ville pauvre qui hurle sa fierté
dans une partition de jazz solaire.
Bogolan est un texte à la fois hermétique et familier, un chant d’une suffocante
modernité.

Préface de Yahia Belaskri


Georgia

Georgia

Grasset - 2013

Georgia est une chanson. Georgia est une jeune femme perdue. Georgia est un roman d’amour : deux êtres à la dérive se rencontrent, se racontent, dans une parenthèse en clair-obscur, au cœur de la ville, ici et maintenant. Venance écoute, Georgia parle, et de sa voix jaillissent des paysages. L’enfance résonne avec les derniers accords de Joy Division. « La vie de Georgia commence à peine, que déjà les heures épuisent le sablier. Le bluesman reprend son souffle. La chanson passe de bouche en bouche. L’amour, l’amour nous déchirera à nouveau. »


Xylographies

Xylographies

L’Agitée / Compagnie Générale d’Imaginaire - 2010

Xylographies est une succession de poèmes courts, composés à la façon des gravures sur bois. L’Artois se dessine en détails infimes, fragments, copeaux de mémoire électrisés par le présent. Ici, le Nord n’est pas une géographie stable mais un territoire nomade, un espace mental peuplé d’ombres, de faïences brisées et de rêves d’enfant. Ce texte a été composé lors d’une résidence à Houdain (Pas-de-Calais) en octobre 20088. L’écriture du texte et son édition ont bénéficié du soutien d’Artois Comm, Communauté d’Agglomération de l’Artois. La musique résolument contemporaine de Boulaone contraste dans une lumineuse violence les fragments de mémoires, les filaments d’histoire qu’agence la poésie. Après leurs collaboration sur l’ouvrage “Nègres” paru en 2006, Julien Delmaire et Boulaone font à nouveau la démonstration de leur fructueuse complicité, le DJ se fait poète et le poète puise aux racines de l’image pour en extraire une musique faites d’harmonie et de dissonances. Les voix de Thomas Suel et de Martine Salmon qui portent les textes font naître un spoken word original qui flirte avec la rugosité des terrils et la légèreté des nuages. Un travail intemporel, dont la force provient justement de ces polaroïds sonores, figés mais terriblement vivants, comme un larsen délicat à travers les plaines d’Artois.


Ad(e)n

Ad(e)n

L’Agitée / Compagnie Générale d’Imaginaire - 2007

Dans une civière, un jeune vieillard traverse le désert. Toutes les épidémies, la grande peur, les pestes d’Avignon, les ravages à venir, les étoiles sidéennes et les fleurs de Nagasaki sont en lui et le rongent. Pendant quelques secondes, il entrevoit la fêlure. Une chambre d’hôpital, des magnolias séchés, une croix, rameaux de buis, un parfum hideux qui se dresse devant le carreau, la mer qu’on appelle et qui ne répond pas. Les usines, les tambours, le fleuve, les robots cannibales, les sondes de la Grande Ourse, Dieu et ses miroirs, l’enfance qui se coagule. Un amour abandonné sur une terre sans nom. Ad(e)n est un texte expérimental, poétique, avec le souffle du slam comme tambour qui rythme la parole.


Le Mur s'efface

Le Mur s’efface

L’Agitée / Compagnie Générale d’Imaginaire - 2007

Que peuvent les mots face au fracas du vide ? Quand le feu enlace la plaine, quand la détresse lape nos mains comme une vieille chienne silencieuse. Comment coucher sur le papier ces mots pleins encore de salive sans en faire des pachas desséchés ? Ces questions sont légitimes. Mais la poésie s’en fout. A quoi sert la poésie ? A rien sans doute, c’est pour cela qu’elle est aussi vitale que le sang dans nos veines, que la rage et le rêve sous nos crânes d’ouragan. Un recueil qui ne soit pas un cercueil de mots inertes. Pas facile. Prétentieux, Alors juste dealer ses rimes comme on fourgue des fleurs à l’embrasure des tours. Passer quelques sensations, des mots en contrebande et puis après ça te regarde, ça nous regarde. A nous d’écrire la suite et surtout de la vivre… Le mur s’efface est un florilège de textes épars écrits du bout des lèvres entre 2001 et 2007. Du slam si on veut. De la poésie un peu aussi. Parce qu’un poème n’est jamais complètement perdu. Ca parle de lutte, de mémoire, d’espoir, d’amour, de corps qui ressentent et qui résistent.


Nègre(s)

Nègre(s)

Périplans - 2005

Les grands débats en vidéo

Écritures migrantes

Saint-Malo 2014

Avec Nigel Thomas, Fabienne Kanor, Julien Delmaire, Hippolyte, Nii Ayikwei Parkes.
Animé par Géraldine Delauney

Ils disent l’entre-deux, le télescopage des cultures, l’expérience de l’exil – et la force alors du roman, pour habiter l’inconnu du monde, lui donner forme et visage…


Le pouvoir magique des mots : pour saluer Gabriel Garcia Marquez

Saint-Malo 2014

Avec Hubert Haddad, Georges-Olivier Chateaureynaud, Claude Durand, Julien Delmaire
Animé par Yahia Belaskri

On dit d’un écrivain qui impose sa singularité qu’il a un souffle, un ton, un rythme, un « grain de voix » à nul autre pareil – et si la littérature était cela même : faire trembler le mot écrit, faire
surgir au coeur de l’écrit ce qui fait la force même de l’oralité ? Gabriel Garcia Marquez, qui vient de nous quitter, était de ces écrivains rares dont on peut dire qu’ils ont marqué leur siècle, tout à la fois intensément ancré dans l’Amérique latine et véritablement universel, qui plus que tout autre peut-être aura incarné le courant du « réalisme magique ». Claude Durand, un des très grands éditeurs de ces dernières décennies, l’a découvert et traduit, avec sa femme Carmen, en 1976.


