Feuilleter le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger la grille
(Fichier PDF - 228.1 ko)

Les regards sur Lola

Écrit par LANFLISI Enzo (3 ème, Collège JeanZay de Morsang-sur-Orge)

Elle esquissa un pas à reculons, puis fit une brusque volte-face et s’éloigna en s’efforçant de ne pas courir.

Ce qu’elle vit en s’éloignant la surprit si violemment que son cœur faillit s’arrêter de battre.
A chaque fenêtre de la petite maison, elle vit des personnes semblables à des animaux comme celui qu’elle venait de découvrir. Certains la marquèrent plus que d’autres comme celui d’un homme au dos voûté, affublé d’un long nez crochu et d’un visage anguleux. Son regard, perçant et clair, respirait la méchanceté et lui faisait penser aux vautours avec leurs vilaines moues.
Il y avait également celui d’une femme avec des yeux noircis de fatigue et le visage gris, recouvert de petits poils lui faisant cette fois penser aux lémuriens.
Il y avait enfin celui d’un petit à tête ronde qui, avec ses grandes oreilles et son long nez, ressemblait comme deux gouttes d’eau au visage de ces petits éléphanteaux.

C’était la première fois que Lola se retrouvait face à tant de visages et personne n’était à ses côtés pour la rassurer : ses parents n’étaient pas là et sa nourrice toujours pas arrivée.
D’ailleurs pourquoi était-elle seule ? Elle n’avait pas vu ses parents depuis ce matin. Ils sont pourtant toujours à la maison d’habitude ou alors c’est sa nourrice qui est là pour la garder et pour lui faire faire ses devoirs mais là, elle était seule dans sa petite maison : elle avait dû manger seule, travailler seule, découper ces maudites images pour son devoir seule et maintenant elle était épiée à travers chacune des fenêtres de sa maison, toujours seule.

Lola sentit la panique l’envahir. Son cœur battait à la chamade, elle essaya de se cacher mais dès qu’elle croisa leurs regards, elle vit leurs sourires machiavéliques qui lui glacèrent le sang. Elle ne pouvait plus tenir face à tous ces regards perçants et ces sourires malsains. Lola s’installa dans un coin du salon, se recroquevilla sur elle-même et fondit en larmes.
Elle avait peur de ces gens, elle ne voulait plus les voir mais ne pouvait rien faire. Cette oppression lui donnait l’impression qu’ils étaient de plus en plus proches et qu’ils allaient entrer de force dans la maison pour l’attraper.
Elle se sentait mal à l’intérieur, pétrifiée, comme si une main lui serrait la gorge et l’empêchait de respirer normalement.

Qu’avait-elle fait de mal ? Elle ne les connaissait pas. Ne leur avait rien fait ! Elle était restée sage à travailler comme sa nourrice lui avait demandé en attendant qu’elle arrive.
Pourquoi la regardaient-ils si méchamment ? Elle n’avait rien fait pour mériter ça. Et où étaient ses parents et sa nourrice ? Est-ce ces gens qui les avaient enlevés, leur avaient-ils fait du mal ?
Pourquoi ces monstres faisaient-ils ça ?

Devant une telle injustice, le comportement de Lola changea. Elle passa de la panique à la colère, de la prostration à la crise de nerf.
Elle renversa alors la table, prit les ciseaux et les jeta sur une vitre. Ils rebondirent devant le sosie du vautour qui recula, surpris, tandis que les autres se mirent à rire.
C’en était trop pour elle, la tension dans la pièce était insoutenable, cette fois la colère de Lola explosa, elle hurla de toutes ses forces et renversa la table. La nourriture et ses devoirs tombèrent par terre, elle ramassa une corbeille de fruits qui s’était fendue sur le sol et la lança sur un des murs de la maison.

Cette fois-ci, toutes les personnes aux fenêtres reculèrent comme un seul homme et Lola encore tremblante vit l’inquiétude se peindre sur leurs visages.
Lola s’assit dans un coin de la pièce, essayant de se calmer lorsque la poignée de la porte se mit à tourner. Alors entra dans la pièce la nourrice de Lola, une jeune femme blonde avec un sourire bienveillant. La petite fille ne put s’empêcher de lui sauter dessus, la serrant de toutes ses forces à la taille. C’était Claire ! Claire était enfin arrivée.

Lola était si soulagée qu’elle se mit à sauter partout, à taper dans ses mains, à tourner sur elle-même, avec un grand sourire aux lèvres, donnant l’impression de narguer les personnes qui l’épiaient. Claire tapota la tête de Lola et lui lança un clin d’œil accompagné d’un sourire puis se sépara d’elle et s’avança vers les fenêtres.
Lola ne savait plus quoi faire ni où se mettre ; elle se cacha donc derrière Claire et ne bougea pas d’un poil tandis que cette dernière prit le devoir de Lola pour le montrer aux visages derrière les fenêtres.
Lola regarda successivement Claire, le devoir et les visages ne comprenant pas pourquoi sa nourrice avait l’air si confiante et heureuse face à ces visages inconnus.

Et pourquoi montrait-elle son devoir ? C’est vrai qu’elle avait trouvé cette idée d’exposé sur les animaux sauvages amusante mais ce n’était pas pour se moquer d’eux !
A présent Lola s’inquiétait de leurs représailles quand ils découvriraient que les animaux qu’elle avait choisis pour illustrer son devoir leur ressemblaient énormément !

Elle regarda avec anxiété Claire qui, postée devant les fenêtres leur montra son devoir et leur annonça :

  • « Voyez comment Lola notre chimpanzé savant a réussi dans un environnement d’humains. Après plusieurs cours, elle a parfaitement imité le comportement d’une petite fille de huit ans du point de vue intellectuel en réussissant à faire un devoir que je lui ai montré tous les jours pendant une semaine et en le faisant sans faute.
    Du point de vue sentimental elle s’est sentie oppressée et angoissée par vos regards et vos visages, comme vous pouvez le voir sur cet ordinateur, visages qu’elle a associé à ceux d’autres animaux et de personnages de livres imagés que je lui ai lu comme Le Petit Poucet ou Jack et le haricot magique.
    Malheureusement, son comportement animal associé à sa peur naturelle de l’inconnu a accentué sa peur et à transformé celle-ci en crise de panique d’autant plus qu’elle n’a pas l’habitude de rester seule ce qui fut une première pour elle comme pour vous.
    Je vous remercie d’avoir regardé cette expérience et de m’avoir écouté et je vous demanderai avant de passer au reptile, d’applaudir chaleureusement notre petite chimpanzé surdouée : Lola ! »
Feuilleter le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger la grille
(Fichier PDF - 228.1 ko)