Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

PLACE François

France

Angel, l’indien blanc (Casterman Jeunesse, 2014)

© Isabelle Franciosa

L’idée de vivre de son coup de crayon s’est imposée naturellement à ce fou de dessin, né en 1957 d’un père artiste-peintre et d’une mère institutrice. Après des études de communication visuelle à l’école Estienne, et un passage par la publicité, le jeune François Place fait ses débuts dans l’illustration jeunesse : il met alors en images des romans de la « Bibliothèque Rose », notamment des titres de la Comtesse de Ségur… Pas vraiment la tasse de thé de ce passionné de récits de voyage qui cite volontiers Jacques Lacarrière ou JMG Le Clézio.

À la fin des années 1980, les éditions Gallimard Jeunesse lui confient une série de titres consacrés à l’exploration du monde. Balayant l’histoire depuis les Grandes Découvertes jusqu’aux conquêtes coloniales du XIXe, François Place réalise à cette occasion un travail de documentation considérable. Il plonge avec délice dans la riche iconographie amassée au cours des siècles : plus encore que les gravures ou les croquis des naturalistes, ce sont les cartes qui le fascinent.

Il y a dans les cartes de géographie anciennes une longue quête amoureuse de l’image de la terre, depuis le découpage des côtes jusqu’à la résille délicate des fleuves et des rivières. (...) Tant que les formes de la terre n’étaient pas définies, les continents et les océans apparaissaient ou disparaissaient sur les cartes au gré d’une science qui balbutia pendant des siècles.

Imprégné d’images et de récits de voyage, de Guillaume de Ruybrouck à James Cook, il signe en 1992 un premier album de lavis colorés, riche d’un luxe de détails à l’encre, qui entraîne le lecteur dans la jungle birmane, à la découverte d’une poignée de géants silencieux, témoins monumentaux d’un monde qui disparaît. Les derniers Géants le révèle au public et reçoit un accueil critique enthousiaste : onze prix en tout, dont le « Totem Album » du Salon de Montreuil, le Prix « Sorcières » de l’album 1993, et en Allemagne, le « Prix littéraire du Charmeur des Rats de la ville de Hamelin » (1996).

Ces pages aux tons aquarellés exhalent un discret parfum de nostalgie : le regret d’un temps où le monde restait à baliser, temps des terræ incognito, des ailleurs absolus… La nostalgie « d’un extrême horizon où déployer nos rêves ».

À l’heure où les « yeux mécaniques » des satellites dessinent un monde fini, connu et maîtrisé, où un simple clic rend disponible dans l’instant n’importe quel coin du globe, où la voix infaillible du GPS tend à rendre obsolètes les cartes qu’il chérit, François Place a décidé de recréer des confins.

Ce sera l’ambition de l’Atlas des géographes d’Orbæ, dont les trois volumes donnent lieu à une exposition présentée en 1999 au festival Étonnants Voyageurs. En cartographe démiurge, il y trace les plans minutieux de vingt-six territoires imaginaires : le « Désert des Pierreux », le pays des Amazones ou encore celui des « Zizotls », pratiquant avec sagesse la « politesse des pieds »…

En parallèle de son propre travail d’auteur-illustrateur, François Place a collaboré avec des grands noms de la littérature jeunesse comme Timothée de Fombelle ou l’anglais Michaël Morpurgo. En 2010, il publie un premier roman, La douane volante, couronné à Saint-Malo par le Grand Prix de l’Imaginaire : un récit irrigué par l’imaginaire des légendes bretonnes, où l’on croise notamment la figure d’Anatole Le Braz sous les traits d’un obscur rebouteux...

Rejetant les étiquettes du marketing jeunesse, s’adressant « à l’adulte en devenir chez l’enfant » et à « la part d’enfance qui reste chez l’adulte », François Place continue à étendre les frontières de son royaume imaginaire.

Avec son dernier roman, Angel, l’indien blanc, François Place revient sur le thème des grands récits de voyage. À travers les yeux d’un indien métis qui embarque secrètement sur un navire français, l’auteur nous entraîne à l’aventure dans les terres antarctiques au XVIIIe siècle.


