Moments forts

Besoin d’imaginaire

image

ÉVÉNEMENT KATHERINE HOWE

Cette jeune américaine, historienne et roman- cière descend des sorcières de Salem. Son premier roman, Conversion, un thriller palpitant où elle établit un le lien entre un fait réel s’étant déroulé en 2012 aux États-Unis et des cas de possession du- rant la période de la chasse aux sorcières de Salem au XVIIIe siècle – une époque qu’elle connaît sur le bout des doigts – a fait un malheur aux États-Unis.


BESOIN D’IMAGINAIRE
Qui ne rêve pas meurt. Nous avons un be- soin aussi vital d’imaginer que de respirer. D’ailleurs ne s’agit-il pas dans les deux de la même chose, sous des formes différentes : respirer, se donner de l’air ? C’est par l’ima- ginaire que nous habitons le monde. Une rencontre entre quatre « grands » : Chris- topher Priest, qui règne sur le SF britan- nique depuis plus de 20 ans, Timothée de Fombelle, qui trace une réflexion sur le rapport entre le réel et l’imaginaire, Mu- riel Barbery qui a surpris tout le monde avec sa récente incursion dans la fantasy et Jean-Claude Dunyach, brillant mathé- maticien et auteur de SF.

  • Samedi à 16h, Maison de l’Imaginaire

CIEL ET TERRE EN COURROUX
Farid Abdelouahab est l’auteur de Les colères du temps, Réalité et imaginaire des désordres climatiques, l’astrophysi- cien Christophe Galfard est l’auteur de la série Le Prince des nuages : une rencontre qui s’annonce de haute volée entre science et fiction.

  • Samedi à 18h15, Maison de l’Imaginaire

ZOMBIES, FANTÔMES ET SORCIÈRES

UNE MATINÉE, DIMANCHE À PARTIR DE 10H
Les Lumières vacillaient. Il fallait de l’ombre, du noir, du frisson d’extase morbide, de l’angoisse délicieuse. Le diable ne suffisait plus à l’ouvrage. La sorcellerie vint à la rescousse. Se constitua ainsi une horde cosmopolite venue d’Europe et d’Afrique, d’Amériques aussi, d’Irlande, d’Allemagne, de France qui s’entendirent à créer de nouveaux mythes littéraires. Revenants, fantômes, zombies : les différences sont d’importance et il devient urgent de démêler l’écheveau en perpétuelle mouvance des êtres intermédiaires et leurs généalogies. Malveillants, sûrement, malheureux, aussi, et plus qu’humains bien souvent. Et puis cette question, encore : histoire, littérature, ethnologie ? Tout à la fois, toujours transcendé par l’écriture, cette sorcellerie majeure. Avec Noirez Jérôme, Yann Autret, Guillaume Bianco, Nina Allan, Pierre Dubois, Katherine Howe.


ARSÈNE, SHERLOCK ET LES AUTRES...

Quand la fiction bascule dans la réalité... Sherlock Holmes, l’esprit le plus aiguisé de son temps, Arsène Lupin, l’élégant gentleman cambrioleur et Fantômas, l’insaisissable génie du crime... Ils ont fini par dévorer leurs auteurs et leurs œuvres, et ne pouvaient rester bien longtemps confinés aux pages de leurs livres. Xavier Fournier en fait l’inventaire par les mots et l’image. Historiens et biographes ont pris le relais de leurs géniteurs. Voici que vient le temps des réincarnations et des résurrections. Avec Christophe Gaultier, Lupin se faufile dans le monde de la BD, Adrien Goetz propulse le cambrioleur redresseur de torts dans notre siècle. Fabrice Bourland, fidèle holmésien peut-être lassé du fog, fait un détour par Hollywood. Bref, la littérature reprend la plume tombée des mains de Leblanc, Conan Doyle, Souvestre et Allain...

  • Dimanche à 16h30

LE RETOUR DU CONTE ?

UNE MATINÉE, LUNDI À PARTIR DE 10H
Depuis quelque temps, la vague déferle : attendu, réclamé, le conte revient en force. Oui, nous voulons des contes, de belles histoires, pas trop moralisatrices, de préférence : les contes n’éclairent jamais qu’en projetant de l’ombre. Il nous faut frissonner de terreur avant de revêtir les robes de Peau d’Âne. Le conte n’est pas un corps-mort à disséquer ! Qu’importe, qu’il soit pieusement conservé ou détourné, parodié, créé de toutes pièces : il vit. Claudine Glot. Pierre Dubois ou Luis Sepulveda témoigneront des possibles du conte : retrouver l’âme des peuples, expliquer le monde, rassurer et inquiéter tour à tour. Et inspirer. Car on peut tout espérer d’un genre qui a résisté à ses multiples analystes, de Propp et à Bettelheim !
Et puis le conte, parfois, emporté dans son élan, croise le roman : à preuve Timothée de Fombelle, dont le héros part en quête des talismans de nos contes d’enfance, ou Audrée Wilhelmy, la dernière femme de Barbe Bleue.