Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

KÜPFER Jack

Suisse

Black Whidah (Olivier Morattel, 2015)

Biographie

« Venant des territoires de la poésie et d’un lyrisme exacerbé, Jack Küpfer bifurque brusquement, vers la quarantaine, pour se tourner vers la prose la plus romanesque qui soit, celle des romans d’aventures et de mer, avec leur part de fantastique et de violence, leurs dimensions cosmiques, leurs versants historiques en relation avec les siècles antérieurs et les grandes découvertes tant géographiques que sociales et humaines… » (Préface de Doris Jakubec, Black Whidah)

Jack Küpfer, imprimeur, ancien de la marine marchande, journaliste, poète et écrivain, est né en 1966, à Moudon, en Suisse.
Entre 1987 et 1989, il voyage sur toutes les mers du monde, une traversée maritime qui le change profondément. À son retour, il additionne les petits boulots « de façon désordonnée », bûcheron, aide-archiviste, maçon, et surtout il écrit, il raconte « des histoires nées à la fois de ses propres expériences de marins et surgies d’un imaginaire fasciné par les odyssées, les mystères religieux de toute provenance, l’homme aux prises avec les hommes… » (id.)

Après avoir publié en 2007 L’Anthologie de la poésie romande d’hier à aujourd’hui et en 2011 un recueil de poèmes intitulé Dans l’écorchure des nuits, il s’essaie au roman avec Black Whidah à la suite d’un voyage qu’il effectue au Bénin dans le cadre d’un Festival de Poésie en 2009. Il y raconte les aventures de Gwen Gordon, embarqué au début du dix-neuvième siècle sur l’Antares pour le Royaume de Whidah, terreau du vaudou et du trafic d’esclaves. Un beau roman d’aventure maritime.


Bibliographie

  • Black Whidah (Olivier Morattel, 2015)
  • Dans l’écorchure des nuits (Bruno Doucey, 2011)
  • L’Anthologie de la poésie romande d’hier à aujourd’hui (Favre, Lausanne, 2007)
Black Whidah

Black Whidah

Olivier Morattel Editeur - 2015

« Les Esprits de Whidah envahissent le fort, prennent possession de chaque parcelle de silence, les Esprits de Whidah dansent comme des lueurs se flairant dans la nuit...
Il m’est impossible d’évoquer mon arrivée à Whidah sans éprouver une violente émotion. Cette aventure a ébranlé nes nerfs pendant des mois entiers, projetant autour de moi une ombre d’inexplicable terreur.
Whidah... c’est dans ce fort isolé, étranglé par les racines de la forêt de Kpassé, où les esclaes sont embarqués pour les Amériques, et plus précisément vers le Brésil, pour travailler dans les plantations et dans les mines. »
Avec Black Whidah, premier tome d’un cycle romanesque intitulé « Les vies d’azur », Jack Küpfer s’approprie les fastes du romantisme noir et du fantastique avec un sens aigu du récit d’aventure.

Dans l'écorchure des nuits

Dans l’écorchure des nuits

Bruno Doucey - 2011

En lisant ce recueil, on comprend que Jack Küpfer puisse aimer les poètes élisabéthains, le romantisme, les surréalistes. Plus encore, l’art gothique, son bestiaire, ses gargouilles, ses cathédrales. L’atmosphère qui émane des premières sections du recueil rappelle Le Triomphe de la mort de Brueghel ou les oeuvres tourmentées du peintre allemand Max Beckmann. Même lorsque le poète évoque les vertiges du monde moderne, ce « grand-huit de l’argent facile » et les traders qui « planent sur les rails du pillage ». Bonheur de vivre et idéal semblent perdus, bafoués, jusqu’à la prémonition d’une cité parfaite et de l’amour retrouvé. Sous la plume envoûtante de Jack Küpfer, la poésie devient une allégorie du rapport au monde, de la descente aux abîmes à cette vie nouvelle à laquelle aspire le poète.

Epopées

Avec Philipp Meyer, Aleksandar Gatalica, Jack Küpfer, José Angel Mañas. - Saint-Malo 2015

Avec Philipp Meyer, Aleksandar Gatalica, Jack Küpfer, José Angel Mañas. Débat animé par Emmanuelle Dancourt


Bruno Doucey, un poète éditeur de poètes

Avec Yvon Le Men, James Noël, Bruno Doucey et Jack Küpfer - Saint-Malo 2015


Avec Yvon Le Men, James Noël, Bruno Doucey et Jack Küpfer