Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

BUCHER André

France

Un Court instant de grâce (Le mot et le reste, 2018)

Écrivain, paysan, bucheron, considéré comme l’un des tenants majeurs du nature-writing à la française, André Bucher sait dire la terre et les hommes avec justesse et sensibilité. Reflet de ses préoccupations pour l’environnement, son œuvre est structurée autour de la nature dont il fait un personnage à part entière, qui croise le chemin des hommes qui vont à sa rencontre. Son dernier roman Un Court instant de grâce (2018) raconte la lutte d’une agricultrice contre l’implantation d’une centrale thermique. Célébrant l’éveil des consciences et la communion autour de la nature, André Bucher nous offre un livre juste et vibrant.

André Bucher écrit la nature d’une façon très singulière. Incarnée et vivante, au cœur de son œuvre, elle est le protagoniste principal de ses romans autant que leur cadre magnifique, et parfois inquiétant. Pionnier de l’agriculture biologique en France, ayant exercé tour à tour les métiers de docker, berger et ouvrier agricole, André Bucher vit dans la vallée du Jabron dans la Drôme depuis plus de quarante ans. Depuis 1975, il reboise les terres aux alentours de sa ferme de Montfroc. Inspiré à la fois par sa vie et par la lecture des grands écrivains américains, tels que Jack London ou Jim Harrison, il compose des romans d’une très grande sensibilité humaine et nous offre un nature-writing à la française, unique en son genre.

Dans La Vallée seule (2012), il peint la vie de personnages attachants et humbles dans un coin du monde un peu perdu, sur lequel veille comme un totem, le grand cerf aux seize cors. Un roman délicat aux esquisse justes toutes en subtilité. Ce roman a été proposé à la lecture aux lycéens qui participeront aux journées scolaires 2019, ils auront la chance d’échanger avec André Bucher autour de ce texte et des thématiques qui lui sont chères.

Son dernier roman, Un Court instant de grâce (2018), a pour cadre la majestueuse montagne de la Palle, qui surplombe la terre qu’Émilie, agricultrice, va défendre contre l’implantation d’une centrale thermique. Rendant hommage à la lutte pour la terre, à l’amour et au réveil des consciences endormies, ce roman est aussi une magnifique ode à la nature.


Bibliographie sélective

  • Fée d’hiver (Le mot et le reste - format poche, 2019)
  • Un Court instant de grâce (Le mot et le reste, 2018)
  • La Vallée seule (Le mot et le reste, 2012)
  • Fée d’hiver (Le mot et le reste, 2012)
  • Déneiger le ciel (Sabine Wespieser, 2007)
  • Le Pays qui vient de loin (Sabine Wespieser, 2003)
Un Court instant de grâce

Un Court instant de grâce

Le Mot et le reste, 2018 - 2018

Avec la complicité des saisons et des éléments qui ne comptent pas se plier aux règles que les hommes croient leur imposer, Émilie s’occupe tant bien que mal d’une terre qui se mérite, dernière gardienne des lieux depuis la mort de son mari et le départ de son fils. Ce quotidien solitaire bascule avec le retour providentiel de son amour d’enfance, Victor, et l’arrivée d’entrepreneurs bien décidés à décimer la forêt environnante pour nourrir un gargantuesque projet de centrale à biomasse ironiquement loué comme écologique. S’ensuivra une lutte, un réveil de la vallée et de ses protagonistes qui se pensaient endormis, entre intérêts politiques, prises de conscience, paresse intellectuelle et résistances acharnées. Chacune et chacun jouera son rôle et donnera au récit sa force, à l’image de l’indomptable montagne de Palle qui domine les lieux et tire sa beauté de ses contrastes.


  • « André Bucher dit l’éveil et la fierté à défendre sa terre, dans un récit somptueux de maîtrise et de poésie… C’est beau… Intensément beau ! » Mathieu Lartaud, Decitre Grenoble
  • « Porté par une grâce tellurique et poétique, Un court instant de grâce fait souffler un vent de révolte, balayant les contre-sens environnementaux, appelant à l’éveil d’une conscience plus écologique et citoyenne. » Marie Laure Soetaert, Le Suricate (6 janvier 2019)
Fée d'hiver

Fée d’hiver

Le Mot et le reste - 2019

Alice, la quarantaine passée, secrétaire de la scierie, entend quitter son mari et échapper à la tyrannie de ses frères. Vladimir, le bûcheron clandestin, fuit son passé. Daniel et Richard, deux vieux frères un peu rock’n’roll qui vivent reclus dans la ferme du Val triste, ont des comptes à régler avec leur enfance. Tous vivent dans un coin de la Drôme, déserte et sauvage. Tous sont des échoués. Mais à force de rêves, ces écorchés-volant parviendront à dénouer le fil de leur existence... pour un hiver de toute beauté !

