Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

LEPAGE Emmanuel

France

La Lune est blanche (Futuropolis, 2016)

© François Ferracci

C’est en découvrant Tintin, à l’âge de sept ans, qu’Emmanuel Lepage comprend qu il souhaite devenir auteur de bandes dessinées. Pari réussi pour ce voyageur qui est à la fois dessinateur, scénariste et coloriste. Loin du trait de sa première idole Hergé, son coup de crayon se veut « réaliste » et il avoue que sa plus grande influence graphique vient de Pierre Joubert.

Formé en architecture, Emmanuel Lepage publie ses premières œuvres dans Ouest-France à la fin des années 1980. Très vite, il contribue en tant que dessinateur à de nombreux titres et collabore ainsi avec plusieurs scénaristes, comme Georges Pernin pour L’envoyé, Nicolas Michel pour les titres Brésil. Fragments d’un voyage et America. Fragments d’un voyage, et Sophie Michel pour Oh les filles !.

L’auteur de bande dessinée se fait surtout connaître grâce à une BD qui mêle à la fois récit de voyage et reportage. Dans Voyage aux îles de la Désolation, le Breton prend le grand large pour la première fois et nous entraîne dans un voyage en partance pour les Terres australes et antarctiques françaises. Celui qui aime tant dessiner la vie, nous dépeint avec splendeur les paysages froids, sauvages et inhospitaliers.

Curieux des autres, curieux de l’autre. Ce qui l’intéresse d’abord, ce sont les gens, les personnes, la vie. Étrange paradoxe : sa notoriété de dessinateur repose, en grande partie, sur ces grands paysages, sublimes et lyriques, qui caractérisent ses plus grands succès : La terre sans mal, Muchacho. Son regard, cependant, se porte ailleurs, sous la peau de ses personnages, vie intérieure qu’il fouille avec l’acuité, la sensibilité et le talent d’un dessinateur généreux, perpétuellement en recherche de sa vérité graphique. Oh, les filles ! en est le fruit le plus récent : son dessin, vibrant à l’unisson du cœur battant de Chloé, Leila et Agnès, est, sans aucun doute, l’un des plus justes de la bande dessinée actuelle.

En 2012, il nous livre Un printemps à Tchernobyl et Les Fleurs de Tchernobyl, qui retrace son expédition de 2008 en Ukraine dans la zone contaminée, où 25 ans après l’explosion de la centrale nucléaire, il retourne pour témoigner de l’horreur radioactive. Il a été confronté à une toute autre réalité, bien plus nuancée que ses préjugés, et même à une certaine beauté, dérangeante, qu’il exalte de son merveilleux coup de crayon et de ses pinceaux.
L’année suivante, il revient avec Carnet d’auteur, un cahier de croquis incroyables qui nous plongent au cœur de ses univers, entre esquisses de paysages et recherches de personnages.

Avec La Lune est blanche, roman graphique réalisé avec son frère, le photographe François, Emmanuel Lepage livre un documentaire, vivant, incarné, d’une mission scientifique en Antarctique, en résonnance avec l’homme, l’humaniste, qu’il est. Tout à la fois bande dessinée documentaire, reportage, récit de voyage et introspection autobiographique, où textes, dessins et photos s’articulent et se répondent dans une harmonie sensible et émouvante, La Lune est blanche est aussi pour les auteurs, fascinés par ce grand désert blanc d’une « beauté pure, rare et unique », l’occasion de se questionner sur l’art et la création… Ses superbes planches originales seront exposées à Saint-Malo.

En 2015, il a fait partie des 14 auteurs internationaux, tous reconnus, et tous différents, participant à la réalisation du Jour où ça bascule, une ode à la création qui exprime la richesse inépuisable du neuvième Art.


Bibliographie

  • Le Jour où ça bascule (Les Humanoïdes associés, 2015)
  • La Lune est blanche, avec son frère François Lepage, photographe (Futuropolis, 2014)
  • Carnet d’auteur (Snorgieux éditions, 2013)
  • Oh les filles !Version intégrale (Futuropolis, 2013)
  • Les Fleurs de Tchernobyl (La Boîte à Bulles, 2012)
  • Un printemps à Tchernobyl (Futuropolis, 2012)
  • Voyage aux îles de la Désolation (Futuropolis, 2011)
  • Oh les filles ! T.2 (Futuropolis, 2009)
  • Oh les filles ! T.1 (Futuropolis, 2008)
  • Muchacho T.2 (Dupuis, 2006)
  • Muchacho T.1 (Dupuis, 2004)
  • Les voyages d’Anna (Daniel Maghen, 2005
  • America. Fragments d’un voyage (Casterman, 2003)
  • Brésil. Fragments d’un voyage (Casterman, 2003)
  • La Terre sans mal (Dupuis, 1999)
  • L’envoyé T. 2 (Le Lombard, 1991)
  • L’envoyé T. 1, (Le Lombard, 1990)
La Lune est blanche

La Lune est blanche

Futuropolis - 2014

« L’Antarctique. Le sixième continent. 14 millions de kilomètres carrés. Un dôme de glace enchâssé dans un socle rocheux. Le continent le plus sec, le plus froid, le plus difficile d’accès. Le continent des superlatifs. Le monde des extrêmes. »
En 2011, Yves Frenot, directeur de l’Institut polaire français, invite Emmanuel Lepage et son frère François, photographe, à intégrer une mission scientifique sur la base française antarctique Dumont d’Urville, en Terre-Adélie. Le but ? Réaliser un livre qui témoignerait du travail des savants. Yves Frenot leur propose, en outre, de participer, commechauffeurs, au raid de ravitaillement de la station Concordia, située au coeur du continent de glace à 1 200 km de Dumont d’Urvillle. Le Raid, comme on l’appelle, c’est LA grande aventure polaire ! Pour les deux frères, ce serait l’aventure de leur vie, mais rien ne se passera comme prévu !

