Amandine Roche : Sur les traces d’Ella Maillart

image

En quelques années, Ella Maillart est devenue une figure de légende, pour toute une nouvelle génération d’arpenteurs de mondes. Redécouverte par Michel Le Bris quand il lançait “Payot-Voyageurs”, elle fut une des figures marquantes d’Etonnants Voyageurs, présente dès sa création, aux côtés de son ami Nicolas Bouvier - et nul doute que les fidèles du festival s’en souviennent encore !
“Une femme du monde” disait d’elle Paul Morand. Son voyage dans la Chine interdite, en 1935, avec l’écrivain Peter Fleming, (le frère de l’auteur de James Bond) depuis Pékin jusqu’à l’Inde mongole, par les hauts plateaux du Tsaïdaw, le désert de Takla-Makane, le bassin du Tarim, les oasis interdites du Sinkiang, et enfin le Cachemire, par les cols du Pamir, sur les routes de la soie, tient de la merveille - et son livre Oasis Interdites (Payot, 1937), où passe le frisson de “l’inconnu démesuré”, est un des chefs-d’œuvre de la littérature de voyage.
Cette route, aucun Occidental ne l’avait plus empruntée depuis. Le récit d’Amandine Roche n’en a que plus de prix - comme les photos qu’elle nous propose, prises durant les sept mois passés sur la route de Pékin à Srinagar. Ella Maillart aurait eu 100 ans cette année. Elle est toujours parmi nous.
Nomade sur la voie d’Ella Maillart (Arthaud, 2003).

Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)