Fictionner le réel

Après-midi
image

LUN. 14H, AUDITORIUM, SUIVI À 15H PAR LA PROJECTION DE "TREME".

De nouvelles formes se cherchent, en littérature comme au
cinéma, entre fiction et documentaire. Le travail d’un David Simon en est un bel exemple. Journaliste au Baltimore Sun,
il suit pendant un an les inspecteurs de l’unité des homicides.
Empathie, réalisme, sens du détail : plus qu’un reportage, par
ses techniques d’écriture et son regard : un « roman vrai ». De
là devaient naître les séries cultes The Corner, The Wire, Generation
Kill
, Treme, au point d’incandescence entre l’enquête
documentaire et la fiction, comme si l’une avait besoin de
l’autre pour restituer la pleine dimension du réel…

Sylvie Laurent connaît bien l’œuvre de David Simon. David Van
Reybrouck
se revendique de la « creative non fiction ». Avec
Congo, il signe un ouvrage inclassable, mariant techniques de
reportage, souffle littéraire et rigueur historique. Depuis Benda
Billi !
, Florent de la Tullaye poursuit un travail comparable
à Kinshasa, qu’illustre son dernier film, Pygmée Blues.

- Lun. 14h, Auditorium, suivi à 15h par la projection de Treme