Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

VINAU Thomas

France

Le Camp des autres (Alma, 2017)

© Coline Sentenac

Écrivain et poète prolifique, Thomas Vinau raconte le quotidien et l’intime à tous les publics, dans tous les formats : il écrit en prose, en vers, sur des livres faits mains ou des boîtes d’allumettes, est lu en prison comme à la bibliothèque. Avec Le Camp des autres, il se confronte à l’actualité par le biais de la fiction : Gaspard, fuyant la violence de son père, se lance dans une fuite qui le conduit à la Caravane à Pépère, bande d’exclus traqués par la police de Clemenceau en 1907. Un roman poétique et lumineux, qui respire au rythme de la forêt et rend hommage aux exclus, réfugiés et marginaux de notre temps.

Écrivain et poète prolifique, Thomas Vinau ne s’interdit aucun format : en prose, en vers, pour les enfants et les adultes, sur des cartes postales et même des boîtes d’allumettes. Auteur emblématique du catalogue des éditions Alma, il fait partie d’une nouvelle génération d’écrivains français qui se regroupent autour de la jeune maison d’édition. Il aime « les histoires dans les poèmes et les poèmes dans les histoires » et publie « des textes cours et des livres petits. » Ce style unique se retrouve dans ses romans, aux chapitres courts et à l’écriture rythmée, métaphorique, très imprégnée de poésie.

Ce poète du quotidien et de l’intime signe aujourd’hui son 4e roman et sort, à nouveau, de ses sentiers battus en quittant le contemporain pour l’année 1907. Le Camp des autres est un roman d’initiation, celle du petit Gaspard, qui fuit la violence de son père et s’enfonce dans la forêt. Il y rencontre Jean-le-blanc, qui lui apprend à connaître la nature, avant de rejoindre la Caravane à Pépère, groupe de marginaux, bagnards, voleurs, qui effrayent la France du début du 20e siècle et que Clemenceau utilise pour justifier sa politique et ses Brigades du Tigre. Thomas Vinau a voulu y « écrire le recours aux forêts » et il y retranscrit toute l’ambiance et le mystère de celles-ci, avec leur faune, leur flore, leurs odeurs et leurs lois. Il lui fallait, aussi, se « coltiner à la réalité en faisant un détour par la fiction » : c’est chose faite avec la Caravane à Pépère et ses membres exclus, rejetés sur les routes, comme un parallèle avec les Roms, les nomades, les réfugiés de notre temps.


Etc-iste, un des blogs de Thomas Vinau


Bibliographie

Romans :

  • Le Camp des autres (Alma, 2017)
  • La Part des nuages (Alma, 2014)
  • Ici, ça va (Alma, 2012)
  • Nos cheveux blanchiront avec nos yeux (Alma, 2011)

Poésie :

  • Ça joue (Le pédalo ivre, 2017)
  • Il y a des monstres qui sont très bons (Le Castor Astral, 2017)
  • Bleu de travail (La fosse aux Ours, 2015)
  • p(H)ommes de terre (La Boucherie Littéraire, 2015)
  • Notes de Bois (éditions Cousu main, 2015)
  • Juste après la pluie (Alma, 2014)
  • Miniatures locomotives (Asphodèle éditions, 2013)
  • Bric à brac hopperien (Alma, 2012)
  • Les derniers seront les derniers (Le pédalo ivre, 2012)
  • Un pas de côté (éditions Pointe Sarène, 2011)
  • Le Noir Dedans (éditions Cousu main, 2011)
  • Tenir tête à l’orage (éditions Noir & Blanc, 2010)
  • Fuyard Debout (Gros textes, 2010)
  • Little Man (éditions Asphodèle, 2010)
  • L’âne de Richard Brautigan (éditions du soir au matin, 2009)
  • Hopper City (La Nuit Myrtide, 2009)
  • Les chiens errants n’ont pas besoin de capuche (Gros textes, 2008)
  • Le Trou (éditions du Cygne, 2008)
  • 100 voyages immobiles (Vincent Rougier éditions, 2007)

Jeunesse :

  • L’Aube appartient aux pies (Motus, 2017)
  • Des salades (Donnez à voir, 2015)
  • Du sucre sur la tête (Motus, 2011)

Nouvelles, micro-fictions, récits courts

  • Des étoiles et des chiens (Le Castor Astral, 2018)
  • Collection de sombreros ? (Rougier, 2017)
  • Lettre ouverte au cours naturel des choses (Le Réalgar, 2017)
  • 76 Clochards célestes ou presque (Le Castor Astral, 2016)
  • Autre Chose (Les Carnets du dessert de lune, 2015)
  • Les Ailes grises (Les Venterniers, 2013)
  • La Bête (Le Réalgar, 2013)
Le Camp des autres

Le Camp des autres

Alma - 2017

Gaspard fuit dans la forêt avec son chien. Il a peur, il a froid, il a faim, il court, trébuche, se cache, il est blessé. Un homme le recueille. L’enfant s’en mé e : ce Jean-le-blanc, est-ce un sorcier, un contrebandier ?
En 1907, Georges Clemenceau crée les Brigades du Tigre pour en nir avec « ces hordes de pillards, de voleurs et même d’assassins, qui sont la terreur de nos campagnes ». Au mois de juin, la toute nouvelle police arrête une soixantaine de voleurs, bohémiens et déserteurs réunis sous la bannière d’un certain Capello qui terrorisait la population en se faisant appeler la Caravane à Pépère. C’est avec eux, que Gaspard, l’enfant insoumis, partira un matin sur les routes.


Revue de presse

  • « La langue de Thomas Vinau, appuyée sur la poétique pure des mots de la flore, de la faune, fait merveille pour nous inonder de l’univers mystérieux et bruissant de la forêt, écrin dans lequel le lecteur se laisse glisser avec délice et une ombre sourde d’inquiétude. » (Léon-Marc Lévy, La Cause littéraire)
  • « Dans une langue pétrie de poésie, touchée par la grâce, il tisse à sa bande de bras cassés un habit de lumière. Le Camp des autres est le roman lumineux d’un poète en insurrection » (Florence Andrieu, Le 1)

Programme


Samedi

15h45
En marge
Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1
 

Dimanche

14h30
Rencontre - lecture “La fuite”
Maison du Québec