Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

LOVELACE Earl

Trinidade et Tabago

Rien qu’un film (2012) Le Temps des Cerises (2017)

Earl Lovelace est l’un des auteurs caribéens les plus importants d’aujourd’hui. Ses romans sont d’une très grande richesse littéraire, son humour, son attention au peuple de Trinidad et Tobago, à son histoire et à ses luttes font de lui une figure digne des grands romanciers de la littérature mondiale contemporaine. Reconnu dans le monde anglo-saxon, lauréat de différents prix internationaux, il n’est malheureusement que très peu connu du public francophone. Un seul de ses romans a été traduit à ce jour, La danse du Dragon, livre qui a fait connaître Earl Lovelace en 1979 et qui a été publié en français au Serpent à Plumes en 1999. Ce titre n’est plus disponible en français actuellement.

Né en 1935 à Toco (Trinité-et-Tobago), Earl Lovelace est romancier mais écrit aussi des nouvelles et des pièces de théâtre. D’abord employé au journal Trinidad Guardian, il travaille ensuite au Département des Forêts, puis au Département de l’Agriculture des Îles pendant dix ans.
Après avoir obtenu sa maîtrise à l’Université Johns Hopkins (États-Unis), il enseigne en tant qu’écrivain en résidence dans plusieurs facultés aux États-Unis et en Grande-Bretagne.
Il reçoit en 1988 la médaille Chaconia (Trinité-et-Tobago) et en 2002 un Doctorat ès lettres à titre honorifique de l’Université de St Augustine.
Avec son premier roman, While Gods Are Falling (1965), il a remporté le « Petroleum Independence Literary Award » anglais.
Après The Schoolmaster (1968), il publie The Dragon Can’t Dance, en 1979, ce roman est traduit en cinq langues et joué au théâtre dans plusieurs pays (en français : La Danse du dragon, Le Serpent à Plumes, 1999). En 1997 paraît Salt, roman avec lequel il gagne le Prix des Écrivains du Commonwealth.
Rien qu’un film, son roman le plus récent, a gagné en 2011 le Grand Prix de littérature caribéenne attribué par le Conseil Régional de Guadeloupe ainsi que le « OCM Bocas Prize for Caribbean Literature » en 2012. Il sort enfin en français aux Editions Le Temps des Cérises en janvier 2017.


Bibliographie

  • La Danse du dragon (Le Serpent à Plumes, 1999)
  • Rien qu’un film (2012), Le Temps des Cerises (2017)

En anglais

  • While Gods are Falling, 1965
  • The Schoolmaster, 1968
  • The Dragon Can’t Dance, 1979. Publié en français sous le titre La Danse du dragon, traduit par Hélène Devaux, Monaco-Paris, Le Serpent à Plumes, 1999
  • The Wine of Astonishment, 1982
  • The New Hardware Store, 1985
  • Salt, 1996

Recueil de nouvelles :

  • A Brief Conversion and Other Stories, 1988

Théâtre :

  • Jestina’s Calypso and Other Plays, 1984