Ce texte paru en 2012 sort ce printemps en format poche, une bonne occasion de le relire ou de le découvrir !


  • « La violence, à tout moment, est en embuscade. Mais André Bucher est un poète et la tragédie vire au conte de fées. Il s’attache aux lumières, aux nuages, à la grandeur du ciel, traque les silences, fait parler les non-dits. L’émotion est à fleur de mots, la langue puissamment imagée. Le livre est court, mais il multiplie les points de vue et les formes, se déploie lentement, infuse dans la mémoire des lecteurs. Au point final, il n’a pas dit son dernier mot. » Télérama
  • « Malgré sa briéveté, Fée d’hiver surprend plus d’une fois par ses changements de direction narrative et la variation de ses points de vue. Complexe dans sa structure mais simple dans son trajet, le roman, empreint d’une atmosphère de conte merveilleux, avance avec sérénité de la douleur à la lumière. » Le Matricule des anges
  • « Autant dans l’humain que dans l’animal ou le végétal, il est d’une justesse remarquable, d’une douceur et d’une poésie inimitable. Suivant ses personnages sans jamais les brusquer, il les observe et sa bienveillance est lumineuse. Ecrivant comme il ressent les choses, ses mots se suivent dans une logique mi-absurde pleine de beauté. » La Tribune

À l'écart

À l’écart

Le Mot et le reste - 2016

À l’écart est un récit où l’auteur développe un ensemble de thématiques qui circonscrivent son univers. André Bucher prend la parole et partage sa vision sur le rôle de l’écrivain-paysan, son rapport au temps et aux saisons, l’enracinement au lieu et le déracinement pas l’écriture. Qu’est-ce qu’écrire sur la vallée du Jabron et passer d’une expérience particulière à une vision plus globale ? Au fil de ces textes, André Bucher revient sur l’écologie actuelle, le rapport que ce précurseur de l’agriculture bio entretient avec la nature, le lien qu’il tisse entre ces paysages où il évolue et son imaginaire. À l’écart dessine la géographie intime d’André Bucher, permet de mieux cerner son œuvre et porte au jour des questionnements actuels.


La Vallée seule

La Vallée seule

Le Mot et le reste, 2013 - 2013

Tout commence aux premières heures de l’hiver, quand la vallée revêt son manteau de neige, cristallisant les formes, les sons et la vie elle-même. Ici, rien ne se décide sans l’accord tacite de la Nature qui impose, non sans magie, ses règles et ses caprices. Dans ce décor, souvenir d’un monde désormais abandonné à la modernité, des histoires et des vies se font et se défont au rythme des saisons. Tous les personnages sont intimement liés au milieu qui les entoure, comme au vieux cerf, animal mythique symbolisant la relation que chacun entretient avec la vallée. En mêlant une description précise et immersive de la nature et une poésie fantasmagorique, André Bucher entraîne le lecteur dans un lieu où réalité et rêverie semblent constamment cohabiter.


  • « C’est un hymne à la liberté et un appel à résister pour tout un chacun. » La Tribune (29 août 2013)
  • « La Vallée seule, le dernier roman d’André Bucher est finalement à la fois un hymne aux grands espaces et une parabole de toutes les solitudes. » Le Dauphiné (20 août 2013)

Programme


Samedi

10h15
Le grand dehors
Magic Mirror 1 - Café Littéraire

Invités : POULAIN Catherine, BUCHER André


11h00
Signatures

18h00
Dans les forêts obscures
Ecole Nationale Supérieure Maritime – Salle 1

Invités : MICHAUD Andrée A., BUCHER André, LENOT Alexandre

 

Dimanche

10h30
Rencontre / lecture
Maison de quartier de Paramé

Invité : BUCHER André


15h00
Signatures

17h45
De quoi demain sera-t-il fait ?
Univers (Grande Salle)

Invités : TEMELKURAN Ece, BUCHER André, WAJCMAN Gérard, LACHAUD Denis