Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Bibliothèque

Le cri

Grasset

« Lorsqu’elle pénétra dans son bureau, la première chose que Blache ressentit fut de l’exaspération : une exaspération immédiate, entière, sans autre goût que la pure exaspération. Il n’aimait pas les femmes de pouvoir et pour lui, une femme médecin ne pouvait pas ne pas être une femme de pouvoir. Quelque chose d’elle lui faisait peur et il ne savait pas quoi ; mais il savait aussi que, très probablement, il ne le saurait jamais. »
Au moment où ce récit commence, Lil Servinsky, métisse anglo-rwandaise de trente-cinq ans, médecin, embarque pour la première fois à bord du Septentrion, un navire renifleur de pétrole. La jeune femme a fait de l’errance sur les océans son seul territoire. Mais sa relation très particulière au monde fera bien vite naître et croître des haines incontrôlables dans cet univers essentiellement masculin et clos sur lui-même.


  • « Dans son roman, Thierry Vila ne recherche pas le pathos et ne creuse pas le passé meurtri de sa figure principale. Ce qui l’intéresse c’est de poser cette femme à la personnalité faseyante, avec le pouvoir considérable qu’incarne sa fonction, sur le pont d’un bateau et sous les regards braqués d’un équipage d’hommes. »
    Frédric Roussel, Libération
  • « Tout en tensions, en silences et en vibrations, ce Cri ne conjure pas le malheur. »
    Philippe-Jean Catinchi, Le Monde
  • « Un roman brut et violent comme les marins, mais aussi un roman triste et poétique, comme l’amour quand il est impossible. »
    PrixVirilo.com
Le cri

Le cri

Grasset - 2016

« Lorsqu’elle pénétra dans son bureau, la première chose que Blache ressentit fut de l’exaspération : une exaspération immédiate, entière, sans autre goût que la pure exaspération. Il n’aimait pas les femmes de pouvoir et pour lui, une femme médecin ne pouvait pas ne pas être une femme de pouvoir. Quelque chose d’elle lui faisait peur et il ne savait pas quoi ; mais il savait aussi que, très probablement, il ne le saurait jamais. »
Au moment où ce récit commence, Lil Servinsky, métisse anglo-rwandaise de trente-cinq ans, médecin, embarque pour la première fois à bord du Septentrion, un navire renifleur de pétrole. La jeune femme a fait de l’errance sur les océans son seul territoire. Mais sa relation très particulière au monde fera bien vite naître et croître des haines incontrôlables dans cet univers essentiellement masculin et clos sur lui-même.


  • « Dans son roman, Thierry Vila ne recherche pas le pathos et ne creuse pas le passé meurtri de sa figure principale. Ce qui l’intéresse c’est de poser cette femme à la personnalité faseyante, avec le pouvoir considérable qu’incarne sa fonction, sur le pont d’un bateau et sous les regards braqués d’un équipage d’hommes. »
    Frédric Roussel, Libération
  • « Tout en tensions, en silences et en vibrations, ce Cri ne conjure pas le malheur. »
    Philippe-Jean Catinchi, Le Monde
  • « Un roman brut et violent comme les marins, mais aussi un roman triste et poétique, comme l’amour quand il est impossible. »
    PrixVirilo.com