APRÈS-MIDI AUTOUR DU PRIX BOUVIER, SAMEDI À PARTIR DE 14H AU THÉÂTRE CHATEAUBRIAND

EFFROIS ET MERVEILLES DU « WILDERNESS »

image

Il n’est pas de mot aux résonances plus profondes dans l’imaginaire américain
que celui de « wilderness » – intraduisible. Non pas simplement le monde
sauvage : cette puissance, au coeur du monde, tout à la fois destructrice et
créatrice, que chacun aura à découvrir en lui, pour survivre dans l’expérience
fondatrice de l’émigration, à travers les plaines sans limite, et qu’il aura à
apprendre à maîtriser s’il ne veut pas être détruit par elle. En ouverture
de cet après-midi placé sous le signe du prix Nicolas Bouvier, le Carnet de
route de François Busnel dans les grands espaces américains, en compagnie
des écrivains Dan O’Brien, Craig Johnson, Alexandra Fuller, Jim Harrison,
et James Lee Burke. Puis une rencontre sur « l’appel du wilderness » avec
Mariusz Wilk, Catherine Poulain, Jón Kalman Stefánsson et Joseph
Boyden. La remise du prix Bouvier en forme de rencontre avec la lauréate,
Catherine Poulain, sera suivie de la projection d’un film tout simplement
exceptionnel : La Bergère des glaces de Stanzin Dorjai Gya et Christiane
Mordelet. Dans la région sublime et aride du Ladakh, dans l’extrême nord de
l’Inde, la bergère Tsering mène, seule, paître son troupeau de 300 moutons
et chèvres à 5 600 m d’altitude sous la menace permanente des loups et des
léopards des neiges. Une vie choisie et un cheminement spirituel.