Téléchargez Dimanche Ouest France
(Fichier PDF - 2.7 Mo)

Dico des invités

TRUC Olivier

France

Le Cartographe des Indes boréales (Métailié, 2019)

Amoureux du Grand Nord, Olivier Truc en explore la géographie avec une grande force d’évocation dans des romans documentés et précis. Il s’épanouit dans plusieurs genres, thrillers, romans historiques, pour développer des intrigues complexes et riches. Dans son dernier roman il nous emmène au temps de la Renaissance, toujours au nord, à la suite d’un espion de Richelieu. Ce roman d’aventure historique lui donne une nouvelle fois l’occasion d’explorer son terrain de prédilection : la Laponie.

Parfait connaisseur de la Scandinavie et des pays Baltes, Olivier Truc vit à Stockholm depuis 1994. Correspondant en Europe du Nord pour les journaux Le Monde et Le Point, il a couvert les suites de l’attentat meurtrier du terroriste Anders Breivik.
En marge de son travail, il n’a de cesse d’explorer sa terre d’adoption, fasciné par les récits et les chants traditionnels joïks, qui célèbrent la beauté sauvage de ces contrées extrêmes.

Passionnant polar ethnographique, Le dernier Lapon explore les tensions entre l’hypermodernité scandinave et l’attachement des Lapons à une culture et un mode de vie ancestral. À Kautokeino, malgré la température glaciale, le meurtre d’un éleveur et le vol d’un tambour chamanique pourraient bien mettre le feu aux poudres … Il ajoutera deux tomes au Dernier Lapon avec Le détroit du loup et La Montagne rouge, respectivement publiés en 2014 et 2016 chez Métailié.
Il sera présent cette année durant les journées scolaires puisque les lycéens se sont vu proposer la lecture du Dernier Lapon. Ils pourront échanger autour de ce roman avec Olivier Truc, le 7 juin prochain.

Il signe en 2019 Le Cartographe des Indes boréales, passionnant récit des aventures d’Isko, espion pour le compte de Richelieu qui traverse l’Europe au temps des guerres de religion et de l’inquisition, jusqu’au plus froid de la Laponie. Il devra alors choisir son camp entre d’un côté les Lapons et de l’autre les Suédois qui tentent de réduire en esclavage ces derniers.

Photo : ©Peter Knutson


Bibliographie :

  • Le Cartographe des Indes boréales (Métailié, 2019)
  • La Montagne rouge (Métailié, 2016)
  • Le Détroit du loup (Métailié, 2014)
  • Le Dernier Lapon (Métailié, 2012)
  • L’Imposteur (Calmann-Levy, 2006)
Le Cartographe des Indes boréales

Le Cartographe des Indes boréales

Métailié, 2019 - 2019

Jack London en Laponie : un époustouflant roman d’aventures.

Stockholm, 1628. Alors que le magnifique Vasa s’enfonce dans les eaux sombres du Mälaren, Izko est témoin d’une scène étrange : un homme est tué, une femme en fuite met au monde un enfant. C’est Izko qui le sauve de la noyade. Elle fait un geste. Malédiction ou prémonition ? Toute sa vie il cherchera à retrouver cette Vierge verte et son enfant. Comme tous les jeunes Basques, Izko rêvait de chasse à la baleine dans les eaux glacées des confins du monde sur les pas de son père, un harponneur de légende. Mais une force mystérieuse a changé le cours de son destin, le vouant au service de Dieu et du roi : il sera espion de Richelieu.
Après avoir étudié l’art de la cartographie à Lisbonne et Stockholm, Izko part explorer les Indes boréales, où les Suédois espèrent bien trouver des mines d’argent pour financer leurs guerres, convertir les Lapons par la force et les réduire en esclavage, avec l’aide d’une poignée de prêtres fanatiques.
Tenu par un terrible chantage, Izko devra frôler mille morts, endurer le cachot, la torture, pour découvrir le secret de ses parents, sonder sa propre culpabilité, et enfin choisir son camp, aux côtés des Lapons fiers et rebelles et d’une femme qui l’a toujours aimé.
De l’austère Stockholm à la mystérieuse Laponie, de la forteresse mythique de Sagres aux tavernes de Göteborg, de la bouillonnante Amsterdam à la cité maudite de Piteå, ce héros courageux et attachant nous fait traverser mille fois l’Europe des guerres de religion et de l’inquisition. On embarque sans hésiter quitte à aller s’abîmer les yeux dans la nuit polaire.

