Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

SIF Minna

France

Marseille Noir (Asphalte, 2014)

Ma langue maternelle étant le berbère, je traduisais à mes parents ce qui se passait dans la langue d’en face, le français. Tout cela a formé un pont, j’allais d’un monde à l’autre, et c’est dans cet entre-deux là que s’est fabriquée cette chose extraordinaire pour un enfant d’immigré : la curiosité.

© Molly Benn

C’est en jouant les interprètes, auprès de ses parents marocains d’origine berbère, puis à l’école, entre les professeurs et les élèves d’origine étrangère, que Minna Sif trouve très jeune le goût de la lecture, puis de l’écriture. C’est à ses langues, « maternelles et intérieures », qu’elle pense lorsqu’elle écrit ; le berbère, le corse, le français, le dialecte maghrébin... celles-ci ont façonné son identité plurielle.
Née en Corse, elle a grandi à Marseille où elle vit encore aujourd’hui. La ville est le décor récurrent de ses deux romans, plus particulièrement la Porte d’Aix : « c’est mon territoire littéraire, la porte d’entrée et de sortie de la Méditerranée et l’endroit que traversent les gens quand ils descendent des ferries en provenance de Tunis, Alger, Ajaccio et Bastia. » Soucieuse d’écrire et de rapporter la multiculturalité de la ville, elle a collaboré dernièrement à l’ouvrage Marseille Noir ; regards croisés d’écrivains sur la cité phocéenne.

Dans son premier roman paru en 1997, Méchamment berbère, elle raconte l’arrivée d’une famille d’immigrés à Marseille, dans ce quartier de la Porte d’Aix. Inspirée par sa propre histoire, l’auteure s’attarde surtout sur la transition des femmes, et notamment de la mère, Inna, d’une culture à l’autre. Elle livre ainsi un portrait saisissant de ces personnages déracinés et de leur conflit intérieur, entre tradition et émancipation.

Son deuxième roman, Massilia Blues, paraît seize ans après Méchamment berbère. Minna Sif nous plonge à nouveau au cœur de Marseille, dans ce que la ville a de plus beau et de plus laid ; le foisonnement des cultures d’un côté, la pauvreté de l’autre… Au centre du récit, un « clochard sublime », Brahim, observe les femmes du quartier. L’auteure ne délaisse aucun détail de cette galerie de personnages hauts en couleurs et son écriture en ressort plus vive, hargneuse et passionnée que jamais.

L’auteure assure également des ateliers d’écriture, notamment pour des jeunes rappeurs. Défenseur de la culture hip-hop, elle a fait part de son indignation face à l’absence d’événements consacrés au genre musical durant l’événement Marseille capitale européenne de la culture 2013, dans un article de Libération.

Elle participe en 2014 à l’ouvrage Marseille Noir dirigé par le journaliste et écrivain Cédric Fabre, auquel ont également collaboré, entre autres, François Beaune et Emmanuel Loi. Ce recueil de nouvelles réunit des auteurs marseillais, d’origine ou d’adoption, qui entendent livrer une vision originale de la ville, à l’encontre des clichés véhiculés par les médias ; Marseille dans sa diversité, ses communautés et ses contradictions.


En savoir plus

Le site officiel de Minna Sif


Bibliographie :

  • Marseille Noir, recueil de nouvelles dirigé par Cédric Fabre (Asphalte, 2014)
  • Massalia Blues (Alma, 2013)
  • Méchamment berbère (Alma, 1997)

Massalia Blues

Alma - 2013

Clochard céleste, conteur roublard, Brahim pousse son caddie dans la ville basse qui bouillonne. Il nous conte l’histoire violente, féroce, ensanglantée et comique de sa vie de chaque côté de la Méditerranée. Il vient d’abord de ce lieu extraordinaire pour un homme : le pays des femmes. Les voilà toutes, déferlantes, hardies, bavardes et moqueuses. Fadéla la dégourdie, la mère de Brahim. Zina la morte, sa maîtresse. Leïla, la pute aux canines d’or. Grand-mère Haffida qui dévore pour survivre à la brutalité des hommes. Fatem la poétesse. Et, pour finir, Antoinette la blonde marseillaise.
Dans un langage dont la vigueur rappelle l’écriture de Léon Bloy et de Céline – Minna Sif nous ouvre avec Massalia Blues un monde de misères et de sublimités propres au roman picaresque.

Marseille Noir

Marseille Noir

Asphalte - 2014

La collection « Asphalte Noir » revient en France et, après Paris, explore Marseille, de l’Estaque au Vieux-Port, de la Joliette à la Plaine, de la Belle-de-Mai au Stade Vélodrome, en passant par le Panier ou les îles du Frioul... Marseille dans toute sa diversité, toutes ses communautés, toutes ses contradictions. Des nouvelles noires inédites, écrites spécialement pour ce recueil, par des auteurs marseillais de naissance ou d’adoption, oeuvrant aussi bien dans le polar que la littérature générale. Avec des textes de Christian Garcin, Pia Petersen, René Fregni, Emmanuel Loi, Philippe Carrese, François Beaune, Rebecca Ligheri, Minna Sif, Marie Neuser, Serge Scotto, Salim Hatubou, François Thomazeau, Patrick Coulomb, Cédric Fabre.

Quelle place pour la culture au Maroc aujourd’hui ?

Saint-Malo 2014

Avec : Taha Adnan, Kenza Sefrioui, Minna Sif, Kebir M. Ammi, Fouad Laroui
Animé par : Santiago Mendieta


En marge

Saint-Malo 2014

Avec Mohamed Al-Fakharany, Edyr Augusto, Célia Lévi et Minna Sif.
Animé par Yann Nicol.


Marseille noir

Saint-Malo 2014

Avec Cédric Fabre, François Beaune, Emmanuel Loi, Minna Sif et Christian Garcin.