Bibliothèque

Au-delà de la mer

Albin Michel

« Muets de saisissement, Hector et lui regardent le monde se recomposer dans une magnificence de couleurs. Comme s’ils étaient les premiers à contempler des ciels pareils. Chacun commence à entrevoir la vérité de l’autre, à deviner qu’ils sont tous les deux pareillement démunis au cœur de la vérité des choses. Et qu’au sein d’une telle immensité, ce qu’un homme porte en son cœur n’a plus guère de poids. »

Malgré l’annonce d’une tempête, Bolivar, un pêcheur sud-américain, convainc le jeune Hector de prendre la mer avec lui. Tous deux se retrouvent vite à la merci des éléments, prisonniers de l’immensité de l’océan Pacifique. Unis par cette terrifiante intimité forcée et sans issue, ils se heurtent aux limites de la foi et de l’espoir, à l’essence de la vie et de la mort, à leur propre conscience.

Dans ce face-à-face d’une intensité spectaculaire, Paul Lynch explore la condition humaine avec une force digne d’Hemingway ou de Camus, et s’impose définitivement comme un virtuose des lettres irlandaises.

Traduit de l’anglais (Irlande) par Marina Boraso

Au-delà de la mer

Au-delà de la mer

Albin Michel - 2021

« Muets de saisissement, Hector et lui regardent le monde se recomposer dans une magnificence de couleurs. Comme s’ils étaient les premiers à contempler des ciels pareils. Chacun commence à entrevoir la vérité de l’autre, à deviner qu’ils sont tous les deux pareillement démunis au cœur de la vérité des choses. Et qu’au sein d’une telle immensité, ce qu’un homme porte en son cœur n’a plus guère de poids. »

Malgré l’annonce d’une tempête, Bolivar, un pêcheur sud-américain, convainc le jeune Hector de prendre la mer avec lui. Tous deux se retrouvent vite à la merci des éléments, prisonniers de l’immensité de l’océan Pacifique. Unis par cette terrifiante intimité forcée et sans issue, ils se heurtent aux limites de la foi et de l’espoir, à l’essence de la vie et de la mort, à leur propre conscience.

Dans ce face-à-face d’une intensité spectaculaire, Paul Lynch explore la condition humaine avec une force digne d’Hemingway ou de Camus, et s’impose définitivement comme un virtuose des lettres irlandaises.

Traduit de l’anglais (Irlande) par Marina Boraso

Grace

Grace

Albin Michel - 2019

Grace Coyle, âgée de quatorze ans, vit avec sa mère Sarah et ses frère et soeurs dans un village irlandais du nom de Blackmountain. Alors que la Grande Famine de 1845 ravage le pays tout entier, sa mère, enceinte d’un cinquième enfant, cherche à protéger l’adolescente de la concupiscence de Boggs, le propriétaire de la maisonnette qu’occupe la famille en échange de services en nature. Aussi décide-t-elle de chasser Grace de la maison, l’envoyant gagner sa vie en ville, déguisée en homme. Rejointe en secret par son petit frère Colly, la jeune fille se résout à cette épreuve mais, au passage d’une rivière, le jeune garçon est emporté et n’en réchappera pas. Accompagnée dès lors par le fantôme de son frère, avec qui elle entretient un dialogue permanent, et habitée de multiples voix intérieures, Grace entreprend un incroyable périple à travers une Irlande que la famine a transformée en un pays apocalyptique et menaçant. Les dangers sur sa route sont nombreux, tandis que la frontière entre réel et imaginaire se brouille peu à peu... À la fois sombre et picaresque, Grace est un roman d’une incroyable beauté lyrique, traversé de scènes saisissantes et porté par un personnage féminin inoubliable.


  • « Paul Lynch nous offre un troisième roman magistral, autour d’une adolescente, Grace, traversant, au XIXe siècle, le pays rongé par la Grande Famine. » Télérama
  • « Si l’écriture de Paul Lynch est emplie de poésie, de beauté quand il décrit la nature, ou la méchanceté de l’homme, son écriture est aussi incisive qu’un couteau ! Grace ne laissera personne indifférent ! » Publikart
  • « Paul Lynch, doté d’un style plein d’audace, grandiose et hypnotique, est de ces écrivains qui osent plonger dans les recoins les plus ténébreux de l’âme humaine. » The Irish Times

Un ciel rouge, le matin

Un ciel rouge, le matin

Albin Michel - 2014

Tableau âpre et ténébreux de l’Irlande du XIXe siècle et de sa brutale réalité sociale, Un ciel rouge, le matin possède la puissance d’évocation des paysages du Donegal où il se déroule en partie. Le lyrisme sombre et poétique de Paul Lynch, qui signe là un remarquable premier roman, en exprime la force autant que les nuances, entre ombre et lumière.
Printemps 1832. Coll Coyle, jeune métayer au service d’un puissant propriétaire anglais, apprend qu’il est expulsé avec femme et enfants de la terre qu’il exploite. Ignorant la raison de sa disgrâce, il décide d’aller voir l’héritier de la famille, qui règne désormais en maître. Mais la confrontation tourne au drame : Coll Coyle n’a d’autre choix que de fuir. C’est le début d’une véritable chasse à l’homme, qui va le mener de la péninsule d’Inishowen à Londonderry puis aux États-Unis, en Pennsylvanie. Pleine de rage et d’espoirs déçus, son odyssée tragique parle d’oppression et de vengeance, du lien viscéral qui unit les hommes à leur terre.

« Paul Lynch possède un talent sensationnel, hérité d’écrivains tels que Cormac McCarthy ou Sebastian Barry. Consacrez-lui toute votre attention, car il est en train de créer son propre territoire littéraire. » Colum McCann

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marina Boraso

Un monde très noir

Les cafés littéraires en vidéo
Avec Samar YAZBEK, Paul LYNCH - Saint-Malo 2019

Avec Samar YAZBEK, Paul LYNCH
Animé par Pascal JOURDANA et Michel ABESCAT


Le clan des Irlandais

Les cafés littéraires en vidéo
Colum MCCANN et Paul LYNCH - Saint-Malo 2014

Avec Colum MCCANN et Paul LYNCH

Quand l’histoire nous traverse

Avec Adlène Meddi, Jean-Luc Raharimanana, Makenzy Orcel, Paul Lynch - Saint-Malo 2019

Avec Adlène Meddi, Jean-Luc Raharimanana, Makenzy Orcel, Paul Lynch
Animé par Sophie EKOUE


Fictionner le réel

Saint-Malo 2014

Avec Qiu Xialong, Paul Lynch et Ron Rash.
Animé par Willy Persello.


Terres d’Irlande

Saint-Malo 2014

Avec : Tim Robinson, Paul Lynch
Animé par : Hubert Artus