Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

MASLOV Nikolaï

Russie

Il était une fois la Sibérie, première époque : le paradis des hommes (Actes Sud, 2010)

Biographie

Né à Novossibirsk (Sibérie) en 1954, Nikolaï Maslov suit des cours de dessins avant d’être interné pour alcoolisme. Il est le petit-fils d’un paysan illettré massacré par le NKVD, et le fils du responsable d’un relais-radio qui apportait les stations du monde entier jusqu’à Novossibirsk, un soldat perdu de l’Armée Rouge, désenchanté de la Perestroïka et naufragé de la Russie ultra-libérale. C’est pressé par l’urgence de transmettre son histoire que cet autodidacte se jette dans la bande dessinée. Veilleur de nuit à Moscou, il entreprend en 2001 de raconter sa vie dans une BD qui paraîtra quatre ans plus tard en France. De passage en France dans une résidence d’écriture, il publie ensuite Les fils d’octobre.
Une jeunesse soviétique est le premier album d’une trilogie sur l’histoire de la Sibérie et de ses habitants.


Bibliographie :

  • Il était une fois la Sibérie, première époque : le paradis des hommes (Actes Sud, 2010)
  • Les fils d’octobre (Denoël, 2005)
  • Une jeunesse soviétique (Denoël, 2004)

Présentation de Les fils d’octobre

Nikolaï Maslov poursuit son étonnant voyage. La France idéalisée de son premier album lui a tendu la main. Invité en résidence à Angoulême, il a consacré un an à prolonger et à approfondir les thèmes abordés dans son succès de 2004, Une jeunesse soviétique. Avec une assurance graphique encore accrue et un sens de la narration toujours plus elliptique, il donne à voir, par-delà les arrières-cours déglinguées des usines et la surface lisse des aéroports, derrière la mort annoncée d’une Russie rurale et la frénésie de consommation qui s’empare de Moscou, la ronde des âmes piégées dans un pays trop vaste et trop grandiose, sous des cieux vides et trop pesants. Mais on distingue aussi, dans ce nouvel album, aussi simple et profond que le premier, une lueur d’espoir, celle de l’humour, celle de la beauté, celle de l’art.

Il était une fois la Sibérie

Actes Sud - 2010

Nikolaï Maslov poursuit son étonnant voyage. La France idéalisée de son premier album lui a tendu la main. Invité en résidence à Angoulême, il a consacré un an à prolonger et à approfondir les thèmes abordés dans son succès de 2004, Une jeunesse soviétique. Avec une assurance graphique encore accrue et un sens de la narration toujours plus elliptique, il donne à voir, par-delà les arrières-cours déglinguées des usines et la surface lisse des aéroports, derrière la mort annoncée d’une Russie rurale et la frénésie de consommation qui s’empare de Moscou, la ronde des âmes piégées dans un pays trop vaste et trop grandiose, sous des cieux vides et trop pesants. Mais on distingue aussi, dans ce nouvel album, aussi simple et profond que le premier, une lueur d’espoir, celle de l’humour, celle de la beauté, celle de l’art.


Une jeunesse soviétique

Denoël - 2004

Saveurs slaves

Saint-Malo 2010

Avec Nikolaï MASLOV, Vladimir SOROKINE, Michel PARFENOV. Animé par Christine Ferniot.

Saveurs slaves

Voyages dans le temps

Saint-Malo 2010
Voyages dans le temps
Avec Béatrice Bottet, Timothée de Fombelle, François Place et Nikolaï Maslov. Un débat animé par Christelle Capo-Chichi.