Dico des invités depuis 1990

PAILLARD Michel

France

Mer et Océan, volume 4 : Valorisation et économie des ressources marines (Iste, 2014)

Vents, courants, marées, vagues… l’océan est une source d’énergies au potentiel incroyable, dont l’homme pourrait tirer profit en les développant. Voici le credo de Michel Paillard, ingénieur à l’IFREMER depuis 1977, qu’il défend à travers de nombreux projets relatifs aux technologies de l’environnement. Il anime notamment, entre 1999 et 2013, la thématique « Énergies Marines Renouvelables » et assure la coordination éditoriale du livre éponyme (Quæ, 2009). L’ouvrage analyse notamment le potentiel de la France dans ce domaine et livre une étude prospective à l’horizon 2030.
En 2014, il participe au quatrième volume de la collection Mer et Océan consacré aux ressources marines, dans un chapitre consacré aux énergies renouvelables.


Bibliographie :

  • Mer et Océan, volume 4 : Valorisation et économie des ressources marines, chapitre 4 (Iste, 2014)
  • Energies renouvelables marines (Quæ, 2009)
Valorisation et économie des ressources marines

Valorisation et économie des ressources marines

Iste - 2014

Les ressources marines, leur exploitation, leur valorisation et les filières économiques qu’elles génèrent sont ici vues sous l’angle désormais inévitable des contraintes environnementales croissantes, de la politique de gestion et de l’innovation technique.

Un éclairage historique montre que l’Océan et ses mers adjacentes ont de tout temps, permis aux communautés maritimes de s’adapter à un environnement très fluctuant par le biais de nombreuses mutations techniques.

Le développement récent des biotechnologies marines, la découverte d’une formidable pharmacopée notamment dans les milieux récifaux, le développement d’énergies marines renouvelables, sont autant d’exemples qui montrent que l’homme peut valoriser par le biais de ces technologies nouvelles les biens et services de l’Océan.

Mais cette mise en valeur des ressources sous pression du changement global nécessite non seulement la prise en compte de contraintes techniques, mais aussi sociales et politiques. C’est à ce prix que l’analyse du secteur des activités maritimes pourra évaluer la durabilité et le développement de nombreuses filières économiques et des populations littorales, confrontées à des objectifs d’une « croissance bleue » associés à un retour au « bon état » du milieu marin.

Énergies renouvelables marines

Énergies renouvelables marines

Quæ - 2009

L’océan est un immense réservoir d énergies renouvelables : vents, courants, marées, vagues, biomasse marine, énergie thermique, pression osmotique... Comme d’autres nations maritimes en Europe, la France dispose d’un potentiel important de développement de ces énergies, notamment outre-mer. Le président de l’Ifremer a lancé en mars 2007 un travail de réflexion prospective à l’horizon 2030 sur ces formes d’énergies. Appuyés par le bureau d’étude Futuribles, une vingtaine de partenaires français représentant les principaux acteurs du secteur ont réalisé ce travail. Leurs objectifs étaient d’identifier les technologies, préciser les conditions socio-économiques de leur émergence et leur compétitivité et d’estimer leurs impacts respectifs sur les énergies et sur l’environnement. Les enseignements de cette étude valent bien au-delà de la France au moment où prend corps la stratégie maritime européenne.

Énergies marines renouvelables : d’hier à demain

Saint-Malo 2014

Avec : Michel Paillard
Animé par : Christelle Capo-Chichi