Contes : les territoires de l’ombre

image


Du monde qui nous entoure, de celui qui s’ouvre devant nous, ils disent tout à la fois les effrois et les merveilles… Avec Pierre Dubois créature des ténébres ou encore Pierre Péju qui a capté admirablement l’esprit du romantisme allemand et qui publie cette année un superbe roman : Reconnaissance (Gallimard). Après Le goût de l’ombre (Grasset) en 2016, Georges-Olivier Châteaureynaud, le plus grand écrivain fantastique français, Prix Renaudot 1982 pour La faculté des songes, publie en juin un roman Aucun été n’est éternel. Ahmed Saadawi nous livre un roman surréaliste d’un genre nouveau qui à travers la fiction et la fantasy, donne corps à une réalité. Samedi 16h45, Théâtre Chateaubriand