Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

OLLIVIER Bernard

France

Longue marche, suite et fin (Phébus, 2016)

© G. LOUCEL

Né dans un village de la Manche en 1938 dans une famille de sept enfants, et d’un père ouvrier granitier, il obtient le baccalauréat en 1964 et le diplôme du Centre de Formation des Journalistes en 1965. Il signe alors durant quinze ans des articles sur la politique (ACP, Paris Match, Combat) et puis quinze autres sur des sujets d’économie ou de société (Première chaîne, Le Figaro, Le Matin). À l’heure de la retraite, il s’installe en Normandie, mais séjourne régulièrement dans la capitale, où il anime une association d’aide aux délinquants et marginaux.

Bizarrement, c’est la marche à pied qui lui aura valu, à soixante ans passés, la célébrité la moins attendue : celle d’un écrivain-voyageur salué par toute la presse. Il a déjà publié chez Phébus La Longue marche (Traverser l’Anatolie, Vers Samarcande et Vent des steppes), récits de son voyage à pied sur la route de la Soie, qui révèlent sur le tard un très bel écrivain.
Il s’étonne un peu de voir que son aventure de marcheur impénitent le long de la Route de la Soie (près de 12 000 kilomètres au total), menée pourtant avec une exemplaire discrétion ait fini par devenir un phénomène médiatique. Ainsi, Pierre Lepape, à l’issue de sa première « étape », lui consacrait un feuilleton dans Le Monde : Bernard Ollivier est un voyageur. Il ne se prend pas pour un écrivain. Le résultat est qu’il écrit souvent mieux que les écrivains-voyageurs patentés : « simplement, avec pour seul souci, plutôt que la belle page, le compte-rendu véritable de son expérience. Il ne voyage pas pour écrire, ni pour faire un livre. Il voyage comme le font tant de héros de Conrad : pour se découvrir. »
Après avoir signé en 2008 La vie commence à soixante ans, il publie en 2009 un nouvel ouvrage, Aventures en Loire, 1000 km à pied et en canoë, fruit de ses pérégrinations le long de celui que l’on surnomme parfois le fleuve royal.

En 2013, il publie son premier roman, Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main, un drame rural qui prend place dans la Normandie du début du XXe siècle. La jeune Rosa va tout faire pour résister au pouvoir des mâles. Cette même année, la région normande reste au cœur de ses écrits puisque paraît Sur le chemin des Ducs. La Normandie à pied de Rouen au Mont-Saint-Michel. Récit qui retrace une promenade plus intimiste, une plongée dans ses souvenirs d’enfance. Il nous conte les paysages merveilleux qu’il explore et tente alors de remonter le temps et d’échapper à la modernité qu’il déplore parfois.

En 2015, son recueil Marche et invente ta vie fait écho à son livre Marcher pour s’en sortir. Le lecteur y rencontre des jeunes en difficulté, des adolescents égarés, embourbés dans des conflits familiaux ou des délits qui les ont conduits dans une impasse ou en prison, et qui ont décidé de sortir d’une spirale infernale grâce à la marche. La marche est alors une tentative, une recherche, une conviction, une valeur qui dans sa simplicité et dans l’humilité de marcher sans autre prétention que d’arriver, permet de se sentir fort.
Cette année, le voyageur publie Longue marche, suite et fin, un trajet à travers l’Italie du Nord et l’histoire tragique des Balkans qu’il accomplira, pour une fois, en couple.


Bibliographie

  • Longue marche, suite et fin (Phébus, 2016)
  • Marche et invente ta vie (Arthaud, 2015)
  • Sur le chemin des Ducs. La Normandie à pied de Rouen au Mont-Saint-Michel (Phébus, 2013)
  • Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main (Phébus, 2013)
  • Aventures en Loire, 1000 Km à pied et en canoë (Phébus, 2009)
  • La vie commence à soixante ans (Phébus, 2008)
  • L’allumette et la bombe (Phébus, 2007)
  • Carnets d’une longue marche : Nouveau voyage d’Istanbul à Xi’an (Phébus, 2005 - illustrations de François Dermaut)
  • La longue marche : coffret des 3 volumes (Phébus, 2003)
  • La longue marche : À pied de la Méditerranée jusqu’en Chine par la route de la soie (Tome 3) : Vent des steppes (Phébus, 2003)
  • La longue marche : À pied de la Méditerranée jusqu’en Chine par la route de la soie (Tome 2) : Vers Samarcande (Phébus, 2001 - prix Joseph Kessel)
  • La longue marche : À pied de la Méditérannée jusqu’en Chine par la route de la soie (Tome 1) : Traverser l’anatolie (Phébus, 2000)
  • Nouvelles d’en bas (Phébus, 2001)

Longue marche, suite et fin

Phébus - 2016

Bernard Ollivier pensait en avoir fini avec la route de la Soie. 12 000 kilomètres à pied, pour rejoindre la Chine depuis la Turquie, cela suffit pour un retraité ! C’était sans compter sur Bénédicte Flatet, sa compagne, et son refus obstiné de s’arrêter. À soixante-quinze ans, le voici de nouveau sur les routes pour parcourir les 3 000 kilomètres qui lui manquaient entre Lyon et Istanbul, et boucler la boucle. Un trajet à travers l’Italie du Nord et l’histoire tragique des Balkans qu’il accomplira, pour une fois, en couple.

