Le sentier des asphodèles

Maxime MARTINOT (Les Films d’Argile/2023/87’)

image

Au cœur des terres bretonnes, Jean se lance dans un soliloque fou sur le sentier des asphodèles. Arpentant l’entièreté du chemin avec lui, la caméra va à la rencontre des habitants et des souvenirs qui peuplent ces lieux, dans des scènes documentaires venues du passé comme du présent. Voyage dans l’espace et dans le temps, Le Sentier des asphodèles explore autant l’histoire que les motifs géographiques, la faune et la flore, les légendes et les chants, tout ce qui, matériellement, constitue un territoire.


Bande-annonce

Le Sentier des Asphodèles / The Trail of the Asphodels - trailer from Les Films d'Argile on Vimeo.


  • “Appartement, coin de plage ou sentier breton (dans le très ludique Le Sentier des asphodèles de Maxime Martinot, qui déroule l’histoire d’un territoire au fil d’un pas de randonnée) : le repli vers l’intime se doublait souvent d’un ancrage géographique précis.” Les Inrocks
  • “Le Sentier des asphodèles (Mention spéciale de la Compétition française) de Maxime Martinot se propose lui aussi une temporalité cyclique, celle d’une promenade de 9,2 km suivant la boucle formée par un chemin de passage plusieurs fois centenaire à la frontière du Finistère et du Morbihan. Le long de ce parcours, l’alter-égo du cinéaste – originaire du coin – déclame avec la faconde d’un Alain Damasio l’histoire et la géographie du lieu, sa résistance séculaire à la centralisation monarchique française jusqu’au XVème siècle, et tresse les louanges de son esprit celtique réfractaire.“ Débordements