En savoir plus :

En 1996, l’émission "Un livre, Un jour" de France 3 consacrait un épisode à l’album A l’Atlas des géographes d’Orbae de François Place

En 2002, l’émission "Un livre, Un jour" de France 3 consacrait un épisode à l’album Le Vieux fou de dessin de François Place


Bibliographie :

En tant qu’auteur :

  • Angel, l’indien blanc (Casterman Jeunesse, 2014)
  • Le secret d’Orbæ (Casterman, 2011)
  • La douane volante (Gallimard jeunesse, 2010) - Grand Prix de l’Imaginaire 2011 Roman jeunesse francophone
  • La fille des batailles (Casterman, 2007) Prix Baobab du meilleur album 2007
  • Le prince bégayant (Gallimard jeunesse, 2006)
  • Le roi des Trois Orient (Rue du monde, 2006)
  • Grand Ours (Casterman, 2005)
  • Atlas des géographes d’Orbæ, 3 tomes (Casterman/Gallimard, 1996, 1998 et 2000)
  • Les derniers géants (Casterman, 1992, réédition 2008) Baobab du meilleur album 1992
  • Le livre des navigateurs (Gallimard jeunesse, 1988)

En tant qu’illustrateur :

  • Le petit garçon qui avait envie d’espace de Jean Giono (Gallimard jeunesse, 2007)
  • Tobie Lolness de Timothée de Fombelle (Gallimard jeunesse, 2006 et 2007)
  • Contes d’un royaume perdu d’Erik L’Homme (Gallimard jeunesse, 2005)
  • La chèvre de M. Seguin d’Alphonse Daudet (Gallimard jeunesse, 2005)
  • La légende du jardin japonais d’Arnault Pontier (Albin Michel jeunesse, 2OO3)
  • Siam de Daniel Conrod (Rue du monde, 2002)
  • Trèfle d’or de Jean-François Chabas (Casterman, 2001)
  • Sur les traces d’Aladdin de Thierry Aprile (Gallimard jeunesse, 2001)
  • Le royaume de Kensuké de Michaël Morpurgo (Gallimard jeunesse, 2001)
  • Le peintre et le guerrier de Jean-Pierre Kerloc’h (Albin Michel jeunesse, 2000)
  • Voleurs de feu de François Bon (Hatier, 1996)
  • Le roi de la forêt des brumes de Michaël Morpurgo (Gallimard jeunesse, 1992)
Angel, l'indien blanc

Angel, l’indien blanc

Casterman Jeunesse - 2014

Métis né du viol de sa mère européenne par un indien, Angel est un « indien blanc » maltraité par l’existence, qui a survécu par miracle aux brutalités de l’esclavage. Aussi lorsque le Neptune, un navire
venu de France en partance pour les glaces du Grand Sud, relâche quelques jours dans la baie de Buenos Aires, Angel n’hésite- t-il pas : il s’y embarque clandestinement juste avant qu’il n’appareille. Ainsi commence une extraordinaire séquence d’aventures qui amènera le jeune homme et ses compagnons, une fois passée une étrange arche de pierre, au contact d’une Terre Australe à la fois inquiétante et fabuleuse. Avec ce formidable roman d’évasion, François Place rend un vibrant hommage aux forces invisibles mais bien réelles de l’imaginaire, qui tissent la véritable trame du monde.

Les derniers Géants

Les derniers Géants

Casterman jeunesse - 2012

Les derniers Géants Il y a vingt ans, en 1992, paraissait chez Casterman Les Derniers Géants de François Place, aussitôt récompensé par le "Totem Album" du Salon du livre de jeunesse de Montreuil, lui-même prélude à plusieurs dizaines d’autres prix décernés à ce qu’on considère aujourd’hui comme l’un des très grands livres de référence de l’édition jeunesse. Pour célébrer comme il se doit ces vingt ans, voici une version anniversaire des Derniers Géants, proposée dans une nouvelle édition de luxe à tirage limité : nouveau papier haute qualité, reliure soignée, cartonnage spécial et nouvelle illustration de couverture. Et pour souligner davantage le caractère exclusif de l’album, celui-ci s’enrichit d’un supplément : rien moins que le carnet d’étude des Géants tel que le héros de l’histoire, Archibald Leopold Ruthmore, en parle lui-même dans son récit. François Place a donné vie à ce carnet, sous la forme d’une série de planches commentées telles que les naturalistes en publiaient autrefois - le tout entièrement inédit bien sûr, pour les textes comme pour les illustrations. Une mise en abyme renforçant encore le caractère exceptionnel de cette édition anniversaire, qui ne sera pas réimprimée. À ne surtout pas rater, donc.


