Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

HARRIS Eddy L.

Etats-Unis

Paris en noir et black (Liana-Levi, 2009)

Eddy L. HARRIS
©Sylvie Biscioni

Eddy L. Harris est né à Indianapolis. Poussé par son père, il fait des études dans un collège blanc catholique, premier pas vers la Stanford University. Dès son premier livre, Mississippi Solo (1988), il est salué par la critique américaine. Il est également l’auteur de Harlem (Piccolo 2007) et d’un nouveau récit Paris en noir et black. Aujourd’hui, Eddy L. Harris a quitté Harlem et élu domicile en France (à Paris puis aujourd’hui en Poitou-Charentes), tout en voyageant régulièrement à travers les États-Unis.

In english
En español


Bibliographie :

  • Paris en noir et black (Liana-Levi, 2009)
  • Harlem (Liana-Levi, 2002, 2007)
  • Jupiter et Moi (Liana-Levi, 2005)

Présentation de Paris en noir et black

À Paris, je suis ce que je ne suis pas dans le pays qui aurait pu être le mien.
À Paris, je suis écrivain – noir, mais écrivain.
À Paris, je suis américain – noir, mais américain.
À Paris, je suis, tout simplement.
Aux États-Unis, je reste avant tout et pour toujours un Noir.

A 22 ans, lassé d’attendre aux États-Unis une ère de changement qui ne vient jamais, Eddy L. Harris choisit de s’installer à Paris. Dans un récit à la première personne, dont la fausse nonchalance nous envoûte, il retrace les itinéraires empruntés au fil des années passées dans la capitale, décrit la magie d’un lieu qui l’a adopté, inspiré. Au même pas que cet homme éminemment libre, nous interrogeons les raisons de l’exil, le sentiment d’appartenance, la condition des Noirs en Amérique et celle des Africains en France. Le récit mêle légèreté (haltes à la terrasse des cafés, aux étals des marchés) dans une ville synonyme de douceur de vivre pour celui qui a vécu enfant la « venimeuse brutalité de la ségrégation », et questions plus profondes : qui être lorsqu’on possède deux cultures ? Pourquoi un Noir américain est-il mieux inséré dans notre société qu’un Noir d’origine africaine ?
Évoquant la situation des familles immigrées, les émeutes des banlieues, il dépeint aussi les différents visages d’un pays où le rapport à l’« étranger » n’est pas exempt d’ambiguïtés.
Une mise en perspective de notre relation à notre propre culture.

Résumé de Jupiter et moi :

Tyrannique et terrifiant -au point d’être affublé par ses fils du surnom de Jupiter !- mais aussi attachant, rigolard et fantasque, le Grand Sam prend de la place. Mais, au fond, qui est-il, ce vieil homme noir sous sa casquette rouge ? ET quelle terreur enfouis cache-t-il sous ses fanfaronnades ? C’est ce que son fils tente de découvrir à travers des bribes de récits authentiques et d’affabulations paternelles. En filigrane de l’odyssée familiale, c’est l’histoire des Noirs américains qui apparaît, entre les spectaculaires et sanglants dérapages et les petites humiliations du racisme quotidien...

Paris en noir et black

Liana Lévi - 2009

À Paris, je suis ce que je ne suis pas dans le pays qui aurait pu être le mien. À Paris, je suis écrivain – noir, mais écrivain. À Paris, je suis américain – noir, mais américain. À Paris, je suis, tout simplement. Aux États-Unis, je reste avant tout et pour toujours un Noir. A 22 ans, lassé d’attendre aux États-Unis une ère de changement qui ne vient jamais, Eddy L. Harris choisit de s’installer à Paris. Dans un récit à la première personne, dont la fausse nonchalance nous envoûte, il retrace les itinéraires empruntés au fil des années passées dans la capitale, décrit la magie d’un lieu qui l’a adopté, inspiré. Au même pas que cet homme éminemment libre, nous interrogeons les raisons de l’exil, le sentiment d’appartenance, la condition des Noirs en Amérique et celle des Africains en France. Le récit mêle légèreté (haltes à la terrasse des cafés, aux étals des marchés) dans une ville synonyme de douceur de vivre pour celui qui a vécu enfant la « venimeuse brutalité de la ségrégation », et questions plus profondes : qui être lorsqu’on possède deux cultures ? Pourquoi un Noir américain est-il mieux inséré dans notre société qu’un Noir d’origine africaine ? Évoquant la situation des familles immigrées, les émeutes des banlieues, il dépeint aussi les différents visages d’un pays où le rapport à l’« étranger » n’est pas exempt d’ambiguïtés. Une mise en perspective de notre relation à notre propre culture.

Harlem sur Seine

Saint-Malo 2009
Dimanche : 11h00 - Harlem sur Seine
Jake Lamar, Michel Le Bris, Eddy L. Harris, Alain Mabanckou, Dominic Thomas, Blaise N’Djehoya, Antoine de Gaudemar.

Black Bazar

Saint-Malo 2009
Dimanche : 18h00 - Black Bazar
avec Eddy L. Harris et Alain Mabanckou