Le Jour où ça bascule

Le Jour où ça bascule

Les Humanoïdes Associés - 2015

"Le jour où ça bascule " : ces quelques mots ont inspiré quatorze auteurs internationaux, tous reconnus, et tous différents. Le résultat est drôle, dramatique, terrifiant ou mystérieux. Mais il est surtout une ode à la création qui exprime la richesse inépuisable du neuvième Art. Répondant à l’exigence d’innovation graphique défendue depuis 40 ans par Les Humanoïdes Associés, cette anthologie anniversaire est le fruit du développement international de la maison d’édition, la seule française présente directement sur les territoires américain et japonais.


Un printemps à Tchernobyl

Un printemps à Tchernobyl

Futuropolis - 2012

Après le beau succès de « Voyage aux îles de la Désolation », Emmanuel Lepage vous embarque en plein coeur de la zone interdite de Tchernobyl… moins exotique que l’Antarctique, mais tout aussi spectaculaire et émouvant. Soyez prêts, ce remarquable ouvrage sera en librairie le 4 octobre…
22 ans après la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle, Emmanuel Lepage se rend à Tchernobyl en 2008, par le biais de l’assocation Les Dessin’acteurs pour rendre compte, par le texte et le dessin, de la vie des survivants et de leurs enfants sur des terres hautement contaminées. Quand il décide de partir là-bas, Emmanuel Lepage a le sentiment de défier la mort et à l’approche de la zone interdite, une question taraude son esprit : que suis-je venir faire ici ? Il sait qu’il a besoin de se confronter au désastre, de voir, de comprendre. Cette expérience unique entre en résonance avec ses propres questionnements sur le dessin, sur sa capacité à dessiner et sa nécessité vitale : être au monde par le dessin.


Les Fleurs de Tchernobyl

Les Fleurs de Tchernobyl

La Boîte à Bulles - 2012

Du 25 avril au 12 mai 2008, Gildas Chasseboeuf et Emmanuel Lepage se sont rendus dans la région de Tchernobyl en Ukraine. Ils ont découvert le sarcophage de béton, des lieux de désolation mais également le retour de la vie, celle des plantes, celles des hommes (même si la leucémie frappe toujours…)

L’objectif de ce voyage était de créer au retour un livre et une exposition au profit de l’association "Les Enfants de Tchernobyl". Les Fleurs de Tchernobyl a ainsi été initialement publié par l’association militante « Les Dessin’acteurs de bandes destinées », fin 2008. L’ouvrage est désormais épuisé et l’association ne comptait pas le rééditer.

La Boîte à Bulles en présente donc une seconde version, revue et enrichie, à l’occasion de la sortie chez Futuropolis, du même récit mais sous forme de bande dessinée signée par le seul Emmanuel Lepage.

Un bel ouvrage aux somptueuses aquarelles pour admirer et réfléchir.


Voyage aux îles de la Désolation

Voyage aux îles de la Désolation

Futuropolis - 2011

Pour la mer — afin de la comprendre et de savoir la dessiner —, pour les Terres australes — qui sont comme la promesse d’un temps qui n’est plus —, en mars et avril 2010, pendant plusieurs semaines, Emmanuel Lepage a embarqué sur le Marion Dufresne, au départ de Saint-Denis de La Réunion, pour faire le voyage dans les T. A. A. F., les Terres Australes et Antarctiques Françaises.
Les Terres australes : îles de Crozet, d’Amsterdam, de Saint-Paul et, la plus connue, de Kerguelen, jadis surnommées les îles de la Désolation. Des confettis d’empire, égarés dans l’immensité bleue à des milliers de kilomètres de toute terre habitée. Îles inconnues, sauvages, inhospitalières, mystérieuses. Battues par des vents violents, elles ne comptent d’humains que les scientifiques, de toutes disciplines, venus le temps de missions pouvant durer plusieurs mois, et les quelques militaires et contractuels chargés de faire fonctionner leurs bases d’habitation et de travail.
Emmanuel Lepage, le Breton, en toute contradiction, n’avait jamais pris la mer. Il a été servi ! 
Cap au Sud


Brésil. Fragments d’un voyage

Casterman - 2003

Ne manquez pas de bien lire l’introduction à ces Carnets. Rédigée par une connaissance de l’auteur, elle nous le présente comme un être à part, qui a disparu, happé par son désir de voyager loin. Ces Carnets, envoyés par l’auteur à sa propre adresse en France, sont la seule trace que nous ayons de lui. Des carnets de voyage atypiques, aux illustrations pleines d’attention et de délicatesse : plutôt que de décrire les lieux ou la nourriture, tel un banal occidental égaré ou charmé, Lepage fait de chaque étape – Saõ Paulo, Rio, Brasilia, Belem… – un petit conte, écrit, peut-être, en observant tel ou tel personnage, ou encore après avoir écouté l’histoire d’une femme ou d’un enfant rencontrés dans la rue, alors que l’auteur dessinait. Ce choix, restituant les couleurs, les odeurs, les bruits, donne au recueil un charme particulier et envoûtant.

BD reportage : Dire le monde, relire l’histoire

Saint-Malo 2014

Avec Emmanuel Lepage, Franck Bourgeron et Hippolyte.
Animé par Julien Bisson.