Bibliothèque

Akuteu

Remue-ménage

C’est entre deux croquettes de chez McDo, à Roberval, dans une vieille Mustang décapotable blanche, à cinq ans, que j’ai appris que je passais. « Passer », pour ceux qui connaissent pas le terme, c’est blender dans une société majoritaire, c’est passer blanche. Pendant vingt ans je me suis demandé ça voulait dire quoi, passer. Vingt ans à me demander j’étais qui, moi. À cinq ans, ce que j’aurais aimé entendre, c’est quelque chose comme : « Sois fièr·e d’être ilnu, de tes racines. »
Akuteu : « suspendu », en langue innue. Filant la métaphore de la carcasse de l’animal que l’on suspend, Soleil Launière raconte le vertige d’être en perpétuelle suspension, entre la fierté et la honte, entre les mondes du visible et de l’invisible. Est-il légitime de prendre la parole au nom des siens ? Comment démêler l’inextricable nœud dont est faite l’identité ?


  • « C’est à travers le terme innu « Akuteu » , signifiant une chose suspendue, que l’autrice et l’artiste multidisciplinaire issue du milieu de la performance, Soleil Launière, partage avec nous son premier ouvrage intimiste. Elle nous livre dans de puissants textes, dont le style épuré accroit leur efficacité à nous immerger, ses pensées et réflexions sur les tiraillements qu’elle vit entre deux cultures, entre la honte et la fierté, nous offrant un aperçu de cette suspension entre deux mondes. » La Presse
  • « Soleil Launière s’est longtemps demandé ce qu’être autochtone voulait dire. L’artiste pluridisciplinaire réfléchit à cette question dans son tout premier livre autobiographique, intitulé Akuteu, un mot innu qui signifie « suspendu, accroché ou juché ». Inspirée de son ancienne performance théâtrale qui fouille les thèmes de l’identité, l’autrice voulait « accoucher » de sa parole sur papier, un exercice qu’elle croit libérateur, comme elle le raconte à l’animatrice d’Il restera toujours la culture. » Ici Radio
Akuteu

Akuteu

Remue-ménage - 2023

C’est entre deux croquettes de chez McDo, à Roberval, dans une vieille Mustang décapotable blanche, à cinq ans, que j’ai appris que je passais. « Passer », pour ceux qui connaissent pas le terme, c’est blender dans une société majoritaire, c’est passer blanche. Pendant vingt ans je me suis demandé ça voulait dire quoi, passer. Vingt ans à me demander j’étais qui, moi. À cinq ans, ce que j’aurais aimé entendre, c’est quelque chose comme : « Sois fièr·e d’être ilnu, de tes racines. »
Akuteu : « suspendu », en langue innue. Filant la métaphore de la carcasse de l’animal que l’on suspend, Soleil Launière raconte le vertige d’être en perpétuelle suspension, entre la fierté et la honte, entre les mondes du visible et de l’invisible. Est-il légitime de prendre la parole au nom des siens ? Comment démêler l’inextricable nœud dont est faite l’identité ?


  • « C’est à travers le terme innu « Akuteu » , signifiant une chose suspendue, que l’autrice et l’artiste multidisciplinaire issue du milieu de la performance, Soleil Launière, partage avec nous son premier ouvrage intimiste. Elle nous livre dans de puissants textes, dont le style épuré accroit leur efficacité à nous immerger, ses pensées et réflexions sur les tiraillements qu’elle vit entre deux cultures, entre la honte et la fierté, nous offrant un aperçu de cette suspension entre deux mondes. » La Presse
  • « Soleil Launière s’est longtemps demandé ce qu’être autochtone voulait dire. L’artiste pluridisciplinaire réfléchit à cette question dans son tout premier livre autobiographique, intitulé Akuteu, un mot innu qui signifie « suspendu, accroché ou juché ». Inspirée de son ancienne performance théâtrale qui fouille les thèmes de l’identité, l’autrice voulait « accoucher » de sa parole sur papier, un exercice qu’elle croit libérateur, comme elle le raconte à l’animatrice d’Il restera toujours la culture. » Ici Radio