Invités depuis 1990

MARTÍN SÁNCHEZ Pablo

Espagne

L’anarchiste qui s’appelait comme moi (Éditions Zulma, 2021)

© Isabel Rodríguez

Traducteur en espagnol de nombreux écrivains tels que Hervé Le Tellier, Delphine de Vigan ou encore Raymond Queneau, Pablo Martín Sánchez est un des rares membres hispanophones à intégrer l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle). C’est en parcourant le Net que le romancier espagnol y débusque son homonyme, un anarchiste révolutionnaire, exécuté en 1924 pour avoir participé à une tentative de coup d’état. Avec L’anarchiste qui s’appelait comme moi, co-édité par les éditions La Contre-allée et Zulma, il retrace et réinvente ainsi le parcours héroïque de son double. Dans ce premier roman, il livre le récit foisonnant et épique d’un destin tragique dans la pure tradition du roman picaresque. Cette œuvre d’autofiction historique captive et détonne par son caractère feuilletonesque, qui le rapproche des chefs-d’œuvre du genre. “Je voulais un roman qui emporte, de ceux qu’on lit à plat ventre, comme disait Georges Perec, et qui puisse saisir le vrai personnage historique dans une recréation purement romanesque.”, explique l’auteur. Paraîtra prochainement chez Zulma, L’Instant décisif. Un roman polyphonique où les destins des personnages s’entrecroisent dans les années 1970, à Barcelone.


Bibliographie

  • L’instant décisif (Éditions Zulma, 2022)
  • L’anarchiste qui s’appelait comme moi (Éditions Zulma, 2021)
L'Instant décisif

L’Instant décisif

Zulma - 2022

Barcelone, 18 mars 1977. Au petit matin naît Pablo, et autant dire que les premières vingt-quatre heures de sa vie vont être mouvementées… Dans les rues, c’est l’effervescence, on rêve d’amnistie et tout semble redevenu possible. Ce jour-là, le hasard donne rendez-vous à Clara, Solitario, Gerardo, Carlota, M. Raich et María Dolores. Six personnages en quête de leur histoire, dont les destins vont s’entrechoquer, jusqu’à bouleverser celui de Pablo. Et si un jour contenait toute une vie ?

Polyphonique, enjoué, ingénieux et décalé, L’Instant décisif est superbement orchestré. Une véritable réussite.

L'anarchiste qui s'appelait comme moi

L’anarchiste qui s’appelait comme moi

Éditions Zulma - 2021

Un jour de désœuvrement, Pablo Martín Sánchez tape son nom dans un moteur de recherche. Par le plus grand des hasards, il se découvre un homonyme au passé héroïque : un anarchiste, condamné à mort en 1924. Férocement intrigué, il se pique au jeu de l’investigation et cherche à savoir qui était… Pablo Martín Sánchez le révolutionnaire. Happé, l’auteur se fond dans cette destinée tourbillonnante et picaresque, alternant le récit d’une épopée révolutionnaire dans le Paris des années 1920 où les faubourgs de Belleville abritent d’ardents imprimeurs typographes, et celui d’une jeunesse aventureuse en Espagne jusqu’à les faire converger en un dénouement… tragique. Épique, virevoltant, espiègle et foisonnant, L’anarchiste qui s’appelait comme moi dresse le portrait à la fois réaliste et rêvé des utopies montantes du tournant du XXe siècle, dans l’esprit des grands romans populaires où l’amitié, la trahison, l’amour et la peur sont les rouages invisibles qui font tourner le monde.

Programme


Samedi

16h50
Signatures

Dimanche

15h15
Voyage en “Patronymie”
Café Littéraire

Invités : MARTÍN SÁNCHEZ Pablo, MARTIN Jean-Pierre

16h20
Signatures
19h00
Apéro littéraire

Invité : MARTÍN SÁNCHEZ Pablo