Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

JEAN-PIERRE Jacques Adler

Haïti

Des mots pour mourir après l’amour suivi de lettre a ma fille (C3 édition, 2014)

Né aux Sud-est d’Haïti (Cayes Jacmel) en 1977, Jacques Adler Jean Pierre est poète, journaliste culturel, comédien, "sculpteur-récupérateur inachevé", et bibliothécaire. Il a publié de nombreux articles et de poèmes dans les colonnes des journaux haïtiens : Le Nouvelliste et Le Matin.
En 2007, il fonde dans une petite localité du sud-est (Bréman) à Jacmel le Centre Culturel Charles Moravia (CCCM). Depuis 2008, il codirige le groupe APOLECT (Actions Pour la Lecture) avec le poète Marc Exavier, ancien Directeur général de la Radio Nationale d’Haïti.
Ses poèmes sont publiés tant en Haïti qu’à l’étranger dans des revues telles : Revue d’art de littérature, musique (RAL’M), Les jeunes poètes d’Haïti… La même année, il est honoré par la Radio nationale d’Haïti pour la qualité de son travail et la promotion de la chose culturelle dans le secteur culturel haïtien notamment auprès des jeunes.
En 2009, il anime une chronique culturelle à la télévision nationale d’Haïti dans le cadre de l’émission Matin Magazine animée par Esmeralda Milcé. Il anime depuis novembre 2009 un magazine culturel « PLURIEL » et une chronique culturelle « Paj kiltirèl » sur les ondes de la radio Caraïbes.
Il intervient très souvent sur des sujets sociopolitiques pour la salle des nouvelles de la radio caraïbe FM, dont il est le responsable de la section culturelle.
Durant l’été 2015, il est le premier écrivain haïtien a être invité en résidence par l’union des écrivaines et des écrivains québécois, en vertu de l’entente que le Conseil des arts et des lettres du Québec conclue avec le Centre Pen Haïti.

Depuis 2015, il est directeur général de Radio Télévision Espace.
Des mots pour mourir après l’amour, suivi de lettre à ma fille est son dernier livre, paru aux éditions C3.

Toujours prêt à lever la voix sur les inégalités de la société, Jacques Adler Jean Pierre publie en 2016 un disque, Bòs Madichon pa nan politik produit par la Radio Télévision Caraïbe, où il met en scène un personnage théâtral qui se faufile dans une série de scandales dans la société où il vit. "Bòs Madichon est quelqu’un qui se plaint, un amateur qui en a marre de la mauvaise situation de la vie. C’est un citoyen révolté qui se met avec d’autres gens pour lutter contre toute forme de mauvaises pratiques et qui veut le bien-être des gens. Le cd Bòs Madichon pa nan politik est une expérience de parole libre ", explique-t-il.

Quelques repères supplémentaires :

  • 2008 : Il était Directeur de la bibliothèque du collège La Providence Kambry-Loiseau où il animait des ateliers de lecture à l’intention des élèves des classes humanitaires.
  • 2009 : Il était membre du cabinet de la Ministre de la culture Marie Laurence Jocelyn Lassègue.
    2010 : 3 mois après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, à l’école nationale des arts (ENARTS) il a organisé pour le compte du ministère de la culture, une exposition d’œuvres artistiques (Haïti sous les décombres) en collaboration avec le mouvement pictural haïtien LORAY.
    2011 : Il a créé la Résidence de l’Amitié (RA) au centre culturel Charles Moravia à Jacmel.
    2012 : Il a obtenu un diplôme de stage à Washington DC à Voice of America dans le cadre du : Program in Broadcast Journalism and Culture And Values
    2014 : Il a fondé La Bibliothèque Marc Exavier (BME) logée dans les locaux du CCCM.

Bibliographie :

  • Des mots pour mourir après l’amour suivi de lettre a ma fille (C3 édition, 2014).
  • zetwal anba wob (C3 édition, 2013)
  • Des mots pour mourir après l’amour (bas de page, 2011)