Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

ALCOBA Laura

France

Le bleu des abeilles (Gallimard, 2013)

© Jean-Baptiste Millot / Gallimard

Laura Alcoba naît en 1968 en Argentine et quitte le pays à l’âge de dix ans, peu après l’arrivée des militaires au pouvoir, pour s’installer en région parisienne avec sa famille.
Aujourd’hui romancière, traductrice, professeure et éditrice, elle a publié quatre romans, la plupart d’inspiration autobiographique. Dans son premier livre, Manèges (Gallimard, 2007), elle évoque ainsi son regard d’enfant sur les événements qui bousculent l’Argentine dans les années 70.
Alors que Le Bleu des abeilles (Gallimard, 2013), retraçait son arrivée en France avec son lot de découvertes et de désillusions, son dernier ouvrage, La danse de l’araignée (Gallimard, 2017), relate quant à lui son adolescence, ses bouleversements et la correspondance épistolaire qu’elle entretenait avec son père emprisonné.
L’écrivaine fait partie du jury du Prix Nicolas Bouvier.


Bibliographie :

  • La danse de l’araignée (Gallimard, 2017)
  • Le bleu des abeilles (Gallimard, 2013)
  • Les Passagers de l’« Anna C. » (Gallimard, 2011)
  • Jardin blanc (Gallimard, 2009)
  • Manèges (Gallimard, 2007)
Le bleu des abeilles

Le bleu des abeilles

Gallimard - 2013

La narratrice a une dizaine d’années lorsqu’elle parvient à quitter l’Argentine pour rejoindre sa mère, opposante à la dictature réfugiée en France. Son père est en prison à La Plata. Elle s’attend à découvrir Paris, la tour Eiffel et les quais de Seine qui égayaient ses cours de français. Mais Le Blanc-Mesnil, où elle atterrit, ressemble assez peu à l’image qu’elle s’était faite de son pays d’accueil.
Comme dans son premier livre, Manèges, Laura Alcoba décrit une réalité très dure avec le regard et la voix d’une enfant éblouie. La vie d’écolière, la découverte de la neige, la correspondance avec le père emprisonné, l’existence quotidienne dans la banlieue, l’apprentissage émerveillé de la langue française forment une chronique acidulée, joyeuse, profondément touchante.


Revue de presse

  • Laura Alcoba parle de son livre (via Librairie Mollat) :
  • "La romancière nous livre là un témoignage absolument passionnant sur la façon dont on s’approprie peu à peu une nouvelle langue jusqu’à la faire sienne." Elle

Quêtes d’identités

Saint-Malo 2014

Avec Laura Alcoba et Françoise Cloarec.
Animé par Kerenn Elkaïm.