Dico des invités depuis 1990

WELCH James

Etats-Unis

Il y a des légendes silencieuses : Poèmes (Albin Michel, 2002)

Une grande voix indienne d’aujourd’hui, et un habitué de Saint-Malo. Il nous revient cette année avec un roman exceptionnel et surprenant puisqu’il se passe... à Marseille. D’origines Blackfeet et Gros-Ventre, James Welch a grandi sur plusieurs réserves du Montana, avant de se fixer dans la mythique et universitaire ville de Missoula pour y suivre les célèbres ateliers d’écriture, dirigés dans les années 60 et 70 par le poète Richard Hugo. C’est alors qu’il lit Camus, qu’il s’essaie à la poésie. Il se lance alors dans l’écriture de romans qui ont pour toile de fond la pauvreté et la misère des habitants des réserves indiennes, coupés de leurs racines et de leur histoire. Chez Welch, réécrire l’histoire indienne, par le biais d’une fiction fortement imprégnée par un souci de réalisme social, est un acte quasiment politique. Coupant court à la mythologique et mensongère histoire édulcorée de la " conquête de l’Ouest ", il est l’auteur d’un essai historique sur Custer qui revisite la bataille de Little Big Horn du point de vue indien, en utilisant des sources indiennes, jusque-là " ignorées " des historiens. James Welch ? Un des chefs de file, avec Scott Momaday, d’une littérature rouge et noire, amérindienne, certes, mais à résonances universelles.


Bibliographie :

  • Il y a des légendes silencieuses : Poèmes (Albin Michel, 2002)
  • A la grâce de Marseille (Albin Michel, 2001)
  • C’est un beau jour pour mourir (Albin Michel, 2000)
  • L’Avocat indien (Albin Michel, 1999)
  • Comme des ombres sur la terre (Albin Michel, 1994)
  • La mort de Jim Loney (Albin Michel, 1993)
  • L’Hiver dans le sang (Albin Michel, 1992)

Résumé de A la grâce de Marseille :

Vaincus par l’armée américaine, les Indiens, de guerre lasse, ont accepté de se soumettre à la mission civilisatrice des colons, reléguant leur culture au rang de folklore. Pour certains irréductibles qui ne veulent pas renoncer à leurs traditions, le Wild West Show, un spectacle qui met en scène la vie dans les réserves, offre un dernier rempart. Lorsqu’en 1889, la troupe de Buffalo Bill s’embarque pour l’Europe, le jeune Sioux Charging Elk se lance dans l’aventure. De Londres à Paris, l’on passe du triomphe à l’émerveillement, mais pour Charging Elk, Marseille marque la fin du voyage et le début d’une longue errance. James Welch conte alors les affres d’un exil forcé, lorsqu’un homme privé de repères culturels et linguistiques, plonge malgré lui dans le dédale d’une ville qui lui est totalement inconnue. Spécialiste de la question indienne, il signe ici un roman inattendu et riche en rebondissements.

L’hiver dans le sang

Albin Michel - 1992

Rencontres improbables

Les cafés littéraires
Avec Björn LARSSON, Jean RASPAIL, Jørn RIEL, James WELCH - Saint-Malo 2001

Avec Björn LARSSON, Jean RASPAIL, Jørn RIEL, James WELCH


Jusqu’au bout de la haine ?…

Les cafés littéraires
Avec : DIEZ Rolo, O’CONNOR Joseph, WELCH James - Saint-Malo 1999

Tony HILLERMAN, Máirín NI EITHIR, James WELCH

Les cafés littéraires
Avec : Tony HILLERMAN, Máirín NI EITHIR, James WELCH - Saint-Malo 1994

Avec : Tony HILLERMAN, Máirín NI EITHIR, James WELCH
Animé par Maëtte CHANTREL et Christian ROLLAND


Pierre BONDIL, Tony HILLERMAN, David MARDELL, Patrick RAYNAL, James WELCH

Les cafés littéraires
Avec : Pierre BONDIL, Tony HILLERMAN, David MARDELL, Patrick RAYNAL, James WELCH - Saint-Malo 1994

Avec : Pierre BONDIL, Tony HILLERMAN, David MARDELL, Patrick RAYNAL, James WELCH
Animé par Maëtte CHANTREL et Christian ROLLAND


Francis GEFFARD, David MARDELL, Peter MATTHIESSEN, Jean MONOD, James WELCH

Les cafés littéraires
Avec : Francis GEFFARD, David MARDELL, Peter MATTHIESSEN, Jean MONOD, James WELCH - Saint-Malo 1992

Avec : Francis GEFFARD, David MARDELL, Peter MATTHIESSEN, Jean MONOD, James WELCH
Animé par Maëtte CHANTREL et Christian ROLLAND