Bibliothèque

Des îles (Lesbos 2020 – Canaries 2021)

Les éditions de l’Ogre

Que fait la politique d’immigration européenne aux liens, aux familles et aux corps ? Comment en rendre compte ? Que faire de la question des disparus ? L’Europe est pleine de fantômes, et c’est à partir d’eux et pour eux que Marie Cosnay mène, depuis des années, un travail de terrain, et collecte la parole et les histoires des exilés.

Avec Des îles, Marie Cosnay se saisit de ce matériau rare pour tisser une réflexion magistrale autour des acteurs de la migration, avec un infini respect pour leur parole, leur capacité d’agir, et leur dignité.

Premier volume d’une série d’ouvrages consacrés à une histoire orale de l’exil vers l’Europe, entre enquête de terrain et récit documentaire, Des îles est une œuvre d’une force politique et littéraire saisissante.

//

Marie Cosnay, dont l’œuvre est tout entière traversée par les notions de frontières et d’enquêtes, mène depuis de nombreuses années une activité militante : elle accueille et accompagne les exilés qui passent par la frontière basque. Depuis 2020, Marie Cosnay reçoit de plus en plus d’appels liés à des disparitions ; des familles cherchent leurs proches partis sur la route, dont elles ont perdu la trace. Cette récente évolution a profondément bouleversé la nature de son travail sur le terrain et du livre que vous tenez entre les mains.


  • « Dans son livre « Des îles », sous-titré « Lesbos 2020, Canaries 2021 » (Éditions de L’Ogre), Marie Cosnay écrit les mots de ceux qui empruntent ces routes, rétablit ainsi des existences. Elle trace la géographie ubuesque de l’exil. Annonce nos défaites. » Sud Ouest
Des îles (mer d'Alborán 2023)

Des îles (mer d’Alborán 2023)

Éditions de l’Ogre - 2024

Des îles, dont mer d’Alborán est le troisième volume,est une série d’ouvrages, entre enquête de terrain et récit documentaire, consacrés à une histoire orale de l’exil vers l’Europe.Le 1er volume Lesbos 2020 – Canaries 2021 a été publié en 2021, et le 2e Îles des faisans 2021 – 2022 en 2023.

/ / /

Que fait la politique d’immigration européenne aux liens, aux familles et aux corps ? Que faire des corps des disparus de l’exil et comment leur rendre la dignité humaine qui leur a été niée jusque dans la mort ?

Sur les côtes de la mer d’Alborán, Marie Cosnay explore la question des morts sur les routes de l’exil, le refus européen de leur accorder une inhumation ou un rapatriement dignes. Elle démasque les meneurs d’un commerce sordide, les vautours qui s’enrichissent du désespoir des familles de disparus, autour de la recherche de ces corps, de leur identification et cherche inlassablement le frère de son ami Ryad, disparu en mer d’Alborán, en tentant de voir les bateaux, de modéliser les naufrages, pour comprendre ces drames.

Des îles (mer d’Alborán 2023) est le dernier volume d’une trilogie qui restera, comme un témoignage au présent de la période que nous traversons, à la fois « l’instruction d’un procès à venir » et le récit d’une catastrophe humanitaire.

/ / /

« Comment meurt-on ? En faisant beaucoup d’histoires. La vie des morts est un récit sans fin. Les vivants ne font pas le poids, même quand ils font tout pour se faire remarquer. Le silence et l’invisibilité sont des leurres. La mer d’Alborán, l’entre deux mers, selon son nom arabe, puisqu’outre qu’elle joint ce que les temps ont voulu séparer à tout prix, lie aussi la Méditerranée et l’Atlantique, nous attendait. Ainsi que l’archipel des Baléares. »


  • « Le dernier livre de Marie Cosnay est le troisième moment d’une série commencée en 2021 autour de la politique d’immigration européenne actuelle. Il s’agit de mettre au premier plan ce que fait cette politique productrice de mort, de négation des vies non reconnues comme valables. Il s’agit de produire un contre-discours, d’affirmer ce qui est fait politiquement mais aussi, surtout, ces vies en elles-mêmes, les espoirs, les rêves, la recherche de la vie par ces corps et ces esprits vivants. » Diacritik
Des îles (île des faisans 2021-2022)

Des îles (île des faisans 2021-2022)

Les éditions de l’Ogre - 2023

Des îles, dont Îles des faisans 2021 – 2022 est le deuxième volume,est une série d’ouvrages, entre enquête de terrain et récit documentaire, consacrés à une histoire orale de l’exil vers l’Europe.Le 1er volume Lesbos 2020 – Canaries 2021 a été publié en 2021.

