Dico des invités depuis 1990

DE PALOL Miquel

Espagne

Le Testament d’Alceste (Zulma, 2019)

© Philippe Matsas

Génie de la construction narrative, le catalan aux mille prix est aussi talentueux que prolifique, il a publié pas moins d’une soixantaine d’ouvrages en quarante ans de carrière. Animé par un goût de l’imbrication des récits et un attrait pour la transgression, l’eros et le secret, il jongle éternellement entre trivialité et monumentales réflexions métaphysiques, démontrant à chaque œuvre sa thèse première : « la brutalité raffinée de la pensée, la vérité sanguinaire de l’intention, la douloureuse évidence de la beauté exilée ». Il dresse à chaque œuvre des édifices vertigineux, où la magie n’est jamais loin, faisant émerger un monde baroque et fantasque. Son dernier ouvrage, Le Testament d’Alceste, outre ses accents libertins, apparaît comme un hommage aux contes et mythes des anciens autant qu’au roman policier en huis clos. Avec un sens phénoménal du détail et une puissance délirante du verbe, il désoriente le lecteur par un jeu de rôle grandiose, lié à la vie - et la mort même - de ses personnages.

Biographie

Miquel de Palol, Barcelonais surdoué né en 1953, est l’auteur de nombreux ouvrages : poésies, romans, nouvelles et essais.

Fils d’un archéologue et petit-fils d’un poète et écrivain, cet architecte de formation a démarré sa carrière littéraire à 19 ans avec un premier recueil de poèmes. Il a ensuite remporté en 1983 le prix critique Serra d’Or, qui récompense la littérature d’expression catalane, pour son livre El porxo de les mirades ; un prix qu’il recevra en tout quatre fois dans sa carrière.

Souvent décrit comme un génie de la construction narrative, il est aussi un auteur prolifique et a publié pas moins d’une soixantaine d’ouvrages en quarante ans de carrière.

Le Jardin des Sept Crépuscules, édifice littéraire vertigineux, distingué par les prix les plus prestigieux, publié dans toute l’Europe, est enfin traduit en français dans son intégralité. Cette trilogie de romans initialement publiée en 1989, demeure incontestablement son œuvre majeure : une merveille de récits enchâssés racontés par sept survivants d’une guerre nucléaire.

Son dernier ouvrage, Le Testament d’Alceste, outre ses accents libertins, apparaît comme un hommage aux contes et mythes des anciens autant qu’au roman policier en huis clos. Avec un sens phénoménal du détail et une puissance délirante du verbe, il désoriente le lecteur avec un labyrinthe d’histoires au cœur d’un jeu de rôle grandiose, lié à la vie - et la mort même - de ses personnages.


Bibliographie

  • Le Testament d’Alceste, traduit du catalan par François-Michel Durazzo (Zulma, 2019)
  • Le Jardin des Sept Crépuscules (Zulma, 2015)
  • À bord du Googol (Zulma, 2013)
  • Phrixos le fou (Zulma, 2013)
Le Testament D'Alceste

Le Testament D’Alceste

Zulma Éditions - 2019

Un groupe d’amis se réunit au Mas-d’en-Haut, le splendide domaine de Toti Costagrau, pour s’adonner au Jeu de la Fragmentation, un jeu de rôle grandiose où les histoires s’enchaînent dans une construction géométrique époustouflante. Mais le Jeu commence à peine qu’Aloysia est retrouvée morte.
Tous les participants décident alors de consacrer la partie à tenter l’impossible : ressusciter Aloysia. Conspirations financières de haut vol, affaires criminelles mystico-perverses, extravagances sexuelles parfois dignes des antichambres du château de Silling… Le récit s’élabore en temps réel, cinq jours entiers, pour que surgisse, dans un espace-temps accessible, le personnage d’Aloysia – vivante.
Le Testament d’Alceste, en référence à l’épouse sacrifiée revenue des Enfers, est une odyssée à huis clos, affranchie, délirante.


Revue de presse :

  • « Tout concourt à faire de ce roman imaginatif une véritable somme à la beauté intensément baroque. » Le Matricule des ange
Apulée #5 - Les droits humains

Apulée #5 - Les droits humains

Zulma - 2020

Fidèle à l’appel constant des autres rives et des antipodes, dans l’ardente continuité de ses quatre premiers numéros – Galaxies identitaires, De l’imaginaire et des pouvoirs, La guerre et la paix et Traduire le monde –, la revue Apulée poursuit sa double investigation : face aux bouleversements de l’actuel et dans l’espace inaliénable de la création toujours en devenir.

Dans cette cinquième livraison, c’est le tissage et le métissage des langues – avec au cœur la traduction à l’origine des grands humanismes tant méditerranéens qu’occidentaux – qui sont à l’honneur.

