La mer est un roman

image

Dans nos filets cette année encore, de beaux romans et récits du grand large.

À commencer par le remarquable roman de David Fauquemberg, à la fois épique et poétique : Bluff (Stock), du nom d’un port néo-zélandais du bout du monde, nous transporte aux côtés de trois protagonistes
pétris d’humanité, dans un monde naturel sauvage, pénétré de la sagesse
ancestrale de la culture polynésienne, où les « embruns glacés vous tatouent la peau ». L’Américain Jim Lynch, amoureux de la mer, narre dans Face au vent (Gallmeister) les aventures d’une étonnante famille fondue de voile réunie pour une ultime régate. Un hommage affectueux et drôle, à la folie douce des fanatiques de course au large, porté par un souffle certain.
Le Franco-Vénézuelien Miguel Bonnefoy signe avec Sucre noir (Rivages) un roman d’aventure aux allures de conte philosophique, à la recherche du trésor disparu du pirate Henry Morgan dans la Caraïbe ! Enfin, Michel Moutot avec Séquoias, l’histoire des frères Flemings, trois chasseurs de baleines natifs de l’île de Nantucket qui répondent à l’appel de l’or en Californie, prêts à tout pour assouvir leur soif de conquête, jusqu’à l’ultime aventure, en mer de Béring.

Isolement insulaire

Clarence Boulay dans Tristan (Wespieser) explore avec des mots justes l’isolement, au rythme de la houle d’une île au large de l’Afrique. Le Corse Marc Biancarelli raconte dans Le Massacre des Innocents (Actes Sud) le naufrage du Batavia en 1629. Un roman d’aventures qui nous plonge au cœur du mal et où ressurgissent les obsessions de l’auteur : l’isolement insulaire et ses effets sur une société, ou encore la violence de la nature humaine.
Quand dans L’Affaire furtif, de Sylvain Prudhomme (Gallimard), une poignée d’hommes débarquent sur un archipel désolé. Mais pour y essayer quelle nouvelle vie ? Maniant l’énigme et l’humour, une robinsonnade transposée dans le monde d’aujourd’hui, roman d’aventures aux allures de conte philosophique. Jean-Yves Loude, (Un Cargo pour les Açores, Actes Sud) cherche à saisir le caractère des habitants de l’archipel, vignerons et pêcheurs, qui affrontent les éléments depuis cinq siècles. Et le Mauricien, Carl de Souza, dans L’Année des cyclones (L’Olivier) offre une grande saga familiale à l’île Maurice au siècle dernier.

Savants des mers

Rencontrez quatre grandes plumes : Jean-Louis Étienne qui, Dans mes pas, revient entre autres sur ses pérégrinations dans les pôles glacés. Yann Queffelec, après avoir célébré la Bretagne, nous livre son passionnant Dictionnaire amoureux de la mer (Plon). Ce contre-amiral atypique mêle dans ses livres l’amour des paysages marins, des arts plastiques, du patrimoine et de l’histoire. François Bellec signe le tome  II de son Histoire universelle de la navigation : un grand festin intellectuel en compagnie d’Ulysse et Ptolémée, Vasco de Gama, Christophe Colomb ou Magellan… François Sarano publie lui Le retour de Moby Dick ou ce que les cachalots nous enseignent sur les océans et les hommes (Actes Sud). Tandis que le navigateur Fabian Clauw, lui, poursuit l’exploration les aventures de Gilles Belmonte, capitaine de frégate, envoyé en 1798, en mission pour le compte de la jeune République française (Pour les trois couleurs, Paulsen).

Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)