Le printemps des voyageurs

image

Dans Les ailes du dragon, Lieve Joris suit ses amis congolais sur la nouvelle route du commerce jusqu’en Chine. Dans Nuits tranquilles à Belem, Gilles Lapouge, flâneur enchanté, imagine le voyage comme un exercice de disparition. Alexandre Najjar publie un Dictionnaire amoureux du Liban. Bernard Ollivier fait de la marche un exercice de sagesse, Marche et invente ta vie. Paolo Rumiz revient avec Le phare : Voyage immobile, récit d’un long séjour dans un phare de l’Adriatique. Marie-Hélène Fraïssé publie une anthologie sur les contacts entre Amérindiens et Européens, L’impensable rencontre. Cédric Gras nous dit ses pérégrinations dans l’extrême Orient russe dans L’hiver aux trousses. Dans Le fil des kilomètres Christian Guay-Poliquin imagine le voyage d’un homme qui abandonne tout, poussé par un sentiment d’urgence... Jean-Claude Perrier nous livre un de ses essais les plus personnels, Comme des barbares en Inde. « Nous usons de la géographie pour donner des ailes à nos rêves » nous dit Sami Tchak dans La couleur de l’écrivain. L’Amérique des écrivains de Guillaume Binet et Pauline Guena en forme de récit de voyage est un livre tout simplement indispensable !