La Montagne Rouge

La Montagne Rouge

Métailié - 2016

Une pluie continue épuise les hommes et les bêtes.
Alors que les éleveurs du clan Balva procèdent à l’abattage annuel des rennes, des ossements humains sont retrouvés dans l’enclos, au pied de la Montagne rouge.
Or, le clan est opposé à un groupement de forestiers et de fermiers dans un procès exceptionnel à la Cour suprême de Stockholm. L’enjeu – le droit à la terre – est déterminant pour tous les éleveurs de rennes du pays : qui était là le premier ?
La patrouille P9 de la police des rennes est chargée de l’affaire, mais l’identification du squelette, en l’absence de crâne, est difficile. Klemet et Nina commencent une enquête auprès des musées et des institutions, et découvrent un XIXe siècle collectionneur de types humains et un XXe siècle porté sur les idéologies purificatrices, perdus dans les tréfonds nauséabonds de l’histoire suédoise. Ils se heurtent à l’inertie, à la défiance voire à l’hostilité de l’administration. Ils découvrent aussi une mystérieuse vague de disparition d’ossements et de vestiges sami, autant de preuves potentielles de la présence originelle des Sami.
Klemet, plus que jamais empêtré dans sa double identité lapone, et Nina, qui le supporte de moins en moins, croisent des personnages souvent ambigus. Des archéologues aux agendas obscurs qui s’affrontent. Petrus, le chef sami, écartelé entre son devoir, son fils et la poursuite des rêves de son père dans les paysages grandioses et désolés des forêts primaires du fin fond de la Laponie. Bertil l’antiquaire au passé politique douteux, et Justina l’octogénaire aux étranges talents de conductrice d’engins et son groupe d’adeptes de la marche nordique et du bilbingo. Sans oublier une masseuse thaïlandaise…
Ce troisième tome des aventures de la police des rennes est passionnant et troublant, ses héros sont complexes et attachants, le talent de conteur d’histoires d’Olivier Truc se déploie entre suspense, émotion et humour, et prouve une fois de plus que les 22 jurys de lecteurs qui lui ont à ce jour décerné leurs prix ne se sont pas trompés.


  • « Un thriller au cordeau mais aussi un voyage étonnant dans les forêts primaires de la Laponie, territoire farouche au cœur de notre moderne Europe. » Madame Figaro
  • « La Montagne rouge renforce la densité littéraire de cette série sur la « police des rennes » : rarement, ces dèrniers temps, on aura traité des racines mémorielles d’un peuple en jouant ainsi sur le pouvoir de la fiction et la signification d’une « terre-mère ». » Lire
  • « Ce gros roman où l’on progresse tranquillement (...) est absolument dépaysant, passionnant, servi par une écriture parfois poétique. » Le Magazine Littéraire

Le Détroit du loup

Le Détroit du loup

Métailié - 2014

Le printemps dans le Grand Nord, une lumière qui obsède, une ombre qui ne vous lâche plus. À Hammerfest, petite ville de l’extrême nord de la Laponie, au bord de la mer de Barents, le futur Dubai de l’Arctique, tout serait parfait s’il n’y avait pas quelques éleveurs de rennes et la transhumance… Là, autour du détroit du Loup, des drames se nouent. Alors que des rennes traversent le détroit à la nage, un incident coûte la vie à un jeune éleveur. Peu après, le maire de Hammerfest est retrouvé mort près d’un rocher sacré. Et les morts étranges se succèdent.
En ville les héros sont les plongeurs de l’industrie pétrolière, trompe-la-mort et flambeurs, en particulier le jeune Nils Sormi, d’origine sami.
Klemet et Nina mènent l’enquête pour la police des rennes. Mais pour Nina une autre quête se joue, plus intime, plus dramatique. Elle l’entraîne à la recherche de ce père disparu dans son enfance. Une histoire sombre va émerger, dévoilant les contours d’une vengeance tissée au nom d’un code d’honneur implacable.
Après Le Dernier Lapon qui mettait pour la première fois en scène la police des rennes, Le Détroit du Loup, deuxième roman d’Olivier Truc, confirme ses talents de raconteur d’histoires et sa capacité à nous emmener sur des terrains insoupçonnés.


  • « Le polar est un prétexte, le propos d’Olivier Truc est ailleurs : la disparition d’un monde traditionnel, du sacré, d’un peuple, englouti par les enjeux de la recherche pétrolière, par l’argent. » Nord Éclair
  • « (...) l’art de raconter des histoires, avec des personnages secondaires captivants, du suspense, des rebondissements. » La Croix
  • « Un polar brillant, riche et dépaysant à souhait, assommé d’un bout à l’autre par la lumière lancinante d’un printemps sans nuit. » Le Figaro Magazine

