Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

WALTER Henriette

Le français : des mots de chacun, une langue pour tous. Des français parlés à la langue des poètes (Presses universitaires de Rennes, 2016)

© E.Robert Espalieu
©E. Robert-Espalieu

"Toute petite, j’aimais l’idée qu’un objet puisse avoir plusieurs noms, que les émotions puissent s’exprimer d’une manière différente."

Véritable polyglote, cette érudite parle couramment six langues et pratique d’autres comme le interlingua. Née en Tunisie d’une mère française et d’un père d’origine italienne, Henriette Walter apprend très vite à jongler avec les langues : elle parle le français à la maison, l’italien à l’école et entend l’arabe et le maltais dans la rue. Fascinée par ces sonorités diverses, elle se destine à la vulgarisation des langues : français, anglais, espéranto, langues régionales…

Sa rencontre avec le linguiste André Martinet est déterminante dans sa carrière et devient sa plus proche collaboratrice. Dès 1966, elle anime un séminaire à l’École pratique des hautes études.
Aujourd’hui professeur émerite de linguistique à l’Université de Haute-Bretagne à Rennes, présidente de la Société internationale de linguistique fonctionnelle et membre du Conseil supérieur de la langue française, elle est reconnue comme l’une des grandes spécialistes internationales de la phonologie.

La langue française a connu de nombreuses évolutions, représente de nombreux univers, mais recèle aussi de nombreux mystères que la célèbre linguiste se plaît à décortiquer pour le plus grand plaisir des lecteurs. Elle publie de nombreux ouvrages de vulgarisation sur notre langue, réputée si rigide, tels que Le Français dans tous les sens, lauréat du Prix de l’Académie française 1988, L’Aventure des langues en Occident qui a remporté le Prix des lectrices de Elle en 1995 et prix spécial du Comité de la Société des gens de lettres.
Curieuse et enjouée, elle s’intéresse à tous les domaines et rédige également, en collaboration avec Pierre Avenas, des ouvrages sur le monde animalier : L’Étonnante Histoire des noms de mammifères, La Mystérieuse Histoire du nom des oiseaux, ainsi qu’une plongée fascinante dans le monde de Nemo et des poissons d’eau douce avec La Fabuleuse histoire des noms des poissons, lauréat du Prix de la littérature de la mer, mêlant biologie, étymologie, géographie et histoire, d’une manière ludique et espiègle.

Dans son ouvrage paru en 2016 Minus, lapsus et mordicus : Nous parlons tous latin sans le savoir, Henriette Walte tente, toujours de manière ludique de diffuser les subtilités de la langue de Molière. Elle offre une passionnante odyssée étymologique, en passant allègrement du latin de l’église au latin des tribunaux, et du latin des naturalistes au latin d’Astérix. Elle propose un nouveau regard sur cette langue encore bien vivante dans les usages du XXIe siècle, et pleine de ressources, que l’on s’est trop vite empressé d’enterrer. Ponctué d’anecdotes et de devinettes, cet ouvrage conjugue humour et érudition.

Elle revient cette année avec son dernier ouvrage Le français : des mots de chacun, une langue pour tous : Des français parlés à la langue des poètes, un collectif au sein duquel elle questionne dans un article la langue française et tente de l’ériger au rang d’idéal commun.


Bibliographie

  • Le français : des mots de chacun, une langue pour tous : Des français parlés à la langue des poètes (Presses universitaires de Rennes, 2016)
  • Minus, lapsus et mordicus : Nous parlons tous latin sans le savoir (Robert Lafont, 2014)
  • La Fabuleuse histoire des noms des poissons : du tout petit poisson-clown au très grand requin blanc (Robert Laffont,‎ 2011) en collaboration avec Pierre Avenas.
  • Aventures et Mésaventures des langues de France (Éditions du Temps, 2008).
  • La Mystérieuse Histoire du nom des oiseaux : Du minuscule roitelet à l’albatros géant (Robert Laffont,‎ 2007) Pierre Avenas
  • Arabesques – L’Aventure de la langue arabe en Occident (éd. Robert Laffont/ Éditions du temps, 2006) En collaboration avec Bassam Baraké.
  • L’Étonnante Histoire des noms de mammifères (Robert Laffont 2003) En collaboration avec Pierre Avenas.
  • Honni soit qui mal y pense (éd. Robert Laffont 2001)
  • L’Aventure des mots français venus d’ailleurs (Robert Laffont, 1998)
  • Les Français d’ici, de là, de là-bas (J.C. Lattès, 1998)
Le français : des mots de chacun, une langue pour tous : Des français parlés à la langue des poètes

Le français : des mots de chacun, une langue pour tous : Des français parlés à la langue des poètes

