Bibliothèque

L’Archiviste

Aux forges de Vulcain

K est archiviste dans une ville détruite par la guerre, en Ukraine. Le jour, elle veille sur sa mère mourante. La nuit, elle veille sur des œuvres d’art. Lors de l’évacuation, elles ont été entassées dans la bibliothèque dont elle a la charge. Un soir, elle reçoit la visite d’un des envahisseurs, qui lui demande d’aider les vainqueurs à détruire ce qu’il reste de son pays : ses tableaux, ses poèmes et ses chansons. Il lui demande de falsifier les œuvres sur lesquelles elle doit veiller. En échange, sa famille aura la vie sauve. Commence alors un jeu de dupes entre le bourreau et sa victime, dont l’enjeu est l’espoir, espoir d’un peuple à survivre toujours, malgré la barbarie.


Revue de presse

  • « L’homme au chapeau va-t-il être dupe des dissimulations de K ? L’archiviste va-t-elle sauver sa vie et celle de sa sœur ? Il faut bien sûr se plonger dans ce livre sidérant de poésie et d’actualité pour le savoir. Mais ce que l’on comprend d’emblée dans ce roman noir, c’est l’incroyable résilience des Ukrainiens, la force de leur attachement à leur terre. Et à leur culture. » Alexandra Schwartzbrod, Libération
L'Archiviste

L’Archiviste

Aux forges de Vulcain - 2022

K est archiviste dans une ville détruite par la guerre, en Ukraine. Le jour, elle veille sur sa mère mourante. La nuit, elle veille sur des œuvres d’art. Lors de l’évacuation, elles ont été entassées dans la bibliothèque dont elle a la charge. Un soir, elle reçoit la visite d’un des envahisseurs, qui lui demande d’aider les vainqueurs à détruire ce qu’il reste de son pays : ses tableaux, ses poèmes et ses chansons. Il lui demande de falsifier les œuvres sur lesquelles elle doit veiller. En échange, sa famille aura la vie sauve. Commence alors un jeu de dupes entre le bourreau et sa victime, dont l’enjeu est l’espoir, espoir d’un peuple à survivre toujours, malgré la barbarie.


Revue de presse

  • « L’homme au chapeau va-t-il être dupe des dissimulations de K ? L’archiviste va-t-elle sauver sa vie et celle de sa sœur ? Il faut bien sûr se plonger dans ce livre sidérant de poésie et d’actualité pour le savoir. Mais ce que l’on comprend d’emblée dans ce roman noir, c’est l’incroyable résilience des Ukrainiens, la force de leur attachement à leur terre. Et à leur culture. » Alexandra Schwartzbrod, Libération

Ukraine - Les écrivains en résistance

Saint-Malo 2023

Quel est le rôle des auteurs, autrices, poètes, artistes à l’heure où le peuple se mobilise pour défendre le pays ? Leur plume n’est-elle pas dérisoire face à la destruction ? Comme le dit la poète ukrainienne Daryna Gladun, les métaphores sont mises de côté pour «   parler de la guerre avec des mots clairs ». Mais la littérature ne cède pas. Face à la vision de Vladimir Poutine d’une grande Russie avalant l’Ukraine, les artistes, poètes et écrivain·es sont là pour affirmer l’existence d’un peuple, de sa culture, de son histoire.

Rencontre autour de la poétesse Ella Yevtouchenko qui a fait naître une anthologie de 24 poètes «   comme une fleur parvient à s’extraire des décombres pour dire son droit à la lumière et à la vie   » ; Luba Yakymtchouk qui dans Les Abricots du Donbas se souvient de sa maison familiale occupée en 2014 par des séparatistes soutenus par la Russie et Alexandra Koszelyk (L’Archiviste) qui décrit le combat d’un archiviste face à la volonté de destruction de la mémoire.

Une rencontre animée par Christine Chaumeau et interprétée par Irina Dmytrychyn.

Suivie de la projection de The Hamlet Syndrome d’Elwira Niewiera et Piotr Rosołowski. Alors qu’ils préparent une pièce basée sur les motifs du Hamlet de Shakespeare, de jeunes acteurs et actricesrévèlent les traumatismes d’une génération ukrainienne confrontée à la guerre et à un passé douloureux.