Essayistes, romanciers, nouvellistes, traducteurs, plasticiens et poètes nous rappellent au choix impérieux de l’éveil, du qui-vive et de la parole libre face aux pires dérives, en cette période de régression identitaire, de puérilisme généralisé et de démission compulsionnelle. Avec à l’esprit l’injonction de Lautréamont : « Toute l’eau de la mer ne suffirait pas à laver une tache de sang intellectuel. »

Avec des contributions notamment de : Ambedkar, Yahia Belaskri, Pascal Blanchard, Jean-Marie Blas de Roblès, Selahattin Demirtaş, Miquel de Palol, Ananda Devi, Mahasweta Devi, Delphine Durand, François-Michel Durazzo, Edmond Amran El Maleh, Aslı Erdoğan, Anna Gréki, Hubert Haddad, Alexis Jenni, Mohammed Khaïr-Eddine, Michel Le Bris, Ma Jian, Dory Manor, Albert Memmi, Laure Morali, Bernard Noël, Cécile Oumhani, Catherine Pont-Humbert, Jean Portante, Jean Rouaud, Éric Sarner, Kenza Sefrioui, Michael Sfard…


Le Jardin des Sept crépuscules

Le Jardin des Sept crépuscules

Zulma - 2015

Le Jardin des Sept Crépuscules est à lui seul une incroyable somme de romans enchâssés qui s’emboîtent et se recoupent avec un art consommé du suspense. Et son architecture est un prodige : une poignée de privilégiés rassemblés dans une forteresse au luxe insensé par une nécessité combien énigmatique se livre au plaisir délectable et retors de raconter des histoires — à partir d’un récit initial, la saga de la banque Mir et de son héritière Lluïsa Cros. Histoire de l’amant du cimetière, de la visiteuse obstinée ou de Mimi Chauffe-biberons, histoire du surhomme Peter Sweinstein et des navigations du Googol, histoire du grand vérificateur ou de la secte de la Libération, chacune des intrigues que l’on se raconte en sept jours et sept nuits nous rapproche, sur fond de manipulations et de luttes d’influence, d’un mystère qui ne cesse de se dérober.

Traduit du catalan par par François-Michel Durazzo.


Revue de presse

« Un événement éditorial. » Transfuge

Ecouter l’émission "Des mots de minuit une suite", avec Philippe Lefait sur France TV, Culturebox.


Phrixos le fou : Le jardin des sept crépuscules

Phrixos le fou : Le jardin des sept crépuscules

Zulma - 2013

Une guerre nucléaire a eu lieu. Le narrateur, jeune membre de la classe dirigeante, s’enfuit de Barcelone, tombée comme le reste du monde dans l’anarchie, pour gagner une forteresse cachée dans le repli de hautes montagnes. C’est dans le luxe insensé de cette demeure qu’il va trouver refuge avec une poignée d’élus.
Cette petite société se livrera, lors de trois journées mémorables qui sont autant de fractions de ce roman-gigogne, au plaisir délectable et retors de raconter et d’écouter des histoires, chacun sous un angle qui lui est propre. A partir de l’histoire du banquier Mir et de son héritière improbable, une intrigue se tresse jusqu’à des seuils vertigineux d’imaginaire, vers un dénouement sans cesse escamoté, chaque histoire nous rapprochant du noyau d’un mystère en fusion.


À bord du Googol : Le jardin des sept crépuscules

À bord du Googol : Le jardin des sept crépuscules

Zulma - 2013

C’est à bord du Googol, bateau-espion ultra-sophistiqué au service d’un mystérieux Institut, que nous emmène cette fois le narrateur principal de ces deux nouvelles journées du Jardin des Sept Crépuscules. Entre deux périlleuses missions du navire, qui écume les mers pour rétablir l’ordre contre pirates, mercenaires et autres bandits qui menacent l’équilibre mondial, quelques membres de l’équipage se réunissent autour d’un verre, dans la cabine qui fait office de salon, pour se raconter des histoires foisonnantes et imbriquées. Où il est question de vie, d’amour et de mort. Où femmes et hommes s’unissent, se déchirent, conspirent, parfois jusqu’à s’entretuer. Au détour d’un récit ressurgit la fascinante histoire des amours de Robert Colom et de Lluïsa Cros, resserrant encore l’intrigue principale, entrelacs de personnages et de relations, jusqu’à des seuils vertigineux d’imaginaire, vers un dénouement sans cesse escamoté, chaque histoire nous rapprochant du noyau d’un mystère en fusion.

Histoires d’aventuriers

Les cafés littéraires
Bruno D’HALLUIN, Jean-Paul DELFINO, Miquel DE PALOL et François PLACE - Saint-Malo 2014

Avec Bruno D’HALLUIN, Jean-Paul DELFINO, Miquel DE PALOL, François PLACE.

Que peuvent les artistes face au chaos du monde

Avec In Koli Jean BOFANE, Matthias POLITYCKI, Rémy OURDAN, Pol CRUCHTEN - Saint-Malo 2016


Avec In Koli Jean BOFANE, Matthias POLITYCKI, Rémy OURDAN, Pol CRUCHTEN, Miquel DE PALOL


Des romans-monde

Avec Bob SHACOCHIS, Miquel DE PALOL, Laurent GENEFORT, Rana DASGUPTA - Saint-Malo 2016


Avec Bob SHACOCHIS, Miquel DE PALOL, Laurent GENEFORT, Rana DASGUPTA
Animé par Yann Nicol


Café littéraire : Comme une fable

Avec Miquel de Palol, Paule Constant, Olivier Bleys - Saint-Malo 2016


Avec Miquel de Palol, Paule Constant, Olivier Bleys


Nouveau monde, nouvelles formes romanesques

Saint-Malo 2014

Avec Li Er, Bernardo Carvalho, Luiz Ruffato, Miquel de Palol et Jean Rouaud.
Animé par Yann Nicol.