(collectif, Presses Universitaires de Rennes, 2016) - 2016

Vraie problématique linguistique, socio-économique et culturelle que traitent dans ce volume des chercheurs et des universitaires, des enseignants et des hommes d’affaires, des juristes et des écrivains. Comment faire pour que les mots spécialisés de nos professions, ancrés dans des savoir-faire, deviennent également les formes ouvertes d’une langue à partager ? Comment faire aussi pour que les mots de tous les jours, ceux des enfants des banlieues comme ceux des fils de la terre, soient les gages d’une compréhension et d’une reconnaissance mutuelles, d’un accès à la langue des pères, dans une société en perpétuel mouvement ? Comment faire encore pour mettre en résonance les accents des français régionaux et les échos lointains des français de la francophonie, afin que se déploie plus largement cet idéal linguistique commun ? Autant de questions qui trouvent leur champ de réflexion et leur voie de réponse dans les différentes parties de cet ouvrage : le lecteur chemine d’abord à travers les accents du français parlé, en France et dans la francophonie, pénètre au cœur des particularités de l’écrit, réfléchit aux conditions des échanges et du partage de la langue pour pénétrer enfin dans le monde des poètes et s’initier aux enchantements de la langue littéraire qui n’a cessé de dire la vie, la jouissance et la fortune des mots d’où qu’ils proviennent, ceux de La Pléiade, archaïques, techniques ou dialectaux, ceux des poètes modernes, riches de sensations, constellés d’associations, pleins de fulgurances, ceux de Léopold Sedar Senghor, vibrant aux accords de l’Afrique et de la France, fondues dans une mythologie neuve, faite de valeurs singulières mais partagées, métissées par deux cultures dans une même vision poétique. Finalement, c’est encore là une belle escale dans le temps et l’espace que cette troisième étape du voyage au long cours que constituent les Lyriades renouvelées de la langue française. Cet ouvrage est issu des 3e journées de la langue française, Les Lyriades, qui se sont tenues à Liré en Anjou, les 19-20-21 mai 2006. Il a été conçu sous la direction de Françoise Argod-Dutard, professeur des universités et responsable du comité scientifique avec la collaboration de Dominique Beaumon, coordonnateur des Lyriades.

Honni soit qui mal y pense : L'incroyable histoire d'amour entre le français et l'anglais

Honni soit qui mal y pense : L’incroyable histoire d’amour entre le français et l’anglais

(Robert Laffont, 2015) - 2015

Quand on aime, on donne sans compter..., et quand on sait que plus des deux tiers du vocabulaire anglais vient du français ou du latin, que le mushroom anglais est en fait le mousseron français assaisonné à la mode anglaise et que le bol français est à l’origine le bowl anglais prononcé à la française, on comprend alors qu’entre ces deux langues, c’est une véritable histoire d’amour qui a commencé il y a plusieurs siècles... et qui dure.
Bien sûr, les peuples ont connu tour à tour une guerre de Cent Ans ou une Entente cordiale, mais les langues, de leur côté, ont constamment mêlé leurs mots pour donner parfois naissance à des « faux amis », voire bien souvent aussi à de nombreux « bons amis » : il y en a plus de trois mille dont la forme graphique est parfaitement identique dans les deux langues parmi lesquels anecdote, caricature, garage, horizon, jaguar, moustache, silicone, structure, unique...
C’est l’histoire peu commune de deux langues voisines et néanmoins amies qu’Henriette Walter conte ici en parallèle, au fil de multiples traversées de la Manche dans les deux sens, interrompues par un grand voyage à la conquête du Nouveau Monde. En revivant cette aventure sentimentale au pays des mots, ponctuée d’une foule d’exemples, de jeux insolites et de piquantes anecdotes, on découvre que l’érudition n’est pas forcément ennuyeuse, et que l’on peut apprendre tout en s’amusant.
Et honni soit qui mal y pense.


Minus, lapsus et mordicus : Nous parlons tous latin sans le savoir

Robert Laffont - 2014

Dans la veine de ses plus grands succès, Henriette Walter nous embarque dans une passionnante odyssée étymologique.
Saviez-vous qu’Olibrius était un empereur romain d’Occident (mort en 472), dont la légende a fait le symbole d’un homme incapable mais plein de jactance ?
Que minus est l’abréviation de minus habens, « qui a moins (d’intelligence) » ?
Que plusieurs albums d’Astérix ont été traduits en latin ?
Que les distributeurs de billets de la banque du Vatican se lisent en latin ?
C’est tout naturellement que nous employons tous les jours et sans y penser des mots comme lavabo, agenda, quiproquo ou constat, qui ont l’air tellement français mais qui sont en réalité des mots du latin sous leur forme d’origine, au même titre que consensus, placebo, a priori, vice versa, minus, lapsus, ipso facto ou referendum...
Mais que dire de motus et de rasibus ? Ne serait-ce pas plutôt du « latin de cuisine », ce pseudo-latin inventé par des érudits facétieux, toujours prêts à jouer avec les mots ?
En passant allègrement du latin de l’Église au latin des tribunaux, et du latin des naturalistes au latin d’Astérix, Henriette Walter propose un nouveau regard sur cette langue encore bien vivante dans les usages du XXIe siècle, et pleine de ressources, que l’on s’est trop vite empressé d’enterrer. Un ouvrage ludique et passionnant, ponctué d’anecdotes, de devinettes et de récréations, pour conjuguer humour et érudition.


Henriette Walter parle de son ouvrage

https://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4997635