Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

SORENTE Isabelle

France

180 jours (JC Lattès, 2013)

© Delphine Jouandeau

Polytechnicienne et aviatrice, Isabelle Sorente s’est illustrée en 2001 avec un premier roman consacré au thème de l’addiction, sujet que l’ex-boulimique connaît bien. Elle aime parler des excès de notre monde, de l’obsession et notamment de celle du rendement. Pour sa dernière fiction, l’écrivaine nous entraîne à l’intérieur d’un élevage industriel porcin, où la chair se fait objet d’exploitation. Un nouveau regard sur les animaux mais aussi sur nous-même et sur notre société de consommation.

Passionnée par les chiffres, tout la prédestinait à suivre une autre voie que celle de la littérature. C’est pourtant par le théâtre qu’elle y entre, en écrivant et en montant ses premières pièces. Il faut néanmoins attendre 2001 pour voir la publication de son premier roman L sur l’addiction. L’obsession du désir inassouvi compose une grande part de ses écrits, notamment Le cœur de l’ogre (2004), ou son essai Addiction générale (2011), où elle dénonce une société qui perd son humanité au profit d’une dépendance aux chiffres et aux calculs : poids idéal, quotient intellectuel, surface d’appartement, degrés et coûts du réchauffement climatique. "Cet aveuglement général nous permet de supporter l’insupportable", explique-t-elle. "On ne se pose pas de questions, on quantifie, on mesure et on oublie la véritable nature du monde qui nous entoure".
En 2012 est également paru Etat Sauvage (Indigène éditions), manifeste sur la puissance des femmes. Isabelle Sorente a fondé la revue Ravages, aux côtés de Frédéric Joignot, et anime les soirées de lectures Il faut qu’on parle !, avec l’écrivaine Wendy Delorme.


Bibliographie :

Romans

  • 180 jours (JC Lattès, 2013)
  • Transformations d’une femme (Grasset, 2009)
  • Panique (Grasset, 2006)
  • Le cœur de l’ogre (JC Lattès, 2004)
  • La prière de septembre (JC Lattès, 2003)
  • L (JC Lattès, 2001)

Essais

  • État sauvage (Indigène éditions, 2012)
  • Addiction générale (JC Lattès, 2011)
  • La femme qui rit (Descartes & Cie, 2007)

Théâtre

  • Gilles de Rais (JC Lattès, 2004)
  • Hard Copy (Actes Sud, 2002)
180 jours

180 jours

JC Lattès - 2013

180 jours, c’est le temps qui sépare la naissance d’un porc de sa mort à l’abattoir. Ce sont aussi les six mois qui font basculer la vie d’un homme.
Quand Martin Enders accepte de se rendre dans un élevage industriel pour les besoins de son travail universitaire, il n’imagine pas que le cours de sa vie va s’en trouver bouleversé. Par les secrets que lui révèle Camélia, le porcher. Et par les quinze mille bêtes enfermées dans les différents bâtiments.
Fondé sur la propre enquête de l’auteur, dévoilant le quotidien surnaturel des animaux dans les systèmes de production industriels, 180 jours est l’histoire d’une amitié entre deux hommes que tout semblait séparer, mais aussi celle de leur rapport aux bêtes.

Avec ce roman, Isabelle Sorente nous entraîne au bout des départementales, dans les couloirs inavouables de notre modernité, où montent les voix de ceux qui sont privés de parole.

Revue de presse

  • « Isabelle Sorente, au fil d’un récit qui tient en haleine, réussit le tour de force de transformer la chair (la chère), en matériau hautement romanesque. » (Le Monde)