Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Bibliothèque

Pense à demain

Actes Sud

Dernier volume d’un grand roman séculaire qui débute en 1913 avec Dans la main du diable, et se poursuit dans les années 1930 avec L’Enfant des ténèbres, Pense à demain couvre une période qui s’étend des années 1960 à septembre 2010. On y retrouve, trente ans plus tard, les personnages dont les destins dessinent le portrait tragique du siècle. Mais qui "tourne la manivelle" de l’Histoire ? De quel sordide passé aux crapuleuses ramifications mêlant politique et affairisme, les uns et les autres sont-ils comptables ? De quels terribles marécages — et parfois quels charniers — s’élèvent les existences ? Qui a pouvoir de désigner le visage du crime, d’absoudre sa face et d’abolir son image ? Comment naissent les histoires ? Sinon par leur fin, souvent. Ainsi le présent est-il prescrit par hier, et demain, illisible, chiffré au passé, souvent très antérieur.


Revue de presse

  • "Renouant avec le roman populaire, elle revendique le droit de la fiction à interroger l’Histoire." LE MAGAZINE LITTERAIRE
  • "Pense à demain s’autorise une écriture ample, poétique où alternent descriptions et accélérations, un peu comme si Zola avait croisé Auguste Renoir, Conrad et Giono à la table de Fellini." LIRE
  • "Faisant fi du mépris qui entoure trop souvent les romans populaires, Anne-Marie Garat s’est donc lancée avec bonheur dans cet espace en usant de tous les genres (policier, historique, sentimental...) et de toutes les conventions romanesques. LE MONDE
  • "Faire du roman-feuilleton un observatoire privilégié de l’histoire, c’est l’ambition d’Anne-Marie Garat. (...) Avec sa trilogie, elle libère le feuilleton d’un quelconque mépris intellectuel, l’actualise tout en jonglant avec ses artifices et cite ses auteurs de référence : Eugène Sue, Jacques Tardi ou Roger Martin du Gard, sans jamais les pasticher, ni les parodier." TELERAMA
Le Grand Nord-Ouest

Le Grand Nord-Ouest

Actes Sud - 2018

Fin des années 1930. Lorna del Rio quitte précipitamment les beaux quartiers d’Hollywood avec la petite Jessie et fonce vers le Grand Nord-Ouest du Yukon et de l’Alaska, sur les routes, par mer et jusque sur les anciennes pistes indiennes. Son périple croise les légendes de l’épopée de l’or et des trappeurs d’antan, avec pour seul guide une mystérieuse carte folle et ses munitions de première nécessité : son étole de vi­son, sa trousse à maquillage, son colt, une fortune volée dans le coffre d’Oswald Campbell, feu l’obèse papa de Jessie ; et surtout une sacoche pleine de vilains secrets. D’où vient-elle, que fuit-elle ? Que cherche l’intrépide pin-up, qui change de nom à tout bout de champ et ment comme elle respire ?
L’histoire de cette cavale, c’est Jessie qui, quinze ans plus tard, un soir d’avril 1954, la raconte à Bud Cooper, dans la banlieue d’Anchorage. Car qui d’autre que Bud tendrait l’oreille pour comprendre ce qu’a vécu Jessie, l’année de ses six ans, protégée par Kaska, l’Indienne gwich’in, puis réfu­giée dans une autre tribu, et enfin exfiltrée par l’homme que le FBI a payé pour “délivrer” la fillette ?
Roman de la mémoire et des dernières frontières, des lé­gendes et des mythes amérindiens, Le Grand Nord-Ouest in­vite également en filigrane entre ses pages, où plane l’ombre de Jack London, toute une galaxie de figures de fiction où l’Alice de Lewis Carroll rencontrerait le Petit Chaperon Rouge, Peau d’Âne ou Ali Baba, mais aussi le Kid de Chaplin et Citizen Kane. Avec ce magistral nouveau roman, Anne-Marie Garat convie une fois de plus le lecteur à un éblouissant voyage.


