Nuit blanche

Ecrit par Adèle de Saint-Guilhem (3ème, Collège Sainte-Marie de Belfort), sujet 2. Publié en l’état.

Le lieutenant balaya la salle du regard et observa attentivement chaque personne présente dans la pièce. Puis, sans un bruit, il s’assit et désigna un casque situé au centre.

"- Je peux essayer ?

Mais cette question n’en était pas vraiment une et Rémi prit l’objet entre ses mains et le mit sur sa tête. Puis, doucement, le jeu démarra.

Il faisait noir. Pour rien au monde Rémi aurait avoué son anxiété mais ses mains tremblaient et il espérait secrètement que personne ne l’observait. Puis peu à peu la lumière apparut laissant Rémi apercevoir l’environnement dans lequel il se trouvait. Dans un premier temps rien ne le surprit mais en regardant de plus près, quelque chose attira son attention. Les personnes qui marchaient dans la rue étaient toutes identiques. De taille moyenne, les hommes avaient des cheveux blonds coupés courts et les femmes des cheveux bruns tressés. Tous portaient un pantalon noir, une chemise blanche et des baskets rouges.
En tout cas ils ne font pas de publicité se dit Rémi en plaisantant pour se rassurer. Il leva ensuite la tête et réalisa que c’était la même chose pour les bâtiments : aucun d’entre eux n’avait ne serait-ce qu’une cheminée de plus ou un volet d’une couleur différente. Les arbres, les plantes, les animaux tout était semblable, indifférencié. Rémi décida de marcher encore un peu en quête d’indices lorsqu’une question surgit dans sa tête : quel était le but de ce jeu ? Soudain, comme si sa question avait été entendue, une petite fille apparut devant lui. Elle était différente des femmes qu’il avait croisées jusque là. Elle portait une petite robe à fleurs, des chaussures noires et de grandes chaussettes qui lui montaient jusqu’aux genoux. Ses cheveux blonds formaient de jolies boucles autour de son adorable minois et ses yeux bleu pâle le scrutaient intensément.

"- Bonjour, tu veux jouer avec moi ?

"- Dis moi d’abord ton prénom petite fille, après je pourrais jouer avec toi.

"- Je m’appelle Lucie. Allez on joue à cache-cache, mais attention je me cache très bien !

Sur ces mots, elle avait disparu. Rémi s’inquiéta, était-ce elle la fille qu’il devait retrouver ou était-ce juste une coïncidence ? Elle ne ressemblait pas à la description qu’on lui en avait faite. Il s’attendait à rencontrer une jeune femme, passionnée de jeux vidéo et de sensations fortes. Devant toutes ces interrogations, il prit la décision de sortir de ce jeu afin de réfléchir à tête reposée. Il poussa le bouton situé sur le côté du casque comme on le lui avait indiqué auparavant et le retira. Lorsqu’il entrouvrit ses paupières, il remarqua qu’il était seul dans la pièce. Sa montre indiquait minuit et quart. Il avait joué si longtemps ? Pourtant Rémi avait la sensation de n’être parti que quelques minutes... Il se leva et rentra chez lui, je parlerai de mes découvertes à mes collègues demain pensa Rémi avant de refermer la lourde porte du planétarium derrière lui.

Le lendemain matin, Rémi se réveilla difficilement, il avait très peu dormi, son sommeil avait été ponctué de cauchemars étranges qui l’avaient réveillé deux, trois fois dans la nuit. Le lieutenant s’habilla rapidement, cette mystérieuse disparition commençait sérieusement à l’inquiéter et il souhaitait la résoudre au plus vite. Sur le trajet, quelque chose attira son attention : toutes les femmes qu’il croisait avaient les cheveux tressés. Arrivé à son bureau, il nota aussi que tous ses collègues portaient une chemise blanche. Suis-je en train de rêver ? Se questionna-t-il. Il s’attela à son travail lorsque il aperçut une ombre passer devant la pièce mais il ne distingua qu’une boucle blonde qui disparut aussi vite qu’elle était apparue. De grosses gouttes perlaient sur son front et tombèrent sur sa chemise blanche. Blanche ? Rémi était persuadé d’en avoir mis une bleue avant de partir ! Il regarda aussi son pantalon et ses chaussures et vit avec horreur qu’il portait les mêmes vêtements que dans le jeu vidéo !

"- Tu es sensé me chercher !

Il releva la tête. Lucie se trouvait devant lui. Avant qu’il n’ait pu prononcer un seul mot, elle s’était enfuie. Mais qu’est ce qu’il m’arrive ?! Rémi paniquait, il avait du mal à respirer, soudain tout devenait flou autour de lui, il avait la sensation de tomber et que jamais cela ne s’arrêterait.

"- Rémi, Rémi, RÉMI ! Réveille toi tout va bien.

Lentement le garçon ouvrit les yeux et une infirmière le rassurait.

"- Tout va bien, si tu as d’autres problèmes appuie sur ce bouton d’accord ?

Il hocha la tête et regarda la femme s’éloigner sans comprendre ce qui se passait.

Milène travaillait depuis peu comme assistante à l’hôpital. Elle aimait ce travail qu’elle voulait faire depuis toute petite. Elle prenait beaucoup de plaisir à aider les personnes en difficulté, elle avait enfin trouvé sa voie.

"- Qu’est ce qui arrive au patient de la salle 11 ? demanda le docteur du service.

"- C’est un adolescent arrivé ce matin. Ses parents ont appelé une ambulance d’urgence. Cela fait trois jours qu’il joue à des jeux sur son ordinateur, qu’il en a complètement perdu la notion de la réalité.

Il la remercia et s’engouffra dans la chambre de Rémi.

Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)