Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

PARDO LAZO Orlando Luis

Cuba

Cuba, année zéro (Hoëbeke, 2016)

Biographie

Alors que seuls 200 journalistes officiels étaient autorisés à publier, Orlando Luis Pardo Lazo fonde en 2010, Voces - le premier journal d’opinion cubain en ligne - et s’identifie ainsi comme blogger « indépendant » et « dissident », critiquant ouvertement le régime castriste.
Il produit également le blog Boring Home Utopics, qu’il décrit lui même comme "the Collective Memories from a Unique Man in the Brave New Zoociety".

Né à la Havane en 1971, artiste et écrivain engagé, Orlando Luis Pardo Lazo est rapidement devenu une des jeunes voix incontournables de Cuba. Son roman Boring Home, malheureusement non traduit en français, a reçu le prix Franz Kafka de Prague.

Cette année, l’anthologie de nouvelles dont il est à l’initiative sera publiée chez Hoëbeke sous le titre Cuba, année zéro en référence au mouvement littéraire du même nom qui réunit de jeunes écrivains émergents vivant et écrivant à Cuba. Dans cet ouvrage collectif déjà publié aux Etats-Unis, onze écrivains peu connus hors de l’île dépeignent l’univers brut et authentique d’un Cuba habituellement inaccessible aux visiteurs, loin de la salsa, des cigares et du rhum...


Bibliographie

  • Cuba, année zéro (Hoëbeke, 2016)

Cuba, année zéro

Hoëbeke - 2016

Cuba, année Zéro est un mouvement littéraire de jeunes écrivains émergents, qui vivent et écrivent à Cuba. Un mouvement essentiellement urbain puisque presque tous vivent à La Havane, et les sujets de leurs textes parlent aussi de la ville. Une autre similitude les rassemble, celle de n’accepter aucune étiquette.
Leur nom de groupe n’est pas lié à leur âge, mais à la date où ils commencent à publier, essentiellement sur des blogs ou dans des revues alternatives : l’année 2000.

Cette anthologie réunit 11 écrivains qui partagent un même univers littéraire raréfié par les interdits et les compromis et s’insurgent contre toute instrumentalisation et dénoncent la fiction du nationalisme, qui pèse comme une chape de plomb sur la création.
À travers onze nouvelles qui parlent aussi bien de prostitution, de drogue, de combats ou encore de zombies. Orlando Luis Pardo Lazo a réussi à mettre sur pied une sélection étonnante pleine d’histoires tout à fait uniques, au style très vif fait d’argot cubain, jeux de mots, un langage proche du slam, qui, ensemble, créent une image forte d’un Cuba loin de la salsa, des cigares et du rhum... Le Cuba d’aujourd’hui tel que le vivent les vrais Cubains.

Traduit de l’espagnol par François Gaudry.