Nouveaux médias, nouvelles écritures

Saint-Malo 2014

En duplex avec le Banff Centre d’Alberta, consacré aux nouvelles écritures (Canada).

À nouveaux médias, nouvelles formes d’écriture – un espace que nous commençons à peine à explorer. Et une révolution peut être comparable à celle de l’imprimerie. En direct, dimanche, un duplex avec le Banff Centre au Canada, consacré aux nouvelles écritures. Là-bas, seront donnés les premiers résultats du programme franco-canadien « Lab Emergence », lancé par les services culturels de l’ambassade de France et l’Institut français : créateurs multimédias, écrivains réunis pendant une semaine viendront y présenter le résultat de leurs travaux – et dialogueront avec des écrivains rassemblés à Saint-Malo, passionnés par cette nouvelle ouverture.

Avec, côté français : Serge Bramly, François Beaune, Julien Delmaire, Mathias Énard.
Avec coté canadien : Charles Trahan, Jean Songe, Margaux Missika, David Dufresne
modéré par Christophe Musitelli et Guillaume Duchemin.


Écrire : affaire de style ? affaire d’histoire ? affaire de monde ?

Saint-Malo 2012

Avec Makenzy Orcel, Eric Miles Williamson, Michel Vézina, Julien Delmaire, Michel Le Bris


Haïti du monde entier

Saint-Malo 2012

Avec James Noël, Julien Delmaire, Yahia Belaskri, Hubert Haddad et Makenzy Orcel.

Les cafés littéraires

Écritures migrantes

Saint-Malo 2014

Avec Nigel Thomas, Fabienne Kanor, Julien Delmaire, Hippolyte, Nii Ayikwei Parkes.
Animé par Géraldine Delauney

Ils disent l’entre-deux, le télescopage des cultures, l’expérience de l’exil – et la force alors du roman, pour habiter l’inconnu du monde, lui donner forme et visage…


Le pouvoir magique des mots : pour saluer Gabriel Garcia Marquez

Saint-Malo 2014

Avec Hubert Haddad, Georges-Olivier Chateaureynaud, Claude Durand, Julien Delmaire
Animé par Yahia Belaskri

On dit d’un écrivain qui impose sa singularité qu’il a un souffle, un ton, un rythme, un « grain de voix » à nul autre pareil – et si la littérature était cela même : faire trembler le mot écrit, faire
surgir au coeur de l’écrit ce qui fait la force même de l’oralité ? Gabriel Garcia Marquez, qui vient de nous quitter, était de ces écrivains rares dont on peut dire qu’ils ont marqué leur siècle, tout à la fois intensément ancré dans l’Amérique latine et véritablement universel, qui plus que tout autre peut-être aura incarné le courant du « réalisme magique ». Claude Durand, un des très grands éditeurs de ces dernières décennies, l’a découvert et traduit, avec sa femme Carmen, en 1976.


Nouveaux médias, nouvelles écritures

Saint-Malo 2014

En duplex avec le Banff Centre d’Alberta, consacré aux nouvelles écritures (Canada).

À nouveaux médias, nouvelles formes d’écriture – un espace que nous commençons à peine à explorer. Et une révolution peut être comparable à celle de l’imprimerie. En direct, dimanche, un duplex avec le Banff Centre au Canada, consacré aux nouvelles écritures. Là-bas, seront donnés les premiers résultats du programme franco-canadien « Lab Emergence », lancé par les services culturels de l’ambassade de France et l’Institut français : créateurs multimédias, écrivains réunis pendant une semaine viendront y présenter le résultat de leurs travaux – et dialogueront avec des écrivains rassemblés à Saint-Malo, passionnés par cette nouvelle ouverture.

Avec, côté français : Serge Bramly, François Beaune, Julien Delmaire, Mathias Énard.
Avec coté canadien : Charles Trahan, Jean Songe, Margaux Missika, David Dufresne
modéré par Christophe Musitelli et Guillaume Duchemin.


Écrire : affaire de style ? affaire d’histoire ? affaire de monde ?

Saint-Malo 2012

Avec Makenzy Orcel, Eric Miles Williamson, Michel Vézina, Julien Delmaire, Michel Le Bris


Haïti du monde entier

Saint-Malo 2012

Avec James Noël, Julien Delmaire, Yahia Belaskri, Hubert Haddad et Makenzy Orcel.

Histoires d’amour

Saint-Malo 2014

Avec Louis-Philippe Dalembert et Julien Delmaire.


Le pouvoir magique des mots

Le pouvoir magique des mots

Avec Arthur H, Nicolas Repac, Julien Delmaire, Makenzy Orcel, Jacques Schwartz-Bart, Erol Josué. - Saint-Malo 2012

Le pouvoir magique des mots, un débat Le Point autour d’Arthur H, Nicolas Repac, Julien Delmaire, Makenzy Orcel, Jacques Schwarz-Bart et Erol Josué, animé par Valérie Marin la Meslée.


La place de la musique et de la littérature dans l’histoire commune de l’Afrique, de la France et des Caraïbes

Avec Alain Mabanckou, Disiz, Julien Delmaire, Edgar Sekloka et Gaël Faye - Saint-Malo 2012

Avec Alain Mabanckou, Disiz, Julien Delmaire, Edgar Sekloka et Gaël Faye, animé par Sophie Ekoué