Marche et invente ta vie

Marche et invente ta vie

Arthaud - 2015

Jeunes et donc en devenir, ils étaient
pourtant tous considérés comme
« incasables », délinquants
multirécidivistes, terreurs de cités. De
services éducatifs en services éducatifs, de
placements multiples en projet de vie
collectif, certains ont connu la prison.
Pour sortir de cette spirale destructrice,
quelques-uns ont relevé le défi que leur
propose l’association Seuil : marcher.
Marcher pour s’en sortir, en parcourant
plus de 1 800 kilomètres à l’étranger,
accompagné uniquement par un adulte. En
arrivant au bout de leur parcours, tous
tiennent la preuve qu’en s’appuyant sur
leurs propres capacités, ils peuvent
affronter l’avenir.
Fondateur de l’association Seuil, Bernard
Ollivier, journaliste, grand marcheur et
écrivain à succès, est parti à la rencontre
de quelques-uns de ces jeunes pour décrire
ce qu’a été leur vie pendant et après leur
longue marche.
Sous la plume de Bernard Ollivier, ces
rencontres et témoignages sont autant de
portraits sensibles et émouvants, de jeunes
que la marche a révélé à eux-mêmes.
Bernard


Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main

Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main

Phébus - 2013

Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main Rosa, belle jeune femme mariée à un homme plus âgé qui se meurt de la tuberculose dans un village traversé par les débats parfois rudes sur l’affaire Dreyfus et la laïcité, n’a pas d’autres solutions pour survivre que d’ouvrir chez elle un café clandestin où viennent le maire, les paysans et tous les hommes influents des lieux. Vantardises, jeux de cartes, débats politiques et gaudrioles… l’ambiance est souvent à la joute et fleure bon la France des fiers-a-bras. Un soir, alors que tous cherchent vainement à savoir lequel d’eux tous est le meilleur au lit, Rosa accepte, contre une participation aux sommes engagées, d’arbitrer le pari inventé par huit d’entre eux… Trois nuits dans son lit pour prouver aux autres ses qualités viriles. Mais qu’est-ce réellement que de savoir faire l’amour ? Quantité, durée, performance, partage ? Où sont les motivations profondes de ces hommes pas toujours aussi simples qu’ils voudraient bien le faire croire, Rosa raconte et note tout. Les surprises seront nombreuses y compris pour elle prise entre le jeu, la tentation, la culpabilité, la répulsion, la transgression puis l’amour.


Le chemin des ducs. La Normandie à pied de Rouen au Mont-Saint-Michel

Le chemin des ducs. La Normandie à pied de Rouen au Mont-Saint-Michel

Phébus - 2013

Retenu, depuis trop longtemps à son goût, loin des sentiers, Bernard Ollivier, en marcheur et en amoureux de la nature, est reparti sur une route de pèlerinage peu connue, le chemin des Ducs de Normandie, allant de Rouen au Mont-Saint-Michel. Sur les traces de l’histoire, dans des départements qu’il connaît bien pour y avoir vécu, l’auteur de Longue marche dit son goût pour l’aventure moderne et intime de la randonnée. Tout au long des kilomètres parcourus en duo pour la première fois de sa longue carrière de marcheur solitaire , il constate les changements de sa Normandie natale. La fermeture des usines et l’exode rural n’altèrent pas l’éternelle beauté de ses bocages, de ses vallées, ni celle de la Suisse normande. Lieu de mémoire et de légendes, la Normandie demeure mystérieuse, gardienne de trésors qu’elle ne partagera, au creux d’un chemin, qu avec ceux qui sauront lui donner du temps.


La vie commence à 60 ans

Phébus - 2012

La vie commence à 60 ans Elle s’organise, se prépare, se calcule. Certains la fantasment, la rêvent, d’autres la redoutent, la fuient. Mais, on le sait, nul n’échappera à la retraite. Mise au placard ou vacances éternelles, elle peut être le meilleur ou le pire ; Bernard Ollivier, le mythique auteur de Longue Marche, a choisi. Voici dix ans, déprimé, sans espoir et sans projet, il mettait un point final à sa carrière de journaliste, cherchant en quoi ces années de « congés » à venir pourraient s’avérer les plus riches de sa vie. Les retraités ont du temps, de l’argent, de l’expérience. Mais qu’en faire ? Il lui fallait trouver un moyen de transformer cette soudaine « liberté » en aventure fertile. Son secret ? La chance, bien sûr, mais surtout le refus délibéré d’une existence enfermée sur elle-même, la volonté aiguë de s’ouvrir aux autres, aux jeunes notamment. Marches au long cours, chaînes d’amitiés et projets multiples : Bernard Ollivier nous donne ici la preuve que la retraite est bel et bien le temps de tous les possibles, et que, oui, rassurons-nous, la vie peut (re)commencer à 60 ans.


Longue marche

Phébus - 2005

Carnets de route

Avec Bernard Ollivier, Cédric Gras, Pauline Guena et Guillaume Binet - Saint-Malo 2015


Avec Bernard Ollivier, Cédric Gras, Pauline Guena et Guillaume Binet, une rencontre animée par Géraldine Delauney


En route !

Saint-Malo 2014

Avec : Anne Vallaeys, Bernard Ollivier
Animé par : Josiane Guéguen


De l’aventure au voyage intérieur

Saint-Malo 2009
Dimanche 31 mai 2009 : 11h15 - De l’aventure au voyage intérieur
Bernard Ollivier, Édouard Cortes, Mathilde Cortes, Karen Guillorel, Jean Guillemot, Stéphanie Huc.