Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

SERA

Cambodge

L’eau et la terre : Cambodge 1975-1979 (Delcourt, 2005)

SERA

Phouséra Ing (son nom complet) est né au Cambodge en juin 1961. Il quitte son pays natal en 1975 pour la France et réside encore aujourd’hui à Paris. En 1987, il obtient un DEA d’Arts Plastiques à l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, où il est resté depuis 1989 chargé des cours de bandes dessinées. Il cumule les postes puisqu’il enseigne également l’illustration à L’Esat-Communication de 1991 à 2002 et est toujours chargé de cours Narration visuelle (Initiation à la pratique du story-board) au CNED-Institut de Vanves depuis 1997.

Parallèlement, il travaille sur ses bandes dessinées. Il publie pour la revue japonaise Morning de l’éditeur Kodansha, La Vespasienne, un premier récit de 8 planches en 1993, puis Retour de soleil en 64 planches en 1995. En France, on découvre une première version de Impasse et Rouge, 130 pages en noir & blanc aux éditions Rackam, préfacé par Jacques Tardi et complètement épuisé. Ce récit sera réédité en couleurs chez Albin Michel en 1995. Depuis, trois tomes de la série Les Processionnaires sont parus sur un scénario de Saimbert. À titre personnel, il trouve le temps de pratiquer la peinture, la sculpture et la gravure. Tout récemment, le forum culturel du Blanc-Mesnil (93) lui a consacré une grande exposition " Du Rouge au Noir ".

En 2005, il revient avec un récit réel et poignant sur le pays de son enfance, L’eau et la terre. Durant les mois d’avril et mai, il retourne au Cambodge où des originaux d’" impasse et rouge " et de " l’eau et la terre ", son dernier album, seront exposés au centre culturel français de Phnom Penh et Siem Reap. Il mène aussi une formation " Bande Déssinée ", afin d’introduire ce média peu connu au Cambodge.


Bibliographie :

  • L’eau et la terre : Cambodge 1975-1979 (Delcourt, 2005)
  • Secteur 7 (avec Stéphan Polonsky, Glénat, 2005)
  • Impasse et Rouge (Albin Michel, 1995 et 2003)
  • Les Processionnaires (Tome 3) : ici-bas (avec Saimbert, Albin Michel, 2003)
  • Les Processionnaires (Tome 2) : Le jour du jugement (avec Saimbert, Albin Michel, 2002)
  • Les Processionnaires (Tome 1) : Le grand passage (avec Saimbert, Albin Michel, 2001)
  • HKO (Tome 1) : Menaces sur Hong-Kong (Casterman, 1997)
  • Lady Mage Kane (avec François Borderie, Futuropolis, 1985)

Résumé de L’eau et la terre :

Sous la forme d’une bande dessinée, à travers le destin d’une jeune fille, le récit du cauchemar que vécurent les Cambodgiens à compter de l’avènement du Kampuchéa démocratique en 1975. Un récit d’horreur fort bien documenté. Des destins se croisent sur une route, au lendemain du 17 avril 1975, quand les Khmers rouges ont brutalement évacué toutes les villes du pays. Les personnages se savent en sursis au point de se définir comme des gens “ n’étant pas encore morts ”. Ils font partie des trois groupes qui seront au cœur de la tragédie à venir : paysans, citadins et Khmers.

Résumé de Secteur 7 :

Laurent Luttès découvre sous des trombes d’eau l’hôtel particulier qu’il vient d’acquérir à Paris, dans le 7e arrondissement. Pour lui récupérer les clés, il rencontre une jeune femme au cynisme aigu qu’il tente d’adoucir, sans succès puisqu’elle se jette soudain du dernier étage... Le fait n’est apparemment pas rare. Le quartier souffre en effet d’une vague sans précédent de suicides. Le commissaire en charge du secteur, Cintoma, se doit, sur ordre du Premier ministre, de contenir ce fléau. A son insu, Laurent a posé le pied dans un microcosme sous étroite surveillance... Après la curiosité des habitants à son égard, il devient victime de leur indifférence qui se transforme rapidement en haine. Son seul rayon de soleil est le docteur Diane Xuan, échappant elle aussi au climat mortifère qui pèse sur le quartier...