GRAND DÉBAT Lundi 9 juin

Pourquoi aime-t-on la guerre ?

image

DIM. 10H, SALLE MAUPERTUIS (PALAIS DU GRAND LARGE)

La question qui choque, pour sortir une bonne fois du rabâchage
des (faux) bons sentiments. Qui n’est pas pour la paix ?
Mais combien, disant cela, ne souhaitent pas, simplement, ne
rien voir, ne rien savoir, « avoir la paix » ? Les valeurs essentielles,
qui donnent sens à la vie, ne sont-elles pas celles pour
lesquelles nous sommes prêts à mourir ?

War Reporter, d’Amine Boukhris

Mais aussi, au sortir de l’expérience terrifiante de la Grande
Guerre : comment penser le vertige de destruction qui a emporté
le monde, et chacun dans ce monde ? « La volupté du
sang flotte au-dessus de la guerre comme la voile rouge des
tempêtes au mât d’une sombre galère, son élan sans limites
n’est comparable qu’à l’amour » écrit Ernst Junger. Renchérit
Georges Bataille. Et tellement d’écrivains… « Faites l’amour,
pas la guerre » disait la jeunesse dans les années soixante – un
slogan illusoire ? Le surgissement de « quelque chose d’autre »
que tout emporte dans une ivresse d’anéantissement : l’homme
qui sort de la guerre est devenu pour lui-même un continent
inconnu. Pourquoi aimons-nous la guerre ?

Avec Velibor Colic, Pierre Hatzfeld, Michel Le Bris, Andreï Kourkov, Hubert
Mingarelli, Amine Boukhris
.