L’édito de Lyonel Trouillot, Dany Laferrière et Michel Le Bris

"Toute écriture est une île qui marche"

image

Quoi de plus tumultueux qu’une île pour secouer les torpeurs, réveiller les passions, ouvrir la littérature au vent du large.

Quoi de plus ouvert qu’une île pour accueillir des voyageurs de tous lieux, de toutes parts !

Le Festival Etonnants Voyageurs Haïti entend s’ouvrir à tous les lieux du monde. À cette zone voisine, l’archipel caraïbe, composé d’îles sœurs, véritable espace polyglotte et palpitant.
Quoi de plus disponible qu’une île pour accueillir tous les continents : l’Europe, l’Afrique, l’Asie, l’Amérique ! En un mot, le souffle du monde : des paroles à tous vents, libres, différentes et uniques.
Des langues confondues dans lesquelles chaque écrivain se crée la sienne. Sans hégémonie ni interdit, sans remparts ni dictionnaires contre les idées et les rêves.

Quoi de plus beau qu’une île qui marche pour aller vers le monde ! Quoi de plus grand qu’une île qui donne pour recevoir en retour, une île qui se confond avec l’océan pour dissoudre les frontières.
« De nos coeurs à d’autres cœurs
De nos montagnes à d’autres montagnes »

Quelles questions se posent à la littérature ? Quelles questions peut-elle encore poser ? Que reste-t-il de l’autonomie du discours et de la fiction par rapport au référent, au réel ? Qu’est-ce que le réel de la littérature ? Quelles questions spécifiques se posent aux littératures de langue française ? Comment habiter le bilinguisme ou le multilinguisme qui caractérise la plupart des écrivains dits « francophones » ? Comment évoluent les genres littéraires ? Existe-t-il des genres en crise et des genres dominants ? Comment se construit l’identité individuelle de l’écrivain dans la résistance soit à l’idéologie, soit à l’enfermement, soit au marché ? C’est autour de ces thèmes et d’autres aussi fondamentaux qu’une soixantaine d’écrivains se réuniront à Port-au-Prince du 2 au 5 décembre 2007. Pour discuter d’une littérature où le pouvoir des mots ne s’associe à aucune équation numérique, où l’univers ne se définit pas simplement par des réalités économiques et des conditions historiques assommantes mais par le souffle des hommes et des femmes qui lui donnent vie.

Chaque écriture porte en soi le monde et son rêve de fraternité.
L’écriture porte en elle le monde et son rêve de fraternité.
Toute écriture est une île qui marche.

Festival Etonnants Voyageurs Haïti