Le dernier lapon

Le dernier lapon

Anne-Marie Métailié, 2012 - 2012

L’hiver est froid et dur en Laponie. À Kautokeino, un grand village sami au milieu de la toundra, au centre culturel, on se prépare à montrer un tambour de chaman que vient de donner un scientifique français, compagnon de Paul-Emile Victor. C’est un événement dans le village. Dans la nuit le tambour est volé. On soupçonne les fondamentalistes protestants laestadiens : ils ont dans le passé détruit de nombreux tambours pour combattre le paganisme. Puis on pense que ce sont les indépendantistes sami qui ont fait le coup pour faire parler d’eux. La mort d’un éleveur de rennes n’arrange rien à l’affaire. Deux enquêteurs de la police des rennes, Klemet Nango le Lapon et son équipière Nina Nansen, fraîche émoulue de l’école de police, sont persuadés que les deux affaires sont liées. Mais à Kautokeino on n’aime pas remuer les vieilles histoires et ils sont renvoyés à leurs courses sur leurs scooters des neiges à travers l’immensité glacée de la Laponie, et à la pacification des éternelles querelles entre éleveurs de rennes dont les troupeaux se mélangent. Au cours de l’enquête sur le meurtre Nina est fascinée par la beauté sauvage d’Aslak, qui vit comme ses ancêtres et connaît parfaitement ce monde sauvage et blanc. Que s’est-il passé en 1939 au cours de l’expédition de P-E. Victor, pourquoi, avant de disparaître, l’un des guides leur a-t-il donné ce tambour, de quel message était-il porteur ? Que racontent les joïks, ces chants traditionnels que chante le sympathique vieil oncle de Klemet pour sa jeune fiancée chinoise ? Que dissimule la tendre Berit malmenée depuis cinquante ans par le pasteur et ses employeurs ? Que vient faire en ville ce Français qui aime trop les très jeunes filles et a l’air de bien connaître la géologie du coin ? Dans une atmosphère à la Fargo, au milieu d’un paysage incroyable, des personnages attachants et forts nous plongent aux limites de l’hypermodernité et de la tradition d’un peuple luttant pour sa survie culturelle. Un thriller magnifique et prenant, écrit par un auteur au style direct et vigoureux, qui connaît bien la région dont il parle.


  • « Un style vigoureux et une intrigue bien ficelée, jusqu’à un final éblouissant. » Lire
  • « Un tambour sacré, pièce chamanique maîtresse d’un petit musée au Nord de la Norvège, a été dérobé. Pas de quoi fouetter un renne ? Pour les autochtones, les Sami, si. Et c’est là que le regard d’entomologiste de Truc, correspondant à Stockholm pour Le Monde et Le Point, fait des merveilles. » Le Point
  • « Le dernier Lapon pourrait passer pour un authentique polar scandinave si ce premier roman n’était écrit par un Français, Olivier Truc. » Le Monde des livres

L’imposteur

Calmann-Lévy - 2006

Il est des rescapés qui tiennent à demeurer inaperçus. Seule une véritable enquête policière peut les sortir de leur anonymat. Richard est de cette trempe. Il est né le jour de son arrestation par les Soviétiques à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce temps de chaos lui a imposé de se bâtir une vie imaginaire jusqu’à sa mort, en 1997. Pour ne pas être broyé par le nazisme puis le communisme, il s’invente une autre nationalité, une autre religion, une nouvelle épouse, un autre enfant, un autre travail. Il n’échappera pourtant pas au Goulag. Ni à celui des Soviétiques. Ni au sien propre, ce grand enfermement dans un mensonge - sa prétendue nationalité française - auquel, il s’accrochera, même quand cela sera devenu inutile. Comment démêler l’écheveau du vrai et du faux dans les aventures d’un petit trafiquant, grand coureur de jupons, rusant avec les autorités et se retrouvant, du jour au lendemain, catalogué comme un opposant politique, lui qui ne rêvait que de la belle vie ? Ce héros oublié, aidé par sa connaissance de plusieurs langues, a ainsi abusé plusieurs services secrets dont le terrible KGB et mystifié de nombreux diplomates. Il a toujours tenu bon et presque par accident sauvé des vies dont la sienne.

Crises de la vocation

Avec Olivier Truc, Deon Meyer, James Sallis - Saint-Malo 2013

Avec Olivier Truc, Deon Meyer, James Sallis. Animé par Margot Loizillon


Les mondes du Nord

Avec Arnaldur INDRIDASON, Olivier TRUC, Björn LARSSON, Jonas T. BENGTSSON - Saint-Malo 2013

Avec Arnaldur INDRIDASON, Olivier TRUC, Björn LARSSON, Jonas T. BENGTSSON. Animé par Josiane GUÉGUEN


À l’extrême nord du monde

Avec Olivier Truc, Cédric Gras, Naomi Fontaine, Mariusz Wilk - Saint-Malo 2013

Avec Olivier Truc, Cédric Gras, Naomi Fontaine, Mariusz Wilk