Aquarica et Sybéria, l’univers poétique de Benoît Sokal

BANDES DESSINÉES - ROTONDE JACQUES CARTIER
image

Entre la sortie du deuxième tome d’Aquarica, composé avec François Schuiten, et celle de Sybéria, jeu vidéo dont il participe à la création de l’univers, Benoît Sokal et son imaginaire seront à l’honneur tout au long du festival, à la Rotonde Jacques Cartier.

Benoît Sokal a mené conjointement deux carrières, celle d’auteur de bande dessinée et celle de créateur de jeux vidéo, menées toutes deux par sa passion du dessin. L’exposition, à travers planches originales, dessins et aquarelles, nous invite dans l’univers de ce merveilleux raconteur d’histoire.

Co-écrit avec son ami de longue date, François Schuiten, Aquarica, est un récit fabuleux dans les pas de Jules Verne et Melville. De Roodhaven, port baleinier noyé dans les brumes, où surgit un crabe géant habité par une jeune femme mystérieuse, aux mers du sud qui abrite La baleine géante (Aquarica tome 2, Rue de Sèvres 2022), le drame se joue et les passions se déchaînent. Benoît Sokal fait merveille, pour saisir les ambiances maritimes et traduire la force des sentiments.

Disparu en mai 2021, il cède ses crayons à son ami François Schuiten pour terminer les 12 dernières planches du récit, déjà storyboardées. Elles seront également présentées dans l’exposition.

Avec un talent sans égal, Benoît Sokal, fait référence depuis 20 ans, dans l’univers du jeu vidéo et remporte un succès international.

Avec la série Syberia, dont le IV, The world before, (Microïds 2022) sort en septembre prochain, il offre au joueur une relecture toute personnelle du XXe siècle, évoquant la seconde guerre mondiale, la chute du mur de Berlin, la fin de la guerre froide. « C’est mon siècle, mais aussi celui de mes parents, de mes grands-parents, de ma famille d’origine ukrainienne. J’avais envie de revisiter cette période, de l’interroger. »

Dans une quête palpitante, son héroïne Kate Walker, traverse l’Europe de l’Est jusqu’en Sibérie où elle rencontre les Youkols et leurs autruches géantes. Valadilène, Valsembor, Baranour, Vaghen, autant de villes, d’ambiances et de rencontres insolites qui enchantent. Croquis, aquarelles, portraits des personnages ainsi que les séquences cinématographiques des jeux sont réunis dans l’exposition.

Aquarica et Sybéria, l’univers poétique de Benoît Sokal
Palais du Grand large / rotonde Jacques Cartier
À découvrir à partir du vendredi 3 juin à 17h, jusqu’au 6 juin.