  • « On est aspiré dès les premières pages pas un souffle romanesque émotionnel et sensuel. La lecture du Grand Nord-Ouest est une véritable aventure initiatique. » L’Humanité
  • « Une atmosphère de rêve éveillé baigne ce récit extraordinaire qui invite au lâcher-prise, à la lecture somnambulique, on est aux confins du roman d’aventures et du conte. L’auteur convoque le Kid de Chaplin, Poucet ou Peau d’âne. Croisement improbable de l’univers d’un Lewis Carroll et de celui d’un Jack London, ce grand livre est une ode aux pouvoirs magiques de la littérature. » Avantages
  • « Road-book initiatique, western chamanique ou thriller ethnographique, Le Grand Nord-Ouest est porté par une langue envoûtante et dense. Prenez la piste et accrochez-vous : ça secoue. » Historia
Programme sensible

Programme sensible

Actes Sud - 2013

Programme sensible Dans un deux-pièces de la banlieue parisienne ignoré des GPS et de Google Earth, un homme qui a déjà vécu plusieurs vies entretient un dialogue obsédant avec son ordinateur dont l’écran liquide semble receler de vivantes images de son passé refoulé dans une forêt nordique d’Estonie, vingt ans avant la chute du mur de Berlin. Et affronte un passé qui revêt, sur/sous écran, les couleurs d’un conte ori- ginel, dont les ogres désormais numérisés, percutant inlassablement son incons- cient et sa mémoire archaïque, l’obligent à se réinventer dans la vraie vie.


Photos de familles

Photos de familles

Actes Sud - 2011

Tout un chacun a au moins une fois feuilleté ce livre, consulté ses pages familières : l’album de famille. Vieilles photos, classées et légendées, ou jetées en vrac dans les tiroirs, les boîtes en carton, images de rien vouées à la conservation dévote, ou à l’abandon, l’oubli… Si la pratique sociale de la photo d’anonymes a longtemps été ignorée, voire méprisée, et sa production dépréciée comme genre populaire sans qualités, c’est que ce livre d’images anodines, souvent indigentes, relate l’ordinaire de la vie, chronique sa répétitive banalité. Or, sous son dehors normé et ses rituels, l’album cèle un récit violent, d’amour et de mort : le roman familial s’écrit en chambre noire.
Car la photo de famille obéit à la mémoire de soi et des siens, interroge l’autobiographie. Elle convoque l’origine, la filiation, l’appartenance et l’identité. Hantée par le secret, l’absence et la présence – leur puissance imaginaire –, elle établit un des liens les plus intenses avec l’histoire privée et l’histoire collective, dont le souvenir mué en fiction se construit à travers ces images, investies du pouvoir d’invoquer les fantômes. De l’argentique au numérique, une mutation profonde s’opère, transformant notre rapport à cette archive et lieu de mémoire ; occasion d’interroger les nouvelles images de l’album de famille…


Pense à demain

Pense à demain

Actes Sud - 2010

Dernier volume d’un grand roman séculaire qui débute en 1913 avec Dans la main du diable, et se poursuit dans les années 1930 avec L’Enfant des ténèbres, Pense à demain couvre une période qui s’étend des années 1960 à septembre 2010. On y retrouve, trente ans plus tard, les personnages dont les destins dessinent le portrait tragique du siècle. Mais qui "tourne la manivelle" de l’Histoire ? De quel sordide passé aux crapuleuses ramifications mêlant politique et affairisme, les uns et les autres sont-ils comptables ? De quels terribles marécages — et parfois quels charniers — s’élèvent les existences ? Qui a pouvoir de désigner le visage du crime, d’absoudre sa face et d’abolir son image ? Comment naissent les histoires ? Sinon par leur fin, souvent. Ainsi le présent est-il prescrit par hier, et demain, illisible, chiffré au passé, souvent très antérieur.


Revue de presse

  • "Renouant avec le roman populaire, elle revendique le droit de la fiction à interroger l’Histoire." LE MAGAZINE LITTERAIRE
  • "Pense à demain s’autorise une écriture ample, poétique où alternent descriptions et accélérations, un peu comme si Zola avait croisé Auguste Renoir, Conrad et Giono à la table de Fellini." LIRE
  • "Faisant fi du mépris qui entoure trop souvent les romans populaires, Anne-Marie Garat s’est donc lancée avec bonheur dans cet espace en usant de tous les genres (policier, historique, sentimental...) et de toutes les conventions romanesques. LE MONDE
  • "Faire du roman-feuilleton un observatoire privilégié de l’histoire, c’est l’ambition d’Anne-Marie Garat. (...) Avec sa trilogie, elle libère le feuilleton d’un quelconque mépris intellectuel, l’actualise tout en jonglant avec ses artifices et cite ses auteurs de référence : Eugène Sue, Jacques Tardi ou Roger Martin du Gard, sans jamais les pasticher, ni les parodier." TELERAMA

Du roman feuileton à la série TV

Saint-Malo 2011

Avec Michel LE BRIS, Anne-Marie GARAT, Vincent COLONNA, Sylvie LAURENT, animé par Jean-Claude Lebrun.