Découvrez l’affiche du festival

Cette peinture de Courbet est comme un salut fraternel au Moine au bord de la mer de Caspar David Friedrich. Comme s’il faisait dialoguer l’art romantique et l’art réaliste qui émerge. Cette peinture est à la fois un au revoir apaisé et un salut joyeux. Un beau symbole nous-a-t’il semblé pour souhaiter bon voyage à Michel.


Le Bord de la Mer à Palavas ou L’Artiste Devant la Mer (1854), Gustave Courbet, Huile sur toile (37×46 cm), Musée Fabre (Montpellier) © photo Bridgeman Images

Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)