Bibliothèque

Paris en noir et black

Liana Lévi

À Paris, je suis ce que je ne suis pas dans le pays qui aurait pu être le mien.
À Paris, je suis écrivain – noir, mais écrivain.
À Paris, je suis américain – noir, mais américain.
À Paris, je suis, tout simplement.
Aux États-Unis, je reste avant tout et pour toujours un Noir.
Paris vu d’Amérique : on rêve de l’approcher, pour un jour ou pour la vie. Surtout si l’on est noir et qu’on a vécu enfant la « venimeuse brutalité de la ségrégation ». Dans le sillage de James Baldwin, Richard Wright et tant d’autres, célèbres ou anonymes, Eddy Harris a choisi Paris. Observateur sagace, il savoure la magie des lieux, des rencontres, une liberté toute neuve. Mais même ici, selon qu’elle est américaine ou africaine, la peau noire prend une nuance différente au regard de certains : être black ne signifie pas être noir. Au fil du récit se dégagent des thèmes aussi essentiels que les raisons de l’exil, le sentiment d’appartenance, les ambiguïtés du modèle français d’intégration, le racisme… « La vie est un voyage, mieux je la décris, mieux je la vis », aime à dire Eddy Harris. Un voyage dont il est le touriste permanent.


Revue de presse

  • « Un texte qui, par instants, se veut joyeux jusqu’à l’insouciance avant de reprendre sa réelle gravité et donner une explication qu’il convient de méditer : « A Paris, je suis invisible – merveilleusement. » » Lire
  • « Un livre qui nous aide à assouplir les consciences et à métisser les esprits. » RTL
  • « Fine analyse sur notre rapport à « ici » et « là-bas », sur les migrations, sur qui sont nos semblables et qui sont « les autres »… Passionnant, vivant, et… quelle élégance ! » Librairie Le Jardin des lettres, Craponne
Mississippi Solo

Mississippi Solo

Liana-Levi - 2020

Le Mississippi. Un fleuve mythique qui descend du lac Itasca dans le Minnesota jusqu’au golfe du Mexique, en passant par Saint-Louis et La Nouvelle-Orléans. Impétueux et dangereux, il charrie des poissons argentés, des branches d’arbre arrachées, des tonnes de boue, mais aussi l’histoire du pays et les rêves d’aventure de ses habitants. À l’âge de trente ans, Eddy décide de répondre à l’appel de l’Old Man River, de suivre en canoë son parcours fascinant pour sonder le cœur de l’Amérique et le sien, tout en prenant la mesure du racisme, lui qui ne s’est jamais vraiment vécu comme Noir. Au passage, il expérimentera la puissance des éléments, la camaraderie des bateliers, l’admiration des curieux ou l’animosité de chasseurs éméchés. Mais aussi la peur et le bonheur d’être seul. Il en sortira riche d’une force nouvelle et d’un livre fondateur, publié en France pour la première fois.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pascale-Marie Deschamps

Paris en noir et black

Paris en noir et black

Liana Lévi - 2009

À Paris, je suis ce que je ne suis pas dans le pays qui aurait pu être le mien.
À Paris, je suis écrivain – noir, mais écrivain.
À Paris, je suis américain – noir, mais américain.
À Paris, je suis, tout simplement.
Aux États-Unis, je reste avant tout et pour toujours un Noir.
Paris vu d’Amérique : on rêve de l’approcher, pour un jour ou pour la vie. Surtout si l’on est noir et qu’on a vécu enfant la « venimeuse brutalité de la ségrégation ». Dans le sillage de James Baldwin, Richard Wright et tant d’autres, célèbres ou anonymes, Eddy Harris a choisi Paris. Observateur sagace, il savoure la magie des lieux, des rencontres, une liberté toute neuve. Mais même ici, selon qu’elle est américaine ou africaine, la peau noire prend une nuance différente au regard de certains : être black ne signifie pas être noir. Au fil du récit se dégagent des thèmes aussi essentiels que les raisons de l’exil, le sentiment d’appartenance, les ambiguïtés du modèle français d’intégration, le racisme… « La vie est un voyage, mieux je la décris, mieux je la vis », aime à dire Eddy Harris. Un voyage dont il est le touriste permanent.


Revue de presse

  • « Un texte qui, par instants, se veut joyeux jusqu’à l’insouciance avant de reprendre sa réelle gravité et donner une explication qu’il convient de méditer : « A Paris, je suis invisible – merveilleusement. » » Lire
  • « Un livre qui nous aide à assouplir les consciences et à métisser les esprits. » RTL
  • « Fine analyse sur notre rapport à « ici » et « là-bas », sur les migrations, sur qui sont nos semblables et qui sont « les autres »… Passionnant, vivant, et… quelle élégance ! » Librairie Le Jardin des lettres, Craponne

Jupiter et moi

Jupiter et moi

Liana Levi - 2005

Tyrannique et terrifiant — au point d’être affublé par ses fils du surnom de Jupiter ! — mais aussi attachant, rigolard et fantasque, le Grand Sam prend de la place. Mais, au fond, qui est-il, ce vieil homme noir sous sa casquette rouge ? Et quelle terreur enfouie cache-t-il sous ses fanfaronnades ? C’est ce que son fils tente de découvrir à travers des bribes de récits authentiques et d’affabulations paternelles. En filigrane de l’odyssée familiale, c’est l’histoire des Noirs américains qui apparaît, entre les spectaculaires et sanglants dérapages et les petites humiliations du quotidien…


Revue de presse

  • « Une œuvre forte et singulière. » Lire
  • « Une grande retenue, beaucoup de délicatesse, d’humour et de justesse. » Le Monde

En quête...

Les cafés littéraires
Saint-Malo 2009

Patrick DEVILLE, Eddy L. HARRIS, Yvon LE MEN, Claudie GALLAY - En quête...

Harlem sur Seine

Saint-Malo 2009
Dimanche : 11h00 - Harlem sur Seine
Jake Lamar, Michel Le Bris, Eddy L. Harris, Alain Mabanckou, Dominic Thomas, Blaise N’Djehoya, Antoine de Gaudemar.

Black Bazar

Saint-Malo 2009
Dimanche : 18h00 - Black Bazar
avec Eddy L. Harris et Alain Mabanckou