/ / /

Que fait la politique d’immigration européenne aux liens, aux familles et aux corps ? Comment permettre aux enfants arrivés sur le territoire européen de rejoindre les leurs, comment permettre aux familles des morts en exil de les pleurer et de leur choisir une sépulture ?

Les enfants et les morts nous posent les mêmes questions et révèlent les choix politiques d’une époque qui violent les droits humains les plus élémentaires. Et c’est à ces histoires de familles, à ces enfants des Canaries et à ces morts de l’île des Faisans et du Pays basque où elle réside, que Marie Cosnay consacre ce deuxième volume de Des iles.

Affrontant les cauchemars administratifs de l’Union européenne, Marie Cosnay contribue, à sa hauteur, à rendre les familles aux familles et la dignité à ceux qui ont perdu la vie dans leur tentative de libération par l’exil. C’est le récit de ces tentatives, parfois couronnées de succès – énormes à l’échelle d’une vie, minuscules à l’échelle structurelle –, que Marie Cosnay nous livre ici, au rythme fiévreux de son écriture.


  • « Pour gagner l’Europe, ceux qui s’exilent, fuyant la misère ou la guerre, l’atteignent souvent en posant d’abord le pied sur des îles. Les images de ces réfugiés, de ces naufragés ont fait connaître les noms de Lampedusa, Lesbos, Pantelleria et d’autres. Marie Cosnay a formé le projet de donner leur place parmi nous à ceux que la politique xénophobe de l’Union européenne a transformés en fantômes. Le mot, on le verra, n’est pas trop fort. » L’Humanité
  • « Avec « Des îles II », deuxième volet de sa trilogie littéraire et documentaire aux éditions de l’Ogre, Marie Cosnay poursuit la chronique d’une défaite. Celles des politiques aux frontières continentales, où se dissolvent, dans les eaux atlantiques et méditerranéennes, les valeurs morales européennes. « On n’empêchera pas le mouvement. On ne fait que le rendre dangereux. Les frontières sont des apparences, mais elles font beaucoup de morts », pose Marie Cosnay. « Ces morts sont nos morts », écrit-elle. » Sud Ouest

Des îles (Lesbos 2020 – Canaries 2021)

Des îles (Lesbos 2020 – Canaries 2021)

Les éditions de l’Ogre - 2021

Que fait la politique d’immigration européenne aux liens, aux familles et aux corps ? Comment en rendre compte ? Que faire de la question des disparus ? L’Europe est pleine de fantômes, et c’est à partir d’eux et pour eux que Marie Cosnay mène, depuis des années, un travail de terrain, et collecte la parole et les histoires des exilés.

Avec Des îles, Marie Cosnay se saisit de ce matériau rare pour tisser une réflexion magistrale autour des acteurs de la migration, avec un infini respect pour leur parole, leur capacité d’agir, et leur dignité.

Premier volume d’une série d’ouvrages consacrés à une histoire orale de l’exil vers l’Europe, entre enquête de terrain et récit documentaire, Des îles est une œuvre d’une force politique et littéraire saisissante.

//

Marie Cosnay, dont l’œuvre est tout entière traversée par les notions de frontières et d’enquêtes, mène depuis de nombreuses années une activité militante : elle accueille et accompagne les exilés qui passent par la frontière basque. Depuis 2020, Marie Cosnay reçoit de plus en plus d’appels liés à des disparitions ; des familles cherchent leurs proches partis sur la route, dont elles ont perdu la trace. Cette récente évolution a profondément bouleversé la nature de son travail sur le terrain et du livre que vous tenez entre les mains.


  • « Dans son livre « Des îles », sous-titré « Lesbos 2020, Canaries 2021 » (Éditions de L’Ogre), Marie Cosnay écrit les mots de ceux qui empruntent ces routes, rétablit ainsi des existences. Elle trace la géographie ubuesque de l’exil. Annonce nos défaites. » Sud Ouest