Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
dimanche 11:45 (Heure de Tunis)/12:45 (Heure de Paris)

La langue française et moi

Avec Ali BECHEUR, Azza FILALI, Laurent GAUDÉ
image

Romancier, essayiste et nouvelliste, par ailleurs professeur de droit et avocat, Ali Bécheur est l’un des écrivains les plus acclamés de la littérature tunisienne contemporaine d’expression française. Il dit son amour de la langue française et de ses grands auteurs et déplore le déclin de la culture francophone en Tunisie. Son dernier roman Les Lendemains d’hier (Elyzad, 2017) conte l’absence, l’imposture de la mémoire et l’impossibilité pour deux générations de concilier leur vision du monde et leurs combats. Azza Filali partage cet amour de la langue. Après L’heure du cru et Ouatann, elle poursuit dans Les Intranquilles le portrait acéré et ironique d’une société qui, changeant de normes, garde intacte sa force d’oppression. Son dernier livre part d’une enquête policière pour nous conduire progressivement dans une quête identitaire bouleversante… Laurent Gaudé lui aussi aime cette langue vivante qui bouge et évolue sans cesse. S’il faut la préserver, « Il faut aussi la défendre contre ceux qui veulent retirer des mots plutôt que d’en inventer. Les offusqués permanents qui ont décidé d’éradiquer les mauvaises herbes. Oui, il y a, dans notre champ lexical, de vieux mots qui ne sentent pas bon, traînent avec eux leur sale odeur de racisme, de culture coloniale, mais les effacer, c’est gommer l’histoire, c’est se peindre en plus beau que nous ne sommes. »

Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)