Le secret d’Orbae

Casterman jeunesse - 2011

Inscrite dans l’univers d’Orbæ déjà exploré auparavant dans d’autres ouvrages, la toute nouvelle création de François Place raconte deux histoires parallèles qui finissent par converger, deux récits de quête qui, en miroir, racontent l’exploration du monde mythique d’Orbae.
Le Voyage de Cornélius retrace le parcours d’un jeune fils de drapier parti d’Europe du Nord à la recherche de la toile à nuages, un tissu plus fluide que la soie, doté d’une étrange propriété : elle prend la couleur du temps. Son voyage l’emmène, à travers déserts et montagnes, jusqu’au pays de Jade, où il se fait cartographe pour les mandarins de la nuit, puis dans les îles où il fera la rencontre de Ziyara.
De son côté Ziyara, une fille du sud originaire de la ville portuaire de Candaâ, goûte le pain d’épices partagé par tous au moment du retour des vaisseaux. Elle y trouve une fève en forme de dauphin, un talisman désignant le nouveau Grand amiral de la flotte. Elle va effectivement devenir ce grand amiral, puis, bannie, entamera une longue errance de contrebandière des mers. C’est son histoire que relate Le Voyage de Ziyara, histoire au cours de laquelle elle rencontrera Cornélius.
Deux points de départ, deux histoires, deux personnages, deux routes : la “route de la soie”, terrestre, et la “route des épices”, maritime. C’est un élan qui pousse Ziyara vers le grand large, c’est un but à atteindre qui attire Cornélius. Elle vagabonde, il marche. Ils vont se rencontrer, s’aimer et tenter de trouver ensemble le pays où naît cette étrange toile à nuages, Orbæ.

Le Secret d’Orbæ se présente comme un luxueux coffret. Il contient un portfolio de 18 images au format à l’italienne, illustrant les principaux moments des deux romans, une carte à déplier et les deux romans, Le Voyage de Cornélius et Le Voyage de Ziyara. Une lecture à plusieurs voix et tout un univers à découvrir, à la manière des géographes d’autrefois, lorsque l’enchantement du monde ne s’était pas encore dissipé.


La douane volante

Gallimard Jeunesse - 2010

En 1914, alors que la France part en guerre, Gwen le jeune Breton au don de rebouteux monte dans la charrette de l’Ankou... et se retrouve dans un autre monde, comme surgi du passé. Dans ce pays étrange dominé par la terrible douane volante, il va vivre des aventures fantastiques. Grâce à ses mains qui font des miracles, Gwen le rebouteux va bâtir sa renommée, il va côtoyer les plus pauvres comme les plus puissants, il va découvrir l’amour... Au bout de quatre années passées dans ce monde à la fois effrayant et attachant, Gwen décide qu’il est temps de partir. Mais comment rentrer chez lui ?


Revue de presse :

  • "Ce premier roman sans illustrations d’un auteur porteur d’images, d’aventures et de rêves est aussi un magnifique roman d’apprentissage." Notes bibliographiques

La fille des batailles

Casterman - 2007

Un naufrage sur les côtes de France, et une jeune rescapée, peut-être esclave ou bien fille de sultan. Mais dans ce royaume agité, emporté dans les guerres et soumis à la poigne des puissants, il est bien difficile de suivre un destin ordinaire. Garance affrontera tous les obstacles, pour elle et pour sa fille, et refusera jusqu’au bout de courber la tête... Affinant son art d’œuvre en œuvre, François Place nous offre avec La fille des batailles un récit intense, ponctué en "tableaux" illuminés de ses magnifiques illustrations.

L’Imaginaire des lieux

Saint-Malo 2014

Avec François Place et David Fauquemberg.
Animé par Marie-Madeleine Rigopoulos.


Voyages extraordinaires

Saint-Malo 2014

Avec : Nicolas Fructus, François Place, Björn Larsson, James Scudamore
Animé par : Christelle Capo-Chichi


Les mondes de François Place

Avec François Place - Saint-Malo 2012

Une rencontre autour du romancier et dessinateur François Place, animée par Christelle Capo-Chichi.


L'imaginaire des cartes

L’imaginaire des cartes

Une rencontre autour de Michèle Polak, Reif Larsen, François Place et Jean-Marie Dallet - Saint-Malo 2012

Une rencontre autour de Michèle Polak, Reif Larsen, François Place et Jean-Marie Dallet, animée par Marie-Madeleine Rigopoulos.


De la plume au pinceau

Saint-Malo 2010

Avec François Place, Claudine Desmarteau, Christian Heinrich et Christian Jolibois. Un débat animé par Christelle Capo-Chichi.

De la plume au pinceau

La mort aux trousses

Saint-Malo 2010
La mort aux trousses
Avec Harald Rosenlow Egg, Philippe Lechermeier, François Place et Mikaël Ollivier. Un débat animé par Christelle Capo-Chichi.

Voyages dans le temps

Saint-Malo 2010
Voyages dans le temps
Avec Béatrice Bottet, Timothée de Fombelle, François Place et Nikolaï Maslov. Un débat animé par Christelle Capo-Chichi.