Notre histoire commune

On n’en a jamais fini avec l’Histoire. D’abord parce que les questions qu’on lui pose ne sont jamais que celles du présent, pour donner à celui-ci sens et profondeur – et que le présent, par définition, change. Ensuite, parce qu’il nous semble que quelque chose échappe, toujours, à l’historien – que le roman, seul, paraît capable d’approcher. Arpenteurs d’une mémoire souvent douloureuse, les romanciers savent les ruses du souvenir, comme les séductions de l’oubli. Bataillant contre les amnésies officielles, ils n’ont de cesse de réécrire l’Histoire.


Notre histoire commune

Les rencontres

2 films, 1 rencontre

Frantz Fanon, trajectoire d’un révolté

À lui seul, Frantz Fanon incarne toutes les problématiques de l’Histoire coloniale française. Résistant martiniquais, il s’engage, comme des millions de soldats coloniaux, dans l’Armée Libre par (...)

Sam. 14h30, Grande Passerelle 1

Mémoires algériennes

60 ans d’indépendance algérienne. Temps nécessaire de la mémoire. Se souvenir, c’est aussi se penser soi- même. Ce n’est rien de dire que la France a une difficulté extrême à penser son histoire (...)

Sam. 17h30, Nouveau Monde 1

Quand la fiction s’empare de l’Histoire

La fiction, n’est-ce pas la liberté que s’octroie l’auteur d’imaginer des personnages dans un contexte historique donné. Ne s’agirait-il pas de laisser l’imagination s’emparer du réel pour faire revivre (...)

2 rencontres

Le poids du racisme

L’histoire coloniale refoulée est constitutive de l’«  identité  » française : l’immigration des Sud fut la réfraction en France, même de son empire colonial, l’irruption de l’Autre, de l’Ailleurs, dans (...)

Sam. 14h30, L’Univers

L’écrivain au cœur du mal

Enfant de salaud de Sorj Chalandon entremêle avec subtilité les heures terribles du procès de Klaus Barbie et son enquête personnelle sur l’histoire de son père durant la Seconde Guerre mondiale. (...)

Dim. 18h, Salle Maupertuis

Écrire pour ne pas oublier

Quel lien l’écrivain entretient-il à la mémoire ? Karim Kattan explore les contradictions de l’engagement politique et de la mémoire. Stefan Hertmans s’intéresse à la mémoire d’un lieu, sa maison, (...)

Dim. 17h15, Grande Passerelle 3

Le retour de la Guerre froide ?

En 2018 paraissait Les années 50. Et si la guerre froide recommençait. Question plus que d’actualité aujourd’hui alors que les tensions entre la Russie et l’Occident vont croissant. Avec Pierre Haski, (...)

Sam. 16h30, Grande Passerelle 3

Fouiller la mémoire

Fouiller la mémoire pour percer à jour une part de notre histoire. Mais ne reconstruit-on pas continuellement sa mémoire en fonction du présent pour se donner une profondeur ? Rencontre avec Sophie (...)


Notre histoire commune

Les invités

AGIER Michel
Refusons l’inhumain ! (Philippe Rey, 2022) ; Vivre avec des...
BELASKRI Yahia
Le silence des dieux (Zulma, 2021) ; Apulée n° 7 - Libertés (Zulma,...
BERDZENICHVILI Levan
Ténèbres sacrées (Noir sur Blanc, 2022)
BESSIS Sophie
Je vous écris d’une autre rive : lettre à Hannah Arendt (Elyzad,...
BLANCHARD Pascal
Colonisation et propagande : le pouvoir de l’image (Cherche Midi,...
BLAS de ROBLÈS Jean-Marie
Apulée n° 7 - Libertés (Zulma, 2022)
CHALANDON Sorj
Enfant de salaud (Grasset, 2021)
DALEMBERT Louis-Philippe
Milwaukee Blues (Sabine Wespieser, 2021)
DIAGNE Souleymane Bachir
De langue à langue : l’hospitalité de la traduction (Albin Michel,...
DIOP David
La porte du voyage sans retour (Seuil, 2021)
GLISSANT Mathieu
Frantz Fanon, trajectoire d’un révolté (Elephant Doc, 2021)
GNAEDIG Sébastien
Ulysse Nobody (Futuropolis, 2022)
HASKI Pierre
Liu Xiaobo l’homme qui a défié Pékin (Hikari Éditions, 2019)
HERTMANS Stefan
Une ascension (Gallimard, 2022)
IAKHINA Gouzel
Les enfants de la Volga (Noir sur Blanc, 2021)
KAHN Michèle
Lisa Neumann (Le Passage, 2022)
KAPLAN Alice
Maison Atlas (Le bruit du monde, 2022)
KATTAN Karim
Le Palais des deux collines (Elyzad, 2021)
MANSOURI Saber
Sept morts audacieux et un poète assis (Elyzad, 2020)
MEEK James
Vers Calais, en temps ordinaire (Anne-Marie Métailié,...
MIZUBAYASHI Akira
A ANNULÉ SA VENUE
MOKADDEM Sami
Le Secret Des Barcides (Pop Libris, 2020)
ORY Pascal
De la haine du juif : essai historique (Bouquins, 2021)
SARR Felwine
Les lieux qu’habitent mes rêves (Gallimard, 2022)
SLIMANI Leïla
A ANNULÉ SA VENUE
TOUAM BONA Dénètem
Sagesse des lianes, cosmopoétique du refuge, 1 (Post-Éditions,...
VERMETTE Katherena
Les Femmes du North End (Albin Michel, 2022)
WALD LASOWSKI Aliocha
Sur l’épaule des dieux. Les arts d’Edouard Glissant (Les Impressions...

Notre histoire commune

Les films

Brulé neige

12h00 - Dimanche
La Grande Passerelle - Salle 3 (128 places)
Mathieu GLISSANT (Saison Unique/2021/26’)
Louise est entraînée dans le monde étrange de son père, en Martinique, lorsque celui-ci décide, après une vision enneigée, de la pousser à reprendre ses champs malades. Pris dans l’atmosphère magique et pesante des « mornes (...)

Frantz Fanon, trajectoire d’un révolté

10h00 - Dimanche
La Grande Passerelle - Salle 3 (128 places)
Matthieu GLISSANT et Audrey MAURION (Elephant Doc/2021/52’)
À lui seul, Frantz Fanon incarne toutes les problématiques de l’Histoire coloniale française. Résistant martiniquais, il s’engage, comme des millions de soldats coloniaux, dans l’Armée Libre par fidélité à la France et à (...)

Ne nous racontez plus d’histoires !

15h30 - Samedi
La Grande Passerelle - Salle 1 (143 places)
Carole FILIU MOUHALI et Ferhat MOUHALI (Vrai-Vrai Films/2020/88’)
Elle est française, il est algérien. Toute leur enfance a été bercée par la guerre d’Algérie. Souvenirs traumatisants d’un départ forcé pour la journaliste, fille de pieds noirs ; récit mythifié d’une indépendance glorieuse (...)

Une guerre froide très animée

Joël FARGES (Kolam Productions/2020/52’)
De 1945 à 1989, après la capitulation de l’Allemagne nazie, deux idéologies rivales, communisme et capitalisme, s’affrontent dans un combat sans merci. 
D’un côté du rideau de fer comme de l’autre, durant toute la guerre (...)
Bouton programme