L’Algérie, son cinéma et moi

(Larbi Benchiha, Aligal Production / France 3 Ouest, France, 2006, 52’)

image

« Raconter dans ce documentaire mes premiers émois de spectateur et la naissance et l’évolution du cinéma algérien, c’est retrouver, en filigrane, les ruptures qui furent des moments charnières de l’histoire du pays, et sa lente déliquescence. Car peu à peu, tout s’est dégradé. Le pays s’est engagé dans la violence, la corruption est devenue chronique. Totalement contrôlée par le pouvoir, l’industrie du cinéma a décliné, comme nos illusions ». Larbi Benchiha

Dans ce documentaire de 52 minutes le réalisateur Larbi Benchiha, installé en France depuis plus de 20 ans, retourne dans son pays d’origine : L’Algérie. Il part à la recherche de ses souvenirs et se rappelle que le cinéma a toujours été présent et qu’il a bercé son imaginaire d’enfant et d’adolescence. Des premiers films de Charlot découvert dans un camp de réfugié aux séances glorieuses du cinéma algérien en pleine apogée, nous refaisons avec Larbi Benchiha toute l’histoire de l’Algérie moderne à travers les films qui ont marqué une époque et un pays.

Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)