Bibliothèque

Les flibustiers de la mer chimique

Albin Michel Imaginaire

Une folle odyssée sous des cieux aveuglants, sur des mers acides qui empruntent leurs couleurs à une délicieuse poignée de bonbons chimiques.

Tout commence par un naufrage, aussi figuré que littéral. Ismaël, naturaliste de Rome, agonise sur un radeau de fortune au beau milieu de la mer chimique quand il est repêché par le Player Killer, un sous-marin capable de naviguer dans les courants acides, machine-témoin d’une technologie à laquelle plus personne ne comprend rien. A la tête de l’engin : Jonathan, flibustier et excentrique despote. Ce capitaine hésite ; doit-il livrer Ismaël aux ennemis de Rome ou le garder pour lui ? Le savant a-t-il une quelconque valeur ?

Sur la terre ferme, la solitude n’a pas réussi à Alba. Graffeuse omnisciente, elle a peut-être tendance à confondre les dates et les noms. Elle est pourtant choisie pour incarner la mémoire des survivants. Dans une Rome assiégée par la Méditerranée, elle apprend que le futur n’est pas tendre avec ceux qui ont la langue trop bien pendue et que certains secrets peuvent s’avérer mortels.

Et si, séparés par des milliers de kilomètres, ignorant tout l’un de l’autre, Ismaël et Alba cherchaient à percer la même énigme ?

Incident grave de voyageur

Incident grave de voyageur

ActuSF - 2022

Ariane prend tous les jours le métro. Pour passer le temps et les horreurs qu’elle croise tous les jours, dans l’indifférence des autres usagers, elle s’obstine à repérer les détails les plus originaux, les plus joyeux ou les plus décalés entre les stations, chez les gens ou derrière les vitres. C’est sa façon à elle de gérer le bruit et le flux incessants. Seulement, voilà, quand le métro s’arrête soudainement entre deux stations, sans lumière ni sauvetage, elle est la seule à remarquer que quelque chose ne va vraiment pas…

Les flibustiers de la mer chimique

Les flibustiers de la mer chimique

Albin Michel Imaginaire - 2022

Une folle odyssée sous des cieux aveuglants, sur des mers acides qui empruntent leurs couleurs à une délicieuse poignée de bonbons chimiques.

Tout commence par un naufrage, aussi figuré que littéral. Ismaël, naturaliste de Rome, agonise sur un radeau de fortune au beau milieu de la mer chimique quand il est repêché par le Player Killer, un sous-marin capable de naviguer dans les courants acides, machine-témoin d’une technologie à laquelle plus personne ne comprend rien. A la tête de l’engin : Jonathan, flibustier et excentrique despote. Ce capitaine hésite ; doit-il livrer Ismaël aux ennemis de Rome ou le garder pour lui ? Le savant a-t-il une quelconque valeur ?

Sur la terre ferme, la solitude n’a pas réussi à Alba. Graffeuse omnisciente, elle a peut-être tendance à confondre les dates et les noms. Elle est pourtant choisie pour incarner la mémoire des survivants. Dans une Rome assiégée par la Méditerranée, elle apprend que le futur n’est pas tendre avec ceux qui ont la langue trop bien pendue et que certains secrets peuvent s’avérer mortels.

Et si, séparés par des milliers de kilomètres, ignorant tout l’un de l’autre, Ismaël et Alba cherchaient à percer la même énigme ?

Composer les mondes

Saint-Malo 2023

Avec Composer les mondes, la réalisatrice Eliza Levy suit le fil de la pensée de Philippe Descola, anthropologue qui a mis à jour la relativité de la division nature/culture imaginée par la civilisation occidentale.

Dans Qu’allons-nous faire de ses jours qui s’annoncent ?, Marguerite Imbert montre que pour les habitant·es de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, la discussion se fait autour des manières de protéger les vivant·es et les milieux et de revivifier l’exercice démocratique. Dans Bivouac, Gabrielle Filteau-Chiba questionne elle aussi les collectifs de lutte pour la préservation de la Terre, tandis que Blaise Hofmann, dans Faire paysan, se demande comment concilier sa conscience écologique avec ce qu’il sait des difficultés du monde agricole dont il vient. La poétesse et militante Natasha Kanapé Fontaine navigue entre deux cultures, innue et québécoise, et confronte dans son œuvre deux façons de voir le monde.

Une rencontre